Le croyant face au découragement

Le croyant face au découragement
" Pourquoi es-tu abattue, mon âme ? Et pourquoi es-tu agitée au-dedans de moi ? Attends-toi à Dieu ; car je le célébrerai encore : il est le salut de ma face et mon Dieu ". Psaume 42.11

Les circonstances qui ont amené à la composition de ce psaume ne nous sont pas très bien connues. L'auteur est sans doute éloigné du sanctuaire de Dieu, car il évoque son souvenir de nostalgie (v.4). Il a peut-être été amené captif avec d'autres, sans doute hostiles à Dieu (v.10).

Quoi qu'il en soit, nous voyons ce croyant déprimé comme nous pouvons l'être aussi parfois. Et il nous fait part de ce qu'il ressent dans les circonstances difficiles qui l'accablent totalement. Des sentiments violents le déchirent. Il a l'impression d'être abandonné de Dieu (v.9). Il compare les abîmes qui semblent l'engloutir au grondement des chutes d'eau : " un abîme appelle un autre abîme à la voix de tes cataractes " (v.7). Une profonde tristesse l'envahit : " mes larmes ont été mon pain jour et nuit " (v.3). Il est tour à tour abattu et agité. Des élans d'espoir et l'impatience de retrouver la maison de Dieu alternent avec des moments d'angoisse.

Ce qui pour nous est instructif, c'est la façon dont ce croyant vit ces moments. Il n'hésite pas, lui qui est un fidèle et qui aime Dieu, de dire ce qu'il ressent, d'interroger même vivement Dieu (v.9). Agir ainsi, c'est reconnaître simplement nos limites humaines, ce qui est plus humble qu'une attitude stoïque pour cacher notre désarroi.

Mais si l'auteur nous fait part de ses sentiments, il ne manque pas de faire appel à Dieu tout au long du psaume. Peu à peu l'ordre revient dans son esprit. Dieu lui apparaît comme un rocher en qui il peut s'attendre et qui représente son salut (v.11).

De sa prison, l'apôtre Paul donne aux Philippiens le secret pour ne pas se laisser submerger : " ne vous inquiétez de rien, mais en toutes circonstances, exposez vos requêtes à Dieu par la  prière et la supplication avec des actions de grâces ; et la paix de dieu qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées dans le Christ Jésus " (Phil.4.6,7). Cette expérience peut être vécue par tous les croyants déprimés, pour lesquels il vaut la peine de " s'accrocher " à la promesse de ce verset.

Extrait de " Plaire au Seigneur ".

en partenariat avec : www.famillejetaime.com


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire