Le dimanche des rameaux de Virginie

Le dimanche des rameaux de Virginie

Il y a quelques jours, le monde chrétien célébrait le « Dimanche des Rameaux » qui est toujours le dimanche précédant Pâques. Ce jour-là est un jour « saint » quelque peu oublié, rien de plus qu’un prélude à la semaine de Pâques.

Pour Virginie, cependant, c’est un jour de fête particulièrement merveilleux. Laissez-moi vous dire pourquoi.

Virginie était mariée depuis de nombreuses années mais elle n’avait toujours pas d’enfants. Elle s’était faite à l’idée qu’elle n’aurait jamais d’enfants. A un moment donné, elle avait peut-être même pensé que c’était mieux ainsi puisque son mari était alcoolique. Cependant, en 1947, son mari s’arrêta de boire, entra à l’université et devint ensuite pasteur. Ainsi donc, à l’âge de 33 ans, elle se remit à penser que ce serait bien d’avoir des enfants. Ils prièrent et demandèrent à Dieu de leur accorder leur vœu, mais – après plusieurs années et d’abondantes larmes – ils présumèrent que la réponse de Dieu était négative.

C’est pourquoi, à la fin de l’été de 1950, lorsque le docteur annonça à Virginie – 37 ans – qu’elle était enceinte, ils furent à la fois étonnés et ravis. Puis, comme pour souligner cette bénédiction, le bébé naquit le jour des « Rameaux », en 1951. Alors que son mari prêchait dans cette petite église méthodiste de campagne, un petit garçon naquit au beau milieu du culte de 11 heures.

Les nouveaux parents étaient aussi fiers que n’importe quel autre couple.  Ils n’arrêtaient pas de parler de « leur Timmy », qu’ils présentaient comme une véritable bénédiction, un don de Dieu ou même un miracle inattendu. Même au fur et à mesure que les années passaient, Timmy continua d’entendre cette histoire de Virginie qui avait prié, de Dieu qui avait entendu cette prière et de la naissance de ce bébé le jour des Rameaux. Timmy en vint presque à détester cette histoire qu’il entendait comme une rengaine. Et cette histoire contenait toujours un couplet sur le fait que Virginie était convaincue que Dieu avait un plan précis pour la vie de Timmy.

Puis Timmy devint Tim, un jeune homme pas vraiment différent des autres, à en juger selon les apparences (en fait, il était plutôt moyen en tout, même en gymnastique ou sur le plan scolaire) et l’histoire du Dimanche des Rameaux fut presque oubliée par tout le monde… excepté Tim. Il se souvenait toujours des paroles de Virginie : « Nous croyons avec ferveur que Dieu nous a donné Timmy comme un cadeau très spécial et qu’Il a un merveilleux plan prévu pour lui. » Ces paroles résonnaient toujours dans sa tête.

Et ils résonnent encore aujourd’hui, parce que « Timmy », c’est moi, et Virginie, c’est ma maman – qui a aujourd’hui 88 ans. Et alors que je viens de fêter mon 51 ème anniversaire, je réalise que Dieu avait effectivement un plan merveilleux pour un garçon bien ordinaire.

Vos enfants deviendront vraisemblablement ce que vous leur avez dit. Si vous leur dîtes qu’ils sont une bénédiction, c’est fort possible qu’ils le deviennent toute leur vie.

Cette semaine, est-ce que vous avez dit à vos enfants combien ils comptent pour vous ? Est-ce que vous avez déjà échangé avec eux sur la joie qui vous a envahie le jour de leur naissance ?

« Le lendemain, une foule nombreuse de gens venus à la fête ayant entendu dire que Jésus se rendait à Jérusalem, prirent des branches de palmiers, et allèrent au-devant de lui, en criant : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d’Israël ! (Jean 12 ;13)

 

© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire