Le lait des chèvres te suffit!

Le lait des chèvres te suffit!

Vouloir à tout prix sortir de sa condition, en enviant ceux et celles qui ont de grands biens sur cette terre, n'est pas selon Dieu qui nous demande d'être reconnaissants et satisfaits de ce qu'il nous accorde. En regardant ailleurs que vers ce que Dieu nous a confié, on en vient à négliger les siens et à appauvrir sa propre famille. Sous prétexte d'augmenter son train de vie, de donner le meilleur à son conjoint et à ses enfants, on tombe dans le piège de l'amour de l'argent qui est la source de bien des maux (1 Timothée 6:10). Les chrétiens qui veulent devenir riches sont la cause de la ruine de leur famille. Il n'est pas question de faire le procès de la richesse matérielle à laquelle Dieu fait participer plusieurs de ses enfants. Il n'y a pas de mal à être aisé, et plus encore, quand Dieu nous place dans cette condition. Le problème n'est pas dans la possession des biens temporels mais dans notre approche vis-à-vis d'eux. On peut ainsi être sans beaucoup d'argent et être obsédé par son attrait. Trop de maris, d'épouses, de couples pensant devoir accroître leurs revenus se mettent à négliger leurs devoirs dans le foyer, tant envers les enfants que vis-à-vis du conjoint. Ainsi, même si le niveau de vie augmente, la famille s'appauvrit !

Comme tout est équilibre dans la vie chrétienne, il ne faut pas non plus travailler moins qu'il ne le faut sous prétexte que les relations familiales passent avant tout. La paresse peut se cacher sous le couvert d'un refus de bonne gestion des moyens et capacités que Dieu accorde à chacun. Il faut être conscient de ce qu'on possède et des besoins physiques, psychiques et spirituels des siens pour travailler selon Dieu avec persévérance, gratitude et contentement.

"Connais bien chacune de tes brebis, donne tes soins à tes troupeaux;
car la richesse ne dure pas toujours, ni une couronne éternellement.
Le foin s'enlève, la verdure paraît, et les herbes des montagnes sont recueillies.
Les agneaux sont pour te vêtir, et les boucs pour payer le champ;
le lait des chèvres suffit à ta nourriture,
à celle de ta maison, et à l'entretien de tes servantes.
"
Proverbes 27:23-27

"Celui qui cultive son champ est rassasié de pain,
mais celui qui poursuit des choses vaines est rassasié de pauvreté...
Celui qui a hâte de s'enrichir ne reste pas impuni...
Un homme envieux a hâte de s'enrichir,
et il ne sait pas que la disette viendra sur lui.
"
Proverbes 28:19-22

En partenariat avec : www.famillejetaime.com



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

7 commentaires