Le mariage, un seul coeur ou deux vies parallèles ?

Qui n'a pas rêvé de vivre une union où les fardeaux sont partagés comme dans Gal. 6.2.

Au fil du temps, il peut cependant arriver que chacun poursuive ses objectifs sans se soucier de l'autre. Des vies vécues en parallèle affaiblissent le potentiel des deux conjoints. Même votre mari, qui paraît si fort, peut s’épuiser, dévoré par les soucis professionnels. De fait, il n'en émerge que pour se plonger dans son hobby favori. Vous avez alors l’impression de porter seule le poids du foyer.

Oui, la profession peut devenir une rivale.
Que faire ? L’encourager à délaisser sa réussite professionnelle ? L’accabler de reproches?  Reconnaissons-le, cela ne fonctionne pas vraiment... C’est un sujet délicat et il faudrait pouvoir en parler en couple. Bien souvent vous avez tenté d'aborder le sujet sans être entendue.

La prière est une arme !
A l’exemple d’Esther dans la bible, n’en minimisons pas l’importance. A défaut de vrai dialogue, l’intercession accélère le processus de maturation. Elle fait aussi disparaître les plaintes auprès d’amies, de parents ou même de groupes de prière. Maladroitement, dans l’intention de susciter l’intercession, nous révélons des faits qui devraient rester confidentiels. Lorsqu’un mari découvre que sa femme le critique à son insu, il en est blessé, et le conflit risque fort de s’envenimer.

Esther, délaissée depuis un mois par un mari faisant chambre à part, n’en dévoile rien à son entourage. Mardochée ne l’apprend que lorsqu’il la somme d’aller trouver le roi pour lui demander grâce : une démarche formellement interdite, elle y risque sa vie. C'est pourquoi elle entre dans une intercession fervente et demande la prière des Juifs.

Si vous êtes profondément découragée, il peut être sage d'être soutenue par une coéquipière de prière qui ne divulguera pas vos confidences. Parfois l’intercession n'apporte pas une solution immédiate, elle prépare d’autres étapes comme :
  • Un éclairage sur ce qu'il cherche à prouver en se tuant au travail.
  • Un intervenant masculin qui dira à votre mari tout ce que vous vouliez lui dire.
  • Une compréhension des pressions qu'il subit, et une sagesse pour l'aider.
  • Un dialogue en tête à tête.
La prière fervente du juste a une grande efficacité (Jq 5.16), en vous y engageant, vous allez bénéficier de l’effet boomerang: « Donnez et il vous sera donné » (Luc 6.38).


auteur de Comment devenir l'amie de son mari.
(CLC ou téléchargement sur le site www.carlobrugnoli. ch)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
12 commentaires
  • Marc Janvier Lokonon Il y a 9 années, 9 mois

    Merci pour tous ces messages et que Dieu continue à t'inspirer. Dieu te bénisse.
    • makary Bénévole du Top Il y a 8 années

      Cela me fait plaisir de te le lire.Et te retrouver ici me rassure.L'absence de tes commentaires m'a manquée.Sois bénie.
  • pontdavignon Il y a 9 années, 10 mois

    mci pour ce texte
  • FDM7777 Il y a 9 années, 11 mois

    Il y a aussi des femmes qui travaillent et pas qu'au foyer. Donc il est aussi a Monsieur de se sentir un peu concerne. Il faut commencer deja par ne pas epouser un homme peu sur de luin. Donc je ne suis pas du tout d'avis qu'il faut chercher le confort pour Monsieur a tout bout de champs, a force on entretient non plus un homme mais un bebe capricieux. Tout est dans deux sens dans le mariage, l'homme a l'obligation de soutenir sa femme autant que la femme l'a. Or, a des nombreuses reprises je constate qu'on ne sait pas pourquoi c'est l'homme qu'il faut prendre en charge parce que voyez vous, il est un peu pertube. Pourquoi la femme n'a jamais le droit d'etre perturbee? L'homme qui apres le travail rentre et passe des heures dans la priere, est un grand spirituel???? mort de rire!!! C'est celui qui s'ennuie avec sa femme ou qui a, plus delicat, du mal a remplir son devoir conjugal et n'ose pas consulter. Je n'ai rien contrer de choyer les hommes mais on ne retrouve pas des articles qui parlent du rapport inverse et c'est essentiel. La reussite professionnelle n'est pas que l'apanage des hommes, le pouvoir non plus et d'ailleurs c'est pas comme si tous les hommes etaient brillants et les femmes des boniches a garder les enfants. Ce qui serait a souhaiter est de voir apparaitre le meme article ou c'est le mari qui fait de la fine psychologie avec sa femme. C'est l'approche juste et equitable. Jusqu'la ce genre d'article ne fait qu'encourager les caprices des hommes et de les mettre sur un piedestal imaginaire, en vehiculant le message de comprehension au lieu d'un encouragement insistant de se ressaisir. La vie n'est pas rose et sucree pour la femme non plus, comme par hasard il y a beaucoup plus d'hommes qui chialent sur la vie que des femmes. Ca c'est la verite.
  • Afficher tous les 12 commentaires