Le poison de l'amertume

Hébreux 12 verset 15 : Veillez à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu ; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés.

Avez-vous été blessée dans vos relations ? Vous sentez-vous injustement traitée par les autres ? Alors, vous êtes, comme nous le sommes toutes un jour, la personne idéale pour recevoir dans votre cœur, la semence de l’amertume. Elle produit peu à peu, de manière insidieuse, des rejetons et nous conduit à avoir une attitude destructrice qui nuit à notre vie relationnelle et spirituelle. L’amertume nous prive de la grâce de Dieu et attriste le Saint-Esprit. C’est une racine empoisonnée faite de colère, de ressentiment et de tristesse à l’égard de souffrances vécues comme étant injustes. Si elle est alimentée de rancœur, elle est ensuite véhiculée par nos paroles et notre attitude, dans le cœur de notre entourage. Elle colporte avec elle un zèle amer et un esprit de dispute qui fait beaucoup de dommages relationnels (Jacques 3 verset 16) et peut même nous conduire à la violence (1 Samuel 30 verset 6).

Vous pensez peut-être que vous avez le droit d’être amer, suite à ce que vous avez vécu. Considérez alors ce que dit Dieu. Joseph est un personnage biblique qui a beaucoup souffert à cause des autres (Genèse 37 à 40). Ses frères étaient jaloux de lui et ont fini par le vendre comme esclave. Il fut ensuite accusé injustement et emprisonné pendant de longues années pour un acte qu’il n’avait pas commis. On finit même par l’oublier. Il avait de nombreuses raisons d’être rempli d’amertume. Pourtant, il se laissa consoler par Dieu en reconnaissant la main divine, dans tout ce qu’il avait vécu. Il a ainsi triomphé en accomplissant sa destinée. Quel exemple extraordinaire !

Ainsi, vous pouvez, par la puissance du Saint- Esprit qui habite en vous, détourner vos regards de ceux qui vous ont offensés, parfois, sans éprouver de regrets, pour les tourner vers Dieu. C’est à celui qui est le juste juge, qu’il convient de remettre votre peine ou votre colère (Mathieu 11 verset 28).

Une action : M’examiner moi-même et demander l’aide de Dieu afin de faire disparaître toutes racines d’amertume de mon cœur, avant qu’elles ne détruisent ma vie et mes relations.


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

13 commentaires