Le vrai sens de Noël ?

On peut donner sans aimer, mais on ne peut aimer sans donner ! Pour tous - petits et grands - Noël, c'est la période des cadeaux ! Pour Dieu, Noël, c'est le cadeau sublime - la naissance de Jésus - qu'il offre à toute l'humanité. Et sa mort, c'est encore la preuve de son amour pour chacun d'entre nous .(Ésaïe 9.6 ; Romains 5.8).


Cette semaine nous lisons : Luc 2.6-20


L'abaissement du Fils de Dieu
Quel contraste saisissant : "le Messie, le Seigneur" est annoncé (verset 11) et c'est "un nouveau-né dans ses langes et couché dans une mangeoire" que l'on trouve (verset 12) ! Dieu est inattendu dans sa façon d'aimer : avec lui, pas de paquet cadeau, ni de joli ruban... Le Sauveur du monde, quitte la gloire céleste, pour revêtir la nature humaine, avec ses limites ! Le roi de l'univers "s’est dépouillé lui-même... a pris la condition du serviteur" (Philippiens 2.7). Il "n’est pas venu pour se faire servir, mais pour servir et donner sa vie en rançon" (Marc 10.45). Toute son existence fut consécration, mais la croix représente le sacrifice suprême (Philippiens 2.8-11).


La bonne nouvelle du salut
Jésus accepte la mission du Père : mourir pour "sauver le peuple de ses péchés" (Matthieu 1.21). Personne ne pouvait le faire à sa place. Lui qui n'a jamais commis le péché est seul "en mesure de sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu" (Hébreux 7.25).
Les bergers répondant au message, ont agi sans délai : ils "se dépêchèrent" d'aller à Bethléhem pour voir le petit enfant (verset 16). Accepter la bonne nouvelle du salut, c'est manifester le même empressement pour aller à la rencontre du Sauveur, et l'aimer...


Des messagers "improvisés"

Leurs efforts sont récompensés. A leur arrivée - premiers témoins de la naissance du Rédempteur - ils deviennent les premiers messagers de son royaume. "Quand ils le virent, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de cet enfant" (verset 17). Leur récit provoque l'étonnement de leurs auditeurs (verset 18).
Ils assistent soudain, au concert formidable d'un chœur céleste invraisemblable (verset 13-14). La venue de l'enfant divin fait déjà frémir la terre, comme le ciel !


Que faire du cadeau ?

Hier, on n'en voulait pas dans l’hôtellerie (verset 7). Mais aujourd'hui, ton cœur va-t-il frémir en s'ouvrant, pour accorder toute la place au Sauveur ? Veux-tu laisser naître en toi le Roi des rois ? Alors, comme lors du premier Noël, paix et joie éclateront (versets 10, 14 ; Luc 15.10) !


Ma prière : Seigneur, je veux vivre le vrai sens de Noël. S'il y a les cadeaux, la fête et toute la famille réunie, je veux aussi et surtout que tu sois là, à la première place. Viens dans l'étable de mon cœur, en la purifiant par ta présence et transforme-la en un temple saint.


Verset Clé:  Luc 2.10-11 : "L’ange les rassura. N’ayez pas peur : je vous annonce une nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d’une très grande joie. Un Sauveur vous est né aujourd’hui dans la ville de David ; c’est lui le Messie, le Seigneur."


 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • tulipe-cie Il y a 8 années, 9 mois

    "Seigneur, je veux vivre le vrai sens de Noël. S'il y a les cadeaux, la fête et toute la famille réunie, je veux aussi et surtout que tu sois là, à la première place. Viens dans l'étable de mon coeur, en la purifiant par ta présence et transforme-la en un temple saint." Amen.
  • Zacharie Ndjango Il y a 8 années, 9 mois

    Un très beau message de fortification.
  • bettyboop Il y a 8 années, 10 mois

    AMEN AMEN!! enfin !!tu as raison il est temps que l epouse comprenne que le 25 déc en réalité on fête le dieu soleil donc fête païenne, si on veut vraiment feter la naissance de Jésus eh bien frères et soeurs ce n est pas le 25 déc arretons de fermer nos yeux spirituels, l antichrist est là!!