L'empreinte du Père

L'empreinte du Père

Introduction

Lorsque les policiers arrivent sur les lieux d’un crime, ce qu’ils recherchent d’emblée ce sont les empreintes laissées par le criminel, que ces empreintes soient physiques ou matérielles. Et lorsqu’ils les trouvent, ils font : « parler les empreintes », en d’autres mots une empreinte peut raconter l’histoire qui a eu lieu. Elle peut dévoiler les personnages et la cause du conflit.

En plus des empreintes que nous avons sur le bout des doigts, la science a découvert l’empreinte génétique que nous appelons l’A.D.N. Grâce à cette A.D.N. nous pouvons désormais faire parler les cheveux, le sang, les os… Après la découverte de l’A.D.N. la police a pu faire des arrestations ou relâcher des prisonniers grâce à un cheveu, une goutte de sang, etc. qui dévoilait ou qui innocentait un suspect.

Aussi cette A.D.N. peut confirmer ou infirmer le lien parental. Nous, nous souvenons tous du scandale médiatique qu’il y a eu lieu entre Yves Montand et Aurore Drossard qui disait être sa fille. Il a fallu déterrer le corps du chanteur, au cimentière du Père Lachaise, pour extraire d’un os cette fameuse A.D.N. pour savoir si oui ou non, cette jeune fille était bien la descendante d’Yves Montand. Cette affaire a fait tellement de bruit qu’il est devenu fréquent de prouver par l’A.D.N. s’il y a ou pas un lien parental. En faisant un tel acte l’enfant recherche tout simplement l’empreinte de son père en lui.

Maintenant posons-nous cette question : -Comment peut-on savoir si nous sommes enfants de Dieu ou pas ? C’est simple, si nous le sommes son empreinte est en nous, nous trouvons dans notre code génétique spirituel la substance du Père céleste.

Bien sûr, nous sommes tous des créatures de Dieu, croyants ou non. Mais la Bible fait une différence entre toutes les créatures humaines et ceux qu’elle appelle les enfants de Dieu.

Nous allons considérer dans un premier temps, lors de cette prédication qui s’intitule « L’empreinte du Père », le caractère, c'est-à-dire l’empreinte que le Père a mis dans chaque croyant. Puis nous finirons par voir la nouvelle ère que le Père désire pour chaque personne qui a reçu son empreinte.

Un Caractère

Lisons ensemble dans l’épître aux Hébreux, chapitre 1, versets 2 à 3 :

Dieu dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toute choses, par lequel il a aussi créé le monde, et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne.

Le mot « empreinte » que l’on trouve à cet endroit précis est en grec « caractère ». Notre mot français pour caractère est cent pour cent grec et dans le dictionnaire grec/français voici la définition :

1) L’instrument utilisé pour graver ou sculpter

2) La marque qui est sur cet instrument ou qu’il produit, l’empreinte

2a) Marque, brûlure ou impression

2b) L’expression exacte (l’image) d’une personne ou chose, reproduction

précise en tous points.

Ce mot était le plus souvent utilisé pour les graveurs de pièce qui faisaient une impression, une empreinte sur une pièce de monnaie. Ils prenaient simplement une pièce brute sans marquage apparent, et là ils gravaient avec un instrument le caractère de la pièce qui était la représentation du roi ou de l’empereur (César, Napoléon…).

Je crois que notre Roi désire également nous marquer de son empreinte. Marc chapitre 12, versets 14 à 17 nous raconte cette histoire :

Ils vinrent vers Jésus et lui dire: -Maître, nous savons que tu parles vrai et que tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne regardes pas à la position sociale, mais tu enseignes en toute vérité comment Dieu nous demande de vivre. Dis-nous : avons-nous le droit de payer des impôts à César ? Devons-nous le faire ou non ? Mais Jésus, sachant combien ils étaient hypocrites, leur répondit : -Pourquoi essayez-vous de me prendre au piège ? Apportez- moi une pièce d’argent, que je la voie ! Ils lui en apportèrent une. Alors il leur demanda : -Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? -De César. Alors Jésus leur dit : -Rendez à César ce qui revient à César, et à Dieu ce qui revient à Dieu. Ils en restèrent tout déconcertés.

En d’autres mots Jésus leur explique que ces pièces portent l’empreinte de César donc elles sont pour César mais à tous ceux qui ont reçu le Père en eux, alors ceux-ci porte l’empreinte du Père. C’est pourquoi Jésus leur demande de rendre à César ce qui est à César mais il leur dit de rendre à Dieu ce qui revient à Dieu. C'est-à-dire nous croyants, enfants de Dieu, qui avons reçu le Père en nous, notre vie revient à Dieu. Nous sommes marqué de son empreinte et de son caractère. Alors offrons lui nos vies, car nous portons en nous son inscription. Rendez à Dieu ce qui est à Dieu.

Parfois il m’arrive d’être surpris par ma gestuelle tant elle me fait penser à celle de mon père. Je suis là, assis tout simplement et je m’aperçois que je me tiens de la même manière que mon père. Dernièrement mon propre fils Loris, s’est assis sur le canapé et ma femme à fait cette réflexion : « Il a exactement la même posture que toi, lorsque tu es assis sur le canapé ». Pourtant je n’ai jamais appris à mon fils comment s’asseoir sur un canapé, je ne lui ai jamais donné de cours de gestuelle « Martorano » pourtant nous avons en nous l’empreinte de notre famille. Il y a cette marque indélébile que nous l’acceptions ou non.

Mon beau frère Patrick a connu son père à l’âge de seize ans, et lorsqu’ils se retrouvèrent, le père de Patrick dut quitter l’Afrique pour venir en France sur un appel de Dieu. Et c’est là à Rive de Gier que j’ai connu son père. Plusieurs années passèrent avant que Patrick vienne en France mais lorsqu’il arriva mon esprit fût marqué parce que j’ai vu. En effet, il y avait en Patrick toutes sortes d’expressions qui caractérisaient son père. Pourtant il n’a pas grandit avec son père donc il ne pouvait agir par mimétisme. Non il y avait tout simplement en Patrick l’empreinte de son père même si celui-ci n’était pas là physiquement durant son enfance. Nous avons en nous l’empreinte de ceux qui nous ont engendrés.

Comme je l’ai dit plus haut, notre Père désire nous marquer de son empreinte lorsque nous expérimentons la nouvelle naissance. Jean chapitre 1, verset 12 à 13 nous dit :

Mais à tous ceux qui l’ont reçue (Jésus représentant la Parole), à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme mais de Dieu.

Lorsque nous acceptons la Parole de Dieu faite chair, c'est-à-dire Jésus-Christ dans notre vie, nous devenons enfant de Dieu. A partir de ce moment Dieu place en nous son caractère, son empreinte, il nous donne son nom et nous devenons citoyens des cieux, gens de la maison de Dieu.

Lorsque j’ai appris la dactylographie en 1984, les machines que nous avions à l’école étaient très anciennes, d’ailleurs ils les ont changées l’année suivante pour des machines électroniques. Ces vieilles machines à écrire étaient particulières car il fallait appuyer sur la touche avec force pour faire partir le caractère afin qu’il aille frapper la feuille à imprimer. Ceci est une belle image chargée du symbole de ce que le Père a fait pour nous. Le 12 août 1995, date de ma conversion, de son ciel le Père céleste, a appuyé sur la touche dénommée « Jésus » et le caractère de Dieu, est venu frapper la feuille de ma vie. C’est ainsi que désormais j’ai l’empreinte du Père sur ma propre vie.

J’ai connu ce jour-là une nouvelle naissance et une nouvelle ère a commencé pour moi.

Une nouvelle ère

Lorsque nous naissons de nouveau comme nous l’avons lu plus haut, alors il y a une nouvelle ère qui débute pour nous. C’est ce que nous appelons dans le langage chrétien la nouvelle naissance.

Cependant pendant des siècles et des siècles la seule nation qui avait l’empreinte de Dieu était la nation d’Israël, et l’empreinte était la circoncision. Voici ce que nous dit le nouveau dictionnaire biblique d’Emmaüs à propos de la circoncision :

Circoncision : coupure autour. Rite initial qui permettait d’entrer en possession des privilèges de la famille de Dieu, représentée par Abraham et ses descendants de la lignée d’Isaac. Signe de l’alliance avec Dieu.

Afin que les nations sachent qu’Israël était le peuple choisi il fallait qu’il y ait une marque extérieure. Lorsque Jésus est venu sur terre, une nouvelle ère a débuté car la marque ou l’empreinte ne devait plus être extérieure mais intérieure. Dieu ne voulait plus une circoncision de la chair mais une circoncision du cœur. Jésus-Christ le caractère de Dieu (Hébreux 1.3) habite en nous, et son caractère doit être manifesté dans notre vie.

Désormais l’empreinte est intérieure et c’est par notre comportement, notre personnalité, « notre caractère » que les gens autour de nous réalisent que nous sommes de la famille de Dieu. Le livre d’Ezéchiel chapitre 36, versets 25 à 27 :

Je répandrai sur vous une eau pure, afin que vous deveniez purs, je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau, j’enlèverai de votre être votre cœur dur comme la pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai en vous mon propre Esprit et je ferai de vous des gens qui vivent selon mes lois et qui obéissent à mes commandements pour les appliquer.

Dieu est en train de dire, il va bientôt y avoir une nouvelle ère, une nouvelle alliance où la circoncision ne sera plus extérieure mais intérieure. Mes commandements ne seront plus des choses lointaines à vous, mais ils seront dans votre cœur, gravés avec le doigt, l’empreinte de Dieu. L’empreinte du Père ne sera plus extérieure mais intérieure.

Oui lorsque nous acceptons de devenir enfant de Dieu, notre vie change, notre caractère change. Bien sûr ceci à condition de laisser l’empreinte du Père céleste se manifester en nous et de crucifier spirituellement notre vieille nature. Désormais une bataille s’engage en nous entre l’empreinte du Père (nouvelle créature) et l’empreinte de nos pères (ancienne créature).

A l’époque biblique, bien souvent lorsqu’un enfant naissait, les parents ne lui donnaient pas un nom dans l’immédiat, excepté s’il y avait une circonstance qui entourait la naissance de l’enfant. L’enfant portait dans un premier temps le nom du père. Si le père s’appelait joseph alors l’enfant s’appelait Bar joseph qui veut dire fils de Joseph. En grandissant le caractère de l’enfant se révélait c’est alors qu’on lui donnait un nom qui était le symbole de sa personnalité. En d’autres mots le nom de la personne devait refléter le caractère de celle-ci.

La chose extraordinaire et merveilleuse que nous trouvons à travers la bible c’est que Dieu change les noms. Dieu au-delà de changer un simple nom, change le caractère de la personne. Voici plusieurs exemples :

- Simon devient Pierre

- Saul devient Paul

- Jacob devient Israël

- Etc.

Une rencontre personnelle avec Dieu marque notre vie à jamais.

Conclusion

Désormais l’empreinte du père céleste est en nous ainsi que l’empreinte de nos pères. Dieu nous appelle à crucifier notre ancienne nature et de vivre en nouveauté de vie. C’est pourquoi dès que nous ne marcherons plus en nouveauté de vie alors l’ancienne nature reviendra. Alors prions jour après jour, laissons-nous envahir de son Esprit, plongeons nos regards dans Sa parole en la mettant en pratique afin de libérer l’empreinte du Père en nous.

Dieu nous a donné son Esprit d’adoption, maintenant nous pouvons dire : -Abba, qui signifie Père. De plus comprenons que si nous avons Jésus en nous, c’est donc que nous avons le caractère, l’empreinte du Père en nous (Hébreux 1.3).

Demandons au Père un cœur tendre afin qu’Il puisse apposer son empreinte d’une manière puissante.

Dernièrement une femme qui a pour profession de faire de la formation dans la vente, c’est retrouvée dans un hôtel en face d’un réceptionniste. Celui-ci a fait preuve de manquement dans son travail. Par maîtrise, elle réussit à se contenir pour ne pas lui envoyer des paroles blessantes. Cependant l’attitude de cette femme était désagréable. Lorsqu’elle partie, elle était contente de lui avoir fait comprendre son manque de professionnalisme. C’est alors que le Saint-Esprit lui dit : -Tu avais l’occasion de montrer à ce jeune homme qui Je Suis, mais tu lui a montré qui tu es ! (Tiré du livre de Mary Walsh « Penser comme Jésus).

Quelle va être désormais notre choix, développer le caractère de nos pères ou développer le caractère du Père dans nos vies ?

Qu’en ce jour une nouvelle ère puisse débuter pour vous. Une ère où le caractère du Père va briller dans votre vie.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Vous êtes nombreux à avoir commandé le Livre "Un Jour, Une Pensée" et à nous avoir fait part de combien il vous plait, de combien sa lecture vous bénit ! Toute l'équipe missionnaire vous en remercie 😊. Voici quelques témoignages reçus ces derniers jours  : 

"J’ai reçu ma commande, le livre est magnifique 💜, merci ! " Marie-France

"Ce livre, chaque matin, m'amène à la réflexion et m'encourage ! Je débute ma journée encouragé par les nombreux témoignages de la puissance de Dieu !" Christophe

"Le livre "Un Jour, Une Pensée" est trop top ! Je vais en offrir autour de moi, merci d'exister !" Fany

"Très touché par la perspicacité des pensées partagées. Je suis béni en lisant ces textes d'hommes et de femmes inspirés et inspirants. Merci à toute l'équipe." Jean-Sébastien 

🎊 🎉 Pour vous permettre de le commander à un tarif exclusif, si ce n'est déjà fait, nous avons décidé de prolonger notre offre exclusive de lancement jusqu'au 15 octobre (jusqu'à 30% de réduction et l'ebook "Missionnaire sur Internet" de David Nolent offert pour toute commande papier 🎁). Rien que pour vous ! 🥰

➡️Alors, n'attendez plus pour le commander !

13 commentaires
  • zionnette Il y a 10 années, 1 mois

    Merveilleux message! Que le nom de notre Seigneur Jésus soit loué. La gloire soit à notre Dieu qui nous a fait connaître et donné son empreinte. O Père fait que je sois ton empreinte ici bas pour la gloire de ton nom au nom de Jésus. Merci Patrice Martorano d'avoir été le canal fidèle de Dieu pour ce message. QDVB!
  • hibiscusiles Il y a 10 années, 1 mois

    Merci, que dieu continue de vous inspirer afin que nous soyons guide par lui au travers de vous que dieu vous benisse
  • Pierrette Girardeau Il y a 10 années, 1 mois

    Merci Père D'avoir fait de moi ton enfant, que je t,appartient pour l'éternité. donne moi Père de laisser tes empreintes tout autour de moi là où tu m'a placer que ta lumière brille en moi pour la gloire de ton nom. Que ma vie soit un parfum de bonne odeur, agréable a tes yeux. amen
  • Afficher tous les 13 commentaires