Les différents noms de l’Eglise - 1/2

Les différents noms de l’Eglise - 1/2

    1. Mes brebis : Jean 10.2-4

Brebis : probaton, qui vient sans doute de probaïno = marcher en avant. Petit bétail à quatre pattes qui paît. Elle doit être abreuvée chaque jour. Sa viande est consommée, car légalement pure, elle peut donc être offerte en sacrifice et en holocauste. Elle est le plus souvent blanche. Sa laine a de la valeur. Caractère de la brebis : affectueuse, docile, douce, faible : elle ne peut pas se passer de guide. ((Bible On Line)

Jean 10.2-4 : Celui qui entre par la porte est le berger des brebis.. Le portier lui ouvre (au berger) et les brebis entendent sa voix. Il appelle par leur nom les brebis, et il les conduit dehors. Lorsqu’il a fait sortir toutes ses brebis, il marche devant elles.

Brebis : Humble, affectueuse, docile, douce, faible, pure, sert pour la nourriture et les sacrifices, ce qui la couvre a de la valeur, a besoin d’un guide et de boire chaque jour, reconnaît la voix de son berger et le suit. Elle marche en avant : elle est active, elle a un désir d’évoluer, d’aller plus loin, de progresser, même si dans un premier temps c’est pour se nourrir.

Jésus est l’Agneau de Dieu : Jean 1.29 et 36 et Actes 8.32. Et nous sommes appelés, à sa suite à manifester le caractère de l’Agneau dans nos vies. Il a vécu dans sa chair la souffrance et l’abandon, mais suite à cela, le Père l’a ressuscité. Comme le disciple n’est pas plus grand que le maître : Matthieu 10.24, nous pouvons nous attendre à vivre quelque chose du même ordre. Parce que Jésus l’a vécu, vivons aussi à la croix, là est notre sécurité et notre place. La laine qui couvre la brebis a de la valeur. Nous trouvons notre valeur en Christ, qui est notre couverture.

    2. Ceux que tu m’as donnés : Jean 17.6

Nous sommes un cadeau du Père à Jésus !

Donner : didomi = donner, payer, accorder, faire, remettre, permettre, offrir, apporter céder, mettre, prescrire. Donner : des présents, des écrits, des instructions, commettre.

Jean 17.6 : J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi, et tu me les as donnés ; et ils ont gardé ta parole.                                                           

Nous appartenons au Seigneur Jésus : il nous a « gagnés » par son sacrifice, il a payé pour nous. Appartenant au Seigneur = kuriakos : 1 Corinthiens 11.20 (repas du Seigneur), d’où est tiré le mot « church », en anglais. C’est le Père qui lui a fait ce cadeau, mais nous en sommes participants, car nous l’avons accepté comme notre Sauveur et Seigneur. Nous étions du monde, maintenant nous sommes de Christ, et nous gardons sa parole.

    3.    Les Chrétiens : Actes 11.26

christianos =  petit Christ, disciple de Christ

C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens.

A l’origine moquerie avec jeu de mots sur la racine « oindre », d’où onctueux, pommadé ! Disciple : mathetes (grec) = étudiant, élève, disciple. Ce mot provient du verbe manthano = apprendre, recevoir un enseignement…, mais aussi avoir l’habitude de. Discipulus (latin) = élève, personne qui reçoit un enseignement. Le terme disciple se dit surtout par rapport à Jésus. C’est celui qui s’attache à la personne de son maître, et non seulement à son enseignement, pour devenir son adepte, marcher à sa suite, lui vouer une fidélité exclusive, et même, dans certains cas abandonner foyer, biens et situation pour partager la destinée du maître, jusqu’à donner sa vie pour lui s’il le faut. Les premiers chrétiens portaient ce titre : Actes 6, verset 1 et suivants, et donnaient le modèle de la relation entre le Christ ressuscité et les membres de son Église, relation qui serait normative pour tous les croyants. Les auteurs néotestamentaires utilisent une variété de termes (croyants, saints, frères, témoins…) pour exprimer plus complètement les caractéristiques des disciples du Christ après Pâques.

Nous sommes les élèves de Christ, attachés à sa personne autant qu’à son enseignement, mais soyons attentifs à ne pas entrer dans une mauvaise familiarité. Nous marchons fidèlement à sa suite, nous le choisissons avant toute autre chose. Ce terme est né dans la moquerie, et Jésus nous dit qu’en le suivant nous serons comme lui moqués et éprouvés. Mais celui qui est l’Oint de Dieu, nous fait aussi partager son onction, et c’est ce qui nous permet de continuer à aller de l’avant.

    4.    Les saints : Ephésiens 1.1

Saint : hagios = chose très sainte, consacrée. 1) Qualité fondamentale de Dieu et de son Esprit 2) vertu indispensable de tout vrai croyant 3) Kadosh (hébreu) : pur physiquement et surtout moralement, rituellement. Ce mot signifie aussi séparé, mis à part, retranché, consacré : Luc 2.23.

Nous sommes appelés à être saints, à l’image du Dieu trois fois saint : Apocalypse 4.8, et mis à part : Jean 5.19. Nous sommes dans un défi et un combat permanents : renouvelés et donc à l’image de Christ. Et pourtant aux prises avec notre vieux moi qui fait de la résistance, et mis à part et pourtant au milieu du monde et de ses convoitises. Notre sanctification progressive se passe au milieu même de ce monde déchu, d’où la difficulté et d’où notre besoin constant de la grâce de Dieu. Mais positionnellement, en Christ nous sommes déjà saints, et c’est pourquoi l’apôtre Paul s’adresse « aux saints qui sont à Éphèse et aux fidèles en Jésus Christ » : Éphésiens 1.1.

    5.    Les croyants : Actes 5.14

Ceux qui croyaient (Segond), les croyants (Darby).

Croyant : pisteuo = croire, utilisé dans le NT, quand un homme est poussé, par une prérogative intérieure plus élevée et une loi pour son âme, à une conviction et une confiance ; vient de pistis = foi, fidélité, grâce, preuve certaine, croire, conviction, croyant, engagement.

Ce sont ceux qui sont poussés, le plus souvent au travers une prédication, par le Saint-Esprit, dans une conviction de vérité qui leur fait voir leur péché et leur nécessité de salut, salut par la grâce. Ils sont par conséquent amenés à se repentir et à accepter Jésus comme sauveur personnel, puis à lui faire confiance, et à s’engager à sa suite.

Des croyants d'autant plus nombreux se joignaient au Seigneur, une multitude tant d'hommes que de femmes.      

    6.    Le choix de Dieu : Jean 15.19

Non seulement nous sommes un cadeau du Père à Jésus, mais il nous a choisis, chacun, personnellement. Choisir : eklegomaï = choisir, élire, faire un choix.

Dieu le Père choisit les Chrétiens, il les met à part de la multitude irréligieuse, ils lui sont chers et il les a rendus citoyens du royaume Messianique, par leur foi en Christ, Jacques 2.5 et le fondement de ce choix repose en Christ et seulement sur ses mérites. Bible on line.

Écoutez, mes chers frères, Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres de ce monde pour en faire des riches par la foi et leur assurer la possession du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment ? (Parole Vivante).

Cette notion de choix de la part de Dieu nous dérange souvent. Mais si nous croyons que Dieu, à cause de sa prescience, choisit et élit ceux qui, un jour de leur vie, accepteront le salut en Jésus-Christ, nous réalisons que ce choix divin n’est pas arbitraire, mais qu’au contraire il respecte notre libre-arbitre :  1 Pierre 1.2. Dieu choisit toujours en priorité les choses faibles de ce monde : 1 Corinthiens 1.27. En effet, les moins riches sont aussi les plus conscients de leur besoin d’être sauvés et répondent donc plus facilement à l’offre divine du Salut.

Rendez-vous la semaine prochaine pour connaître la suite ...



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

1 commentaire
  • Rosine STREETER Il y a 1 mois, 4 semaines

    une lecture du 26 septembre qui me ravit jr suis tellement heureuse d avoir découvert ces grands secrets qui me permettent de remrrcier Dieu pour cette découverte Jésus je viens à. toi reçois moi merci pour toutes vos miracles dans ma vie je vous suis très reconnaissante et je vous temercie pour tout Jésus je vous aime