Les marques d'un réveil authentique

Les marques d'un réveil authentique

Il existait un endroit à Londres où les articles d’or et d’argent étaient éprouvés et frappés. Cet endroit était connu sous le nom de Goldsmiths’ Hall. Là une marque officielle était imprimé sur les articles pour attester de leur pureté. Ce cachet d’authenticité était appelé poinçon.

Trop de nos « campagnes évangéliques » aujourd’hui ont passé par des réveils sans porter vraiment les « poinçons » scripturaires. Certaines n’ont été guère plus que des moyens d’agrandir l’église, des déploiements de divertissements professionnels ou, ce qui est tragique, des manifestations d’émotions collective. De tels réveil ont laissé, à la fois, l’église et les gens désillusionnés.

L’église a désespérément besoin d’un réveil envoyé du ciel et marqué par les divins poinçons d’authenticité. Un tel réveil aura quatre caractéristiques :

Sens de responsabilité personnelle envers Dieu

On admet habituellement que toute l’humanité est responsable envers Dieu. On entend souvent des affirmations telles que : « il aura à répondre devant Dieu. » Nous avons besoin d’un réveil qui rendra chacun d’entre nous profondément conscient que nous, individuellement, allons être tenus responsable de notre caractère et de nos actions. L’apôtre Paul croyait cela, car il dit : « Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui même. » (Romains 14 v 12).

Personne ne peut échapper à cette responsabilité de soi en blâmant le destin, les circonstances ou la société. Il est vrai que de telles influences ont leur importance, mais nous ne sommes pas des robots. Nous avons accès aux ressources divines qui peuvent nous aider à surmonter toutes les forces adverses. Personne ne peut échapper à cette responsabilité en blâmant l’église. Evidemment certaines églises ne sont pas aussi spirituelle qu’elles devraient l’être et il est difficile d’atteindre un niveau supérieur à celui d’une assemblée insipide, mais on peut y arriver.

Même si les autres justifient leur échec à vivre une vie sanctifiée, leur négligence à venir fidèlement dans la maison de Dieu, leur ignorance des commandements scripturaires concernant l’argent ou leur refus d’accepter des responsabilités dans le travail de l’église, cela ne nous excusera pas quand nous nous tiendrons devant Dieu pour rendre compte de nous-mêmes.

Nous avons besoin d’un réveil que fera renaître en chaque chrétiens la sainte conviction que tout individu devra répondre à Dieu de l’usage ou de l’abus de son temps, de ses talents et de son argent. Un authentique réveil biblique apportera cette conviction.

L’amour des uns pour les autres

Le monde d’aujourd’hui est plein de haine, de froideur, de défiance, de malice et d’envie. Avec un tel arrière-plan, l’amour chrétien brille avec encore plus d’éclat. Jésus dit : « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jean 13 v 35).

L’amour dont Jésus parlait ignore les différences sociales, les coutumes et les goûts. Notre modèle est les Seigneur lui-même : « Comme je vous ai aimés… », dit-il. L’amour de Christ pour ses disciples n’était absolument pas égoïste. Il les aima alors même qu’ils étaient pauvres et indignes. Il les aima quand ils étaient faibles et incrédules. C’est à cause de cet amour qu’il s’agenouilla devant Judas pour laver ses pieds au dernier repas de la Pâque bien qu’il sût que Juda méditait de le trahir.

L’amour n’est pas parfait tant qu’il n’est pas à l’action. L’amour était dans les pieds du Maître et le mena là où les hommes perdus souffraient : il était dans ses mains pour guérir les malades ; dans sa bouche qui donnait des paroles de consolation à ceux qui pleuraient pour cette humanité perdue.

Nous avons besoin d’un réveil qui remplira chaque membre de l’église avec un tel amour fraternel que le monde s’écriera « Voyez comme ils s’aiment ».

Passion pour les âmes perdues

La plupart des chrétiens sentent de temps en temps le besoin d’atteindre les perdus. Si le prédication est bonne, si nous sommes suffisamment émus, nous nous disons pour gagner des âmes perdues à Christ.

Mais cette passion pour les perdus devrait dominer nos vies. C’était cette passion pour les perdus qui fit écrire ceci à Paul : « Je dis la vérité en Christ, je ne mens point, ma conscience m’en rend témoignage par le Saint-Esprit : j’éprouve une grande tristesse et j’ai dans le cœur un chagrin continuel. Car je voudrais moi-même être anathème et séparé de Christ pour mes frères, mes parents selon la chair » (Rom.9 : 1-3). Paul ne pouvait pas donner en sacrifice ses expériences spirituelles pour voir les autres sauvés ; mais il pouvait dédier sa vie à cette cause.

Les meilleurs moyens qu’une étude peut offrir pour gagner les âmes ne poussera jamais une assemblée à le faire ; mais un réveil venant du ciel le fera ! Nous avons besoin d’un réveil qui nous fera sortir de la simple satisfaction d’aller à l’église tandis que les âmes perdues vont en enfer par centaines à chaque minute.

Appréciation des valeurs éternelles

Il existe deux mondes bien réels : le monde matériel et le monde spirituel. Nous sommes entourés et presque enfermés par le monde matériel, et le danger c’est que nous le laissions devenir le seul monde qui nous semble réel.

Nous avons besoin d’un réveil qui ouvrira nos yeux spirituels, qui nous fera « regarder non point aux choses visibles mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles » ( 2 Corinthiens 4 v.18 ).

Combien nous avons désespérément besoin aujourd’hui d’un bon sens des valeurs. L’argent est devenu notre Dieu. La cupidité domine nos pensées. Des concepts tels que « s’amasser des trésors dans le ciel » semblent incompréhensibles dans notre monde matérialiste. La possibilité de quelques heures de plaisir éclipse la promesse d’une éternité de bonheur. Le ciel semble bien loin et un réel désir d’y aller ne brûle pas dans nos cœurs. L’enfer semble difficilement possible, et nous ne pouvons pas vraiment imaginer que des gens y tombent chaque jour.

Nous avons besoin d’un réveil qui nous rendra les choses spirituelles tellement réelles que les choses terrestres pâliront et s’effaceront, alors que nous vivrons pour Dieu, pour Le servir et L’aimer de tout notre cœur.

O Dieu, envoie un tel réveil à nos cœurs et à nos églises aujourd’hui.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • BAKIS Il y a 5 années, 3 mois

    AU LIT, téléphone ouvert, je viens d'apprendre avec DOULEUR le décès du Révérend Pasteur David BANZA. Que son âme repose en paix. Je ne peux expliquer maintenant les circonstances de sa mort, mais je sais qu'il était en prière à KIGALI avec l’apôtre yoshwa, notre père spirituel pour 40 jours. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il fut pasteur responsable de l’église ÉVANGÉLIQUE DE LA RESTORATION à GOMA en république démocratique du CONGO
  • Reine Marceau Il y a 5 années, 3 mois

    Père j'ai besion de ton reveil dans ma vie, pour que je comprenne bien les choses invisible qui sont étérnelles.
  • Edens Elvéus Il y a 11 années

    Je suis convaincu que ces marques sont puissantes pour décrire le réveil dont nous avons besoin en ces jours-ci, pour un monde nouveau.