Les sept miracles de l’évangile de Jean (1/6)

Les sept miracles de l’évangile de Jean (1/6)

Introduction & L’eau changée en vin Jean 20.30-31 & 2.1-11

Le but de l’évangile de Jean n’est pas biographique mais pédagogique. En sélectionnant quelques récits, de nombreux discours et sept miracles, Jean, conduit par l’Esprit Saint, veut susciter la foi qui donne la vie en son Nom.

Jean 20.30-31 : Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d’autres miracles qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceci est écrit afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.

C’est ainsi que sept miracles ont été sélectionnés en plus de nombreux discours, comme outil pédagogique :

1. L’eau changée en vin (Jean 2 :1-12)

2. La guérison du fils d’un officier (Jean 4 :43-54)

3. La guérison d’un paralytique (Jean 5 :1-16)

4. La multiplication des pains pour les cinq mille hommes (Jean 6 :15)

5. Jésus marche sur les eaux (Jean 6 :16-21)

6. La guérison de l’aveugle-né (Jean 9 :1-41)

7. La résurrection de Lazare de Béthanie (Jean 11 :1-46)

Parmi les sept miracles sélectionnés, trois se trouvent exclusivement narrés dans l’évangile de Jean (Les noces de Cana, la piscine de Béthesda et la résurrection de Lazare). Ce qui confirme une volonté sélective pour arriver à un but précis : faire grandir la foi du lecteur. L’évangile de Jean a été écrit bien après les trois autres, et ses lecteurs sont davantage des croyants qui ont besoin d’être affermis dans la foi que des incroyants ou des néophytes. Nous verrons en étudiant le message véhiculé par ces sept miracles qu’il y a une progression logique, nous conduisant à progresser étape par étape.

1/ Pour une foi plus grande…

Tout en étudiant ces sept miracles il est indispensable de garder en mémoire le but principal du récit: la Foi.

A/ Qu’est-ce que la Foi

Hébreux 11:1 Or la foi, c’est l’assurance des choses qu’on espère, la démonstration de celles qu’on ne voit pas.

L’espérance n’est pas la foi ! la foi c’est l’assurance des choses qu’on espère. Plus qu’un souhait ou une espérance, la foi est une assurance qui ne trompe pas, étant démontrée comme vraie.

Romains 4:16-20 Donc c’est par la foi, pour qu’il s’agisse d’une grâce, afin que la promesse soit assurée à toute la descendance, non seulement à celle qui a la loi, mais aussi à celle qui a la foi d’Abraham notre père à tous, selon qu’il est écrit: Je t’ai établi père d’un grand nombre de nations. (Il est notre père à tous) devant Dieu en qui il a cru, qui donne la vie aux morts et qui appelle à l’existence ce qui n’existe pas. Espérant contre toute espérance, il crut et devint ainsi père d’un grand nombre de nations, selon ce qui avait été dit: Telle sera ta descendance. Et, sans faiblir dans la foi, il considéra son corps presque mourant, puisqu’il avait près de cent ans, et le sein maternel de Sara déjà atteint par la mort. Mais face à la promesse de Dieu il ne douta point, par incrédulité, mais fortifié par la foi, il donna gloire à Dieu

Comparez « la démonstration de celles qu’on ne voit » pas de Hébreux 11 et « qui appelle à l’existence ce qui n’existe pas » de Romains 4.

B/ Vivre par la Foi

qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom. (Jean 20-31)

Avoir la vie ne signifie pas seulement avoir la vie éternelle au jour du jugement seulement (gracié), mais posséder cette vie dès à présent et en abondance !

Jean 10:10-11 Le voleur ne vient que pour voler et tuer et détruire; moi, je suis venu, afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance. Moi, je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.

La volonté de Dieu est de donner la vie pour le temps présent. La nouvelle naissance nous fait rentrer dans une nouvelle vie immédiatement et non dans l’avenir. Ainsi la Foi ne nous conduit pas dans vie à venir mais présente :

Romains 1:16-17 Car je n’ai pas honte de l’Évangile: c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec. En effet la justice de Dieu s’y révèle par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit: Le juste vivra par la foi.

La foi est donc vitale ! Comment vivre de la vie de Dieu sans la Foi puisque c’est par la foi que l’on vie.

 

C/ Pourquoi la foi doit-elle grandir?

Pour vivre de l’abondance de sa maison, bien entendu, mais plus encore car la vie de Dieu en nous est entièrement reliée à notre foi.

Attention, il n’y a pas plusieurs genres de ‘foi’, comme la foi pour être sauvé, la foi pour être guéri, la foi pour être rempli du Saint-Esprit. Il n’y a qu’une seule foi !

Ephésiens 4:5 il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême,

Rechercher à grandir dans la foi pour obtenir une guérison ou une promesse est légitime mais bien en dessous des plans divins. La foi a un mobile plus noble et davantage centré sur Christ que sur nous-mêmes.

Hébreux 11:6 Or, sans la foi, il est impossible de lui plaire; celui qui s’approche de Dieu doit croire qu’il existe et qu’il récompense ceux qui le cherchent.

Notre quête de foi devrait avoir pour raison d’être la volonté de plaire à Dieu, de lui être agréable.

Matthieu 6:33 Cherchez premièrement son royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus.

2/ La parole et la foi

La parole et la foi sont intimement liés.

Jean 1:1-4 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Tout a été fait par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

Tout a commencé par la Parole (Dieu dit). De même aujourd’hui tout commence par la Parole, la nouvelle naissance, le ministère, la guérison… Non seulement la parole faite chaire est l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin, mais aussi la parole de Dieu est au commencement de toute chose dans notre vie avec Dieu.

Matthieu 9:35 Jésus parcourait toutes les villes et les villages, il enseignait dans leurs synagogues, prêchait l’Évangile du royaume et guérissait toute maladie et toute infirmité.

Remarquez bien, que Jésus enseignait et ensuite il guérissait les malades, comme si l’enseignement était nécessaire pour l’accomplissement du miracle. On retrouve ce schéma bien souvent dans les évangiles. Prenons encore comme exemple la pêche miraculeuse (sur ta parole je jetterai le filet). Quand Pierre dit « ta parole », s’agit-il uniquement du commandement qu’il vient de recevoir (avance en pleines eaux) ou aussi et certainement de la parole enseignée à la foule à partir de la barque, alors que Pierre aussi était auditeur.

Luc 6:17 Il descendit avec eux et s’arrêta sur un plateau où se trouvait une grande foule de ses disciples et une multitude de peuples de toute la Judée, de Jérusalem et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus pour l’entendre et pour être guéris de leurs maladies.

Romains 10:17 Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole du Christ.

1 Timothée 4:6 En exposant cela aux frères, tu seras un bon serviteur du Christ-Jésus, nourri des paroles de la foi et de la bonne doctrine que tu as exactement suivie.

3/ Les noces de Cana

Trois jours après la conversation avec Nathanaël, Jésus se trouve à Cana, ville proche de Nazareth. Marie possède vraisemblablement un lien de famille avec les mariés, elle est invitée, de même que Jésus avec ses disciples.

A/ Jésus fut aussi invité

Jean 2:2 Jésus fut aussi invité aux noces, ainsi que ses disciples.

Les noces représentent la joie, et les convives sont invités à partager ce temps de réjouissance avec les jeunes mariés. A l’époque de Jésus, les noces duraient une semaine.

Avez-vous, vous aussi, invité Jésus à partager votre vie, dans les départs et les événement spéciaux comme au quotidien. Alors qu’il y a la joie ? On fait bien souvent appel à Jésus dans les moments difficiles de la vie, mais il est bon aussi de l’inviter dans les moments de joie.

2/ Le vin vient à manquer

Jean 2:3 Comme le vin venait à manquer,…

Alors que tout semble aller pour le mieux, la situation va brusquement changer. Pour l’hospitalité orientale, manquer de vin est une honte. Si Jésus n’avait pas été invité, comment se seraient terminées les noces de Cana ? La joie de la noce se serait bien vite transformée en honte et tristesse.

3/ Marie intervient

Jean 2:3 … la mère de Jésus lui dit: Ils n’ont pas de vin.

Marie se rend compte que le vin vient à manquer. Tous ne l’ont pas encore remarqué, mais elle si…

Elle s’adresse à Jésus pour partager ce problème avec Lui « Ils n’ont plus de vin ». Elle ne demande rien mais informe simplement Jésus et lui expose la situation.

Marie connaît Jésus, elle se souvient …

1. des paroles le l’ange Gabriel : Luc 1:32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.

2. du témoignage des bergers et des mages : Luc 2:9-20 … Tous ceux qui les entendirent furent dans l’étonnement de ce que leur disaient les bergers. Marie conservait toutes ces choses, et les repassait dans son cœur.

3. des paroles de Jésus à l’âge de douze ans ainsi que des circonstances Luc 2:47-51 Tous ceux qui l’entendaient étaient surpris de son intelligence et de ses réponses. Quand ses parents le virent, ils furent saisis d’étonnement; sa mère lui dit: Enfant, pourquoi nous as-tu fait cela? Voici que ton père et moi nous te cherchons avec angoisse. Il leur dit: Pourquoi me cherchiez-vous? Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père? Mais ils ne comprirent pas la parole qu’il leur disait. Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère conservait toutes ces choses dans son cœur.

4. De l’enfance et de la jeunesse de Jésus Luc 2:52 Et Jésus croissait en sagesse, en stature et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.

4/ La réponse de Jésus

Jean 2:4 Jésus lui dit: Femme, qu’y-a-t-il entre toi et moi? Mon heure n’est pas encore venue.

Le terme ‘femme’ est affectif, tendre : Jean 19:26 Jésus, voyant sa mère, et debout auprès d’elle, le disciple qu’il aimait, dit à sa mère: Femme, voici ton fils.

Ce n’est pas à Marie de décider du temps : Jean 5:19 Jésus leur répondit donc: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire par lui-même, mais seulement ce qu’il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait également.

5/ Faites ce qu’il vous dira

Jean 2:5 Sa mère dit aux serviteurs: Faites tout ce qu’il vous dira.

Marie ne s’impose pas mais croit que Jésus va intervenir (elle est certaine qu’il va se passer quelque chose, d’ailleurs elle attend ce moment depuis si longtemps). « Ce qu’Il vous dira » quoi que ce soit, faites le. (elle est sûre que tout va commencer avec une parole, et que cette parole va venir…)

6/ Le miracle, l’eau changée en vin

Alors que les noces auraient pu être gâchées, Jésus intervient parce que l’on s’adresse à Lui.

Jean 2:7 Jésus leur dit: Remplissez d’eau ces jarres. Et ils les remplirent jusqu’en haut.

Il ordonne alors deux choses

1/ « Remplissez d’eau ces vases »

L’eau de la Parole est indispensable au salut Eph 5:26 afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l'eau de la parole,

Jean 3:5 Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

Eze 36:25-26 Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.

 

 

Ces six jarres étaient destinées à contenir de l’eau pour la purification rituelle selon les principes mosaïques (de la loi de Moïse). Le premier miracle de Jésus est riche en signification, Jésus va bouleverser le principe de purification de la tradition des anciens. La purification liturgique va être transformée en Vie, en joie.

Jean 2:6 Il y avait là six jarres de pierre, destinées aux purifications des Juifs et contenant chacune deux ou trois mesures.

 

Jean 2:8 Puisez maintenant, leur dit-il, et portez-en à l’organisateur du repas. Et ils lui en portèrent.

2/ « Puisez et apportez-en à l’ordonnateur du repas »

Obéir à Jésus en s’approchant de celui qui a toute autorité, quels que soient les risques et les conséquences apparemment évidentes pour l’homme.

Héb 10:22 approchons-nous donc avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure.

(on retrouve ici le processus 1. le corps est lavé d’une eau pure, 2. les cœurs sont purifiés d’une mauvaise conscience, 3. il y a maintenant la plénitude de la foi, 4. et un acte de concrétisation de la foi : approchons-nous donc).

Le ministère terrestre de Jésus débute avec du vin (premier miracle) et se termine aussi avec du vin représentant son sang

Mt 26:27-29 Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant: Buvez-en tous; car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés. Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu'au jour où j'en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père.

D’une manière symbolique, le premier miracle de Jésus annonce la suite des événements.

Conclusion

Votre vie ressemble-t-elle à un banquet raté ?

1/ Invitez Jésus

2/ Laissez-le vous parler, vous purifier

3/ Obéissez à sa parole et le miracle de la foi interviendra

4/ Serez-vous avec Jésus aux noces de l’Agneau ? (Ap 19) (où Il boira du vin nouveau, c’est-à-dire la réjouissance, et la joie d’être dans son paradis pour l’éternité) c’est aussi un mariage, celui de l’Époux et de l’Épouse.

La première leçon sur la foi donnée par ce premier miracle des sept miracles de l’évangile de Jean, c’est d’inviter Jésus dans notre vie, même aux moments où il semblerait que l’on n’ait « pas besoin de lui ».

Lorsque les mariés ont invité Jésus, ce n’était pas pour qu’il réponde à un besoin précis, mais pour les honorer de sa présence (Lui être agréable).

La foi qui amène le miracle consiste simplement en une attente de sa parole et une obéissance à sa parole « Faites ce qu’il vous dira ».

Le résultat de ce premier miracle, basé sur l’obéissance à sa parole, fut une révélation de sa Gloire et une foi plus forte : Jean 2:11 Tel fut à Cana en Galilée, le commencement des miracles que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire