L'héritage spirituel

L'héritage spirituel

Texte du TopFéminin :

En discutant avec mes parents, je me suis réjouie en apprenant que mon arrière grand-mère paternelle était "lieutenante" de l’armée du salut. Mon grand-père mentionnait souvent que c’était une femme de foi, qu’elle visitait souvent les hôpitaux et priait pour les malades...

Je me réjouis car cela représente un "héritage spirituel." Combien il est agréable de voir des générations se succéder, garder précieusement cet héritage et reprendre le flambeau. Mais combien également je suis remplie d'une sainte crainte ; reconnaissant que je laisserai derrière moi un héritage qui influencera en bien ou en mal mes descendants !

En étant consciente de cela, je prie humblement que ce que j’entreprendrai pour Dieu dans l’esprit je ne l’achève pas dans la chair...

Dieu a vu et voit encore défiler sous ses yeux des générations et générations...

Ainsi dans 2 Chroniques au chapitre 26 et verset 4 nous lisons l’histoire d’Ozias : "Il fit ce qui est droit aux yeux de l’Eternel, en tout point comme avait fait son père Amatsia. Il s’appliqua à rechercher Dieu du vivant de Zacharie, qui avait l’intelligence des visions de Dieu ; et tant qu’il rechercha l’Eternel, Dieu lui donna du succès."

Ozias possédait une armée de vaillants héros, il entreprenait beaucoup pour Dieu, combattait les philistins, construisait des villes. C’était un homme d’ambition, de vision et de ce fait sa renommée s’étendit jusqu’aux abords de l’Egypte, car sa puissance s’élevait bien haut. (verset 8) Son prestige était tel que la Bible mentionne à deux reprises que sa renommée était grande !

Mais voilà que tout ce succès lui monta bien vite a la tête ! (2 Chr 26.16) Imaginez cela, son coeur fut tellement remplit d’arrogance et d’orgueil que le service qui n’était réservé qu’aux sacrificateurs, Ozias l’usurpa ! L’Éternel frappa cet homme de lèpre, quelle triste fin !

Mais remontons un peu dans le temps et nous lisons ceci dans l’histoire de son père :
"Amatsia fit ce qui est droit aux yeux de l’Éternel, mais d’un cœur qui n’était pas sans partage..." (2 Chr 25.2)

L’exemple d’Amatsia engendra de mauvaises influences sur la vie de son fils. Il ne voulut pas se repentir devant Dieu, et l’histoire nous montre qu’Ozias répéta les mêmes erreurs...

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

📚 Un livre exceptionnel !

Nous avons réuni dans un livre, rien que pour vous, les 100 meilleures "Pensées du Jour" du Top !
Pour quelques jours encore, le tarif de ce très beau livre est réduit pour vous permettre de le découvrir et de l'offrir à vos amis.
Plus d’infos en cliquant ici !

0 commentaire