Jamais trop tard

Jamais trop tard

La crainte de l’Éternel est le commencement de la science ; les insensés méprisent la sagesse et l’instruction.  Proverbe 1.7 

Celui qui aime la correction aime la science, celui qui hait la réprimande est stupide. Proverbe 12.1

Dans les deux versets ci-dessus, nous rencontrons le mot « science » et mieux encore, les mots « science » et « instruction » correspondent au même mot hébreu madda’ qui signifie connaissance, le savoir, la pensée. (Strong)

La Bible (surtout les Proverbes) regorge de versets insistant sur l’importance du savoir, de l’instruction et de la sagesse.

Si, à travers Sa Parole, le Seigneur est insistant sur ces points, nous devons y être attentifs.

Pour ma part, j’ai toujours été convaincue que l’instruction ainsi que l’éducation sont essentielles pour grandir dans la vie et devenir une personne équilibrée et épanouie. Notre père a donné à chacun de nous une intelligence, une curiosité, un désir de découvrir, de connaître ce qui nous entoure et d’aller toujours plus loin.

Je suis consciente que nous vivons à une époque où tout est facile, rapide. En un clic, on obtient l’information désirée. Nos jeunes sont en outre de moins en moins enclins à faire de longues études et se tournent vers ces nouveaux métiers du numérique. Certes, la formation est moins longue mais elle reste indispensable.

Il est donc capital pour un jeune de trouver sa voie et de se former.

Fille d’enseignante, j’ai fait des études littéraires et j’ai ensuite exercé le métier de professeur des écoles.

Bien que la langue de Molière soit pleine de singularité et de mystère, j’ai toujours aimé la matière… Plus jeune, j’étais plutôt bonne élève et grâce aux enseignements d’un professeur passionné et passionnant, j’ai pris goût à la grammaire, à l’orthographe, à la conjugaison… disciplines qui, je le sais, rebutent tant de personnes !

Plus tard, j’ai pris beaucoup de plaisir à enseigner le français à mes petits élèves, j’espère leur avoir transmis cet amour de notre langue.

Après presque trente années de carrière, j’ai pris ma retraite pour m’investir dans un projet qui malheureusement n’a pas abouti. Je me suis donc retrouvée, il y a quelques mois, sans activité professionnelle.

Encore trop jeune pour rester inactive, je me suis essayée à la vente à domicile, activité nouvelle et néanmoins très intéressante mais je sais qu’il y a plus, qu'il a plus pour moi.

Alors, j’ai cherché la face de Dieu, lui demandant de me montrer quelle reconversion professionnelle il avait prévu pour moi

Dans le même temps, le Seigneur met à nouveau Marie Gufflet sur mon chemin (je la connais depuis qu’elle a l’âge de 15 ans et je sais qu’elle deviendra une auteure renommée car il l’a dit !) et j’ai l’honneur et le privilège de relire et de corriger Un café, un verset. Marie croit que je l’aide lorsque je la corrige mais c’est elle qui m’aide, qui m’édifie et m’encourage dans sa façon fraîche et naturelle d’étudier la Bible. La lire me garde près de son cœur…

Ses conseils et ceux de ma petite sœur ont été des réponses à mes prières et j’ai décidé de m’inscrire à une formation de lecteur-correcteur. Je dois avouer que la correction est une partie de l’enseignement que j’ai beaucoup appréciée et je sentais au fond de moi le désir de creuser davantage dans ce domaine. 

Le problème du coût s’est alors posé. J’ai tenté de trouver des solutions pour avoir plus de revenus en peu de temps, j’ai beaucoup fouillé sur internet et à chaque fois que j’étais sur le point d’abandonner l’idée de la formation, une parole ou un message la ramenait sur mon cœur. J’ai prié davantage et je suis passée à l’action : j’ai contacté divers organismes et j’ai demandé de l’aide au Pôle Emploi.

Tout est allé très vite. J’ai reçu non seulement un très bon accueil de la part des conseillers mais en moins d’un mois, mon dossier a été traité : j’étais inscrite à l’école française de lecteur-correcteur et cerise sur le gâteau, ma formation a été prise en charge à 100% ! Wow ! Merci Seigneur ! 

Nous avons auprès de Lui cette assurance que si nous demandons quelque chose selon Sa volonté, Il nous écoute. 1 Jean 5.14

Ma prière a toujours été « Seigneur, que ta volonté s’accomplisse dans ma vie ! » Alors, oui, lorsque nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous l’accorde !

Je suis donc très heureuse de suivre cette formation dans laquelle j’apprends tellement !  Et j’aimerais vous encourager, vous qui me lisez, si vous hésitez ou si vous avez peur de l’inconnu, posez-vous un instant, demandez à Dieu quelle est Sa volonté pour votre vie, passez à l’action et foncez ! Si j’ai pu y arriver à cinquante-deux ans, vous le pouvez aussi ! 

Ma prière : Seigneur Jésus, Tu es celui qui me prend la main, qui me montre le chemin, qui me guide et qui prend soin de moi à chaque pas. Tu me relèves lorsque je tombe, tu me consoles, tu me guéris, tu me restaures et tu me renouvelles. Que serais-je sans toi ? Que seule ta volonté s’accomplisse dans ma vie Seigneur ! Et que tout ce que je pense, fais et dis te rende gloire ! Amen !

Si tu désires acheter le livret Un café, un verset - livret de mai, clique ici

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires
  • Frédy Thévoz Il y a 2 semaines

    Le témoignage de Lynda est une magnifique illustration de la créativité et de l’Amour de Dieu pour ses enfants aujourd’hui. Souvent notre parcours est fait de situations et de carrefours difficiles à déchiffrer dans leur portée à long terme. Nous manquons de recul sur nos vies, Dieu lui a la vue d’ensemble, tout en prenant soin des détails. Un jour, guidées par l’Esprit saint, les pièces du puzzle s’assemblent et apparaît le dessein de Dieu pour nous et pour Lynda. Ces pièces de puzzle peuvent être une formation, un bénévolat, une rencontre, une expérience de vie, même une erreur, une épreuve… Dans le respect de notre liberté et de son Amour inconditionnel, Dieu recompose sans cesse son plan pour amener ses enfants à bon port. Lorsque nous parvenons à voir l’image de notre puzzle se former, alors une joie profonde et un sentiment de reconnaissance nous remplit. Et l’on comprend que notre propre puzzle est lui-même une pièce d’un tableau plus vaste et beaucoup plus beau, celui du corps de Christ, vivant et agissant! Comme l’écrivait l’auteur Dostoïevski « Rien n’est plus beau que le Christ » et devant cette beauté inconcevable, on peut ainsi le contempler, tout en sachant par grâce, que l’on en fait partie! Alors la paix intérieure, profonde et élevée, peut combler nos vies. Dans la patience et la persévérance, soyez bénis
  • Yves Lalonde Il y a 2 semaines, 1 jour

    Merci Lynda et soyez béni au nom de Jésus , amen
  • Lyne2015 Il y a 2 semaines, 1 jour

    Merci Lynda. Nous sommes l'ouvrage de Dieu en Christ. Que ta volonté soit faite Père
  • Afficher tous les 7 commentaires