Ma famille : Mon ministère

Ma famille : Mon ministère

D'une manière générale, les « jeunes » chrétiens sont tellement zélés qu'ils veulent à tout prix exercer un ministère. Ce que nous ne réalisons pas souvent c'est que Dieu nous a donné un ministère encore plus important : Notre famille.
Lorsque le Seigneur nous donne des enfants cela est une bénédiction, mais aussi une mission. Cette mission consiste à les éduquer, les aimer, pourvoir à leurs besoins, les amener à devenir des chrétiens affermis. Lorsque Dieu unit deux personnes par le mariage, c’est une bénédiction mais aussi une mission. Cette dernière consiste à aimer l’autre et le soutenir dans les bons comme dans les mauvais moments.

Ces responsabilités qui nous incombent, lorsque nous prenons l’engagement devant Dieu de fonder un foyer, sont aussi précieuses aux yeux de Dieu que le ministère au sein de l’église.

« Il faut donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l'enseignement. Il faut qu'il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé. Il faut qu'il dirige bien sa propre maison, et qu'il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté ; car si quelqu'un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l'Église de Dieu ? »
1 Timothée 3.2-5

La gestion de notre foyer et de notre famille est le premier des ministères. Tout chrétien qui aspire à une charge au sein de l’église, quelle qu’elle soit, ne pourra jamais l’assumer si son foyer n’est pas en ordre ou s’il manque à ses devoirs. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’apôtre Paul l’exige dans le verset ci-dessus. Il en va de même pour quelqu'un qui travaille trop et qui n'est pas assez présent.

Je suis convaincu, que si par notre faute, notre conjoint ou un de nos enfants dévie du chemin que le Seigneur a tracé pour eux, il nous sera demandé des comptes lors de notre rencontre avec Dieu. J’ai déjà vu un couple divorcer car le conjoint était engagé dans une œuvre de l’église locale et qu’il en a délaissé son foyer. Le résultat dans de terribles tragédies comme celles-là est qu’un ou plusieurs membres du foyer laissent tomber le Seigneur.

Nous avons le devoir de nous occuper physiquement, sentimentalement et spirituellement de ceux qui vivent dans notre foyer, avant de vouloir faire quoi que ce soit hors de ce foyer.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

21 commentaires
  • FB-rene-andre26 Il y a 2 années, 9 mois

    TOUJOURS SANS LECTEUR DE TOP MESSAGE QUE FAIRE POUR ECOUTER LE MESSAGE MERCI?
  • paroledeDieu Il y a 2 années, 9 mois

    Merci pour ce message qui me conforte dans ma position. Lorsque j'ai rencontré mon mari (non chrétien) qui ne comprenait pas que quelqu'un puisse aller à l'église tous les Dimanches, j'ai décidé de sursoir les réunions du soir. Mais on ne touche pas à mes dimanches et il a plus ou moins compris... son souhait serait qu'on aille faire du vélo! Mon mariage ayant ete boudé par mon église (parce que non chrétien), j'ai considéré cette union comme une mission et j'ai dit au Seigneur que je veux bien tout supporter à condition qu'il m'accorde la conversion de mon mari. Ce qui est fait. Et c'est moi qui l'encadre en tant que nouveau baptisé, ce qui n'est pas évident... Mais par la grâce de Dieu nous avançons tout doucement la main dans la main. Gloire soit rendue au Père Tout Puissant.
  • ronath Il y a 2 années, 9 mois

    Conseil tres important! Merci Seigneur pour l'article de Francois.
  • Afficher tous les 21 commentaires