Marcher au même pas

Marcher au même pas

" L’amour use de patience ; il est plein de bonté… Il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout ". 1 Corinthiens 13. 4-7

" De mon mari, je ne vois que les talons, se plaignait une femme, il marche trop vite pour mes petites jambes ! "

Le mari et la femme sont comme deux voyageurs qui avancent sur la même route. Si chacun marche à son rythme, l’un sera toujours devant l’autre.
Pour cheminer côte à côte, le plus rapide ralentira pour attendre le plus lent. Pour être en harmonie, à l’unisson, le plus fort portera le fardeau du plus faible.
" Deux valent mieux qu’un… S’ils tombent, l’un relèvera son compagnon " (Ecclésiaste 4. 9-11).

L’amour se caractérise par la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur, la tendresse, le tact et l’humilité.
Ces caractères sont-ils naturels ? Certainement pas. Ne décrivent-ils pas le fruit de l’Esprit (Galates 5. 22) ? Or ce fruit est d’origine divine, produit par Dieu en nous.

Dans un couple, le plus difficile, c’est d’accepter l’autre tel qu’il est, avec ses lenteurs et ses faiblesses, sans chercher à le changer. Si quelqu’un doit s’adapter, c’est moi, et ce qui doit changer, c’est mon regard sur mon conjoint.

Connaissez-vous les parents de Samson, Manoah et sa femme (Juges 13) ? Ils partagent la dure épreuve de la stérilité. Ont-ils prié Dieu à ce sujet ? Sans doute, mais ce n’est pas dit ! Un jour Dieu se révèle à celle qui vit plus près de lui ou qui souffre le plus ? Il mesure la souffrance. Il en connaît les détails. Il donne ses promesses. La femme croit Dieu. Elle partage cette révélation avec son mari. Lui aussi croit la Parole de Dieu (v.12). Dieu exauce la supplication de Manoah : " Viens vers nous ". La Bible souligne leur désir et leur zèle pour obéir (v.10).
Ensemble ils écoutent la Parole de Dieu, ensemble ils entendent les réponses à leurs questions, Et ils sont ensemble pour adorer : " Laisse-nous …t’apprêter un chevreau " et pour voir le miracle de Dieu : l’Ange de l’Eternel qui monte dans la flamme du sacrifice ! Ils seront ensemble pour attendre cet enfant promis et pour s’y préparer.

Si la femme a plus de discernement spirituel ou une plus grande foi, elle est une aide pour son mari (v.22-23). Même si chacun a sa vie personnelle avec le Seigneur. On a besoin d’être deux, appuyés sur le Seigneur, pour élever des fils tels que Samson !

Prière
 : Je sais, Seigneur, que tu m’aimes et m’acceptes d’une manière inconditionnelle. Donne-moi ce même amour patient envers celui que tu as mis à côté de moi.

En partenariat avec www.famillejetaime.com



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

13 commentaires