Noël, c’est bâtir mes enfants en Jésus

Noël, c’est bâtir mes enfants en Jésus

Alors que les fêtes approchent à grands pas et que la nouvelle année s’annonce déjà, on peut facilement avoir la tête remplie de “choses d’ici-bas”. Je plaide coupable ! À la lecture de ce verset : 

« La femme sage bâtit sa maison, l’insensée la renverse de ses mains » Proverbes 14.1

Je me pose plusieurs questions. Qu’est-ce que bâtir la maison et construire la famille selon Dieu, surtout en cette période-là ? Il n’y a rien de plus précieux que la famille.

Bâtir implique plusieurs facteurs : 

—> temps

—> énergie

—> qualité des matériaux (mots, compliments, actions)

—> argent

La Bible explique que la femme sage construit sa maison, il est question de la femme ici, pas de l’homme (sans vouloir être féministe). Cela signifie qu’en tant que maman, grand-mère, tante, épouse, soeur… j’ai le potentiel de bâtir les miens. 

L’outil ? Sa Parole

Elle est source de vie, elle crée la vie. Là où il y a des ténèbres dans ma façon d’éduquer, la Bible éclaire. Là où règne la mort, elle amène la joie et les couleurs du ciel.

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres » Jean 1.1-5

Au commencement de l’éducation, la Parole. Au commencement de mon mariage, la Parole. 

Le facteur temps

Pour bâtir ma maison avec sagesse, il me faut composer avec le facteur temps. Ce mot me fait grincer des dents, mais j’ai appris, comme en français, à conjuguer avec ce paramètre.

De manière concrète, comment puis-je le faire ? Mettre du temps à part pour mes filles, pour être sur pause et semer en elles, jouer à des jeux, aller manger une glace ou une crêpe, écouter un conte, écrire une histoire avec elles… 

Le temps, on le sait tous, file et ne revient jamais. J’ai dans une journée vingt-quatre heures, mais ces heures-là, une fois écoulées, ne me seront pas rendues. Par contre, ces graines invisibles semées chez mes filles, vont tôt ou tard pousser. Quels fruits sortiront d’elles ?

Le temps signifie également : ne pas exiger des résultats trop vite. Je crois que c’est la partie la plus difficile. Je n’aime pas lorsque ma maison est mal rangée ou bien quand mes enfants font trop de bruit (ceux qui me connaissent savent que j’ai des enfants énergiques), souvent, j’oublie de leur donner la mesure de bonté et de grâce que Dieu me livre quotidiennement. Pour autant, la Parole de Dieu ne dit-elle pas « tes bontés se renouvellent chaque matin » ? Conjuguer avec le temps pour bâtir mes enfants, c’est aussi être pleine de bonté envers elles, surtout quand ça me dérange ! 

En cette fin d’année, je crois que Noël c’est bâtir mes enfants, ceux qui m’entourent, mon mariage selon son cœur. Cela requiert des jours, des semaines, des mois, des années pour construire des souvenirs. Bâtir ma famille, c’est remplir, avec le temps, la vie de mes enfants de principes divins pour les conduire vers son chemin. 

Soyons généreux

Noël c’est le mois de la générosité. On pense souvent aux cadeaux et aux bons repas. Mais, suis-je comme Jésus, généreuse avec mon temps ? Suis-je généreuse en donnant du temps de qualité aux miens pour avoir des souvenirs inestimables ?

Jésus a donné sa vie, qu’en est-il de la mienne ?

Prière

Seigneur, je Te remercie pour cette fin d’année qui arrive à grands pas. Je te prie que tu puisses m’aider à être cette femme remplie de sagesse qui bâtit les miens. Cette personne qui est généreuse avec son temps, son énergie, ses finances pour tous ceux qui m’entourent. Puisses-tu me remplir de ta parole afin qu’au travers de moi, ta vie soit manifestée. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

10 commentaires