Mon coeur, endurci ou adouci ?

Mon coeur, endurci ou adouci ?

“La même eau qui bout peut durcir un oeuf ou attendrir une pomme de terre.”

Voilà une phrase entendue à la radio qui m’a beaucoup plu.

La même épreuve peut avoir un effet dévastateur sur nous ou bien nous aider à grandir, à en sortir plus fort. Tout dépend de l’état de notre coeur au moment de l’épreuve en question.

Dieu s’intéresse plus à nos réactions qu’à nos actions. Je le crois profondément. Il regarde à l’état de notre coeur, quelles que soient les circonstances dans lesquelles nous nous trouvons.

Il ne s’agit pas d’être fort dans l’épreuve. Il s’agit d’arriver à garder nos yeux fixés sur Dieu. C’est Lui qui est notre forteresse et notre force dans l’épreuve.

2 Corinthiens 12.9-10 : “Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Aussi, je me montrerai bien plus volontiers fier de mes faiblesses afin que la puissance de Christ repose sur moi. C'est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les insultes, dans les détresses, dans les persécutions, dans les angoisses pour Christ, car quand je suis faible, c'est alors que je suis fort.”

La Bible est remplie de promesses de Dieu quant à Sa présence, Sa force, Sa protection sur nous pendant l’épreuve.

Dieu n’est pas offusqué que nous tremblions, nous sentions écrasés, au fond du trou. Le mythe, entendu bien trop souvent, qu’un chrétien n’a pas le “droit” de fléchir et de douter a fait trop de dégâts dans le corps de Christ.

2 Corinthiens 4.8-9 : “Nous sommes pressés de toutes parts, mais non écrasés ; inquiets, mais non désespérés ; persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non anéantis.”

C’est parce que Dieu est avec nous que nous pouvons prendre courage même au milieu des heures les plus sombres de notre vie. Bien souvent, Il est le seul espoir que nous ayons.

Josué 1.9 “Fortifie-toi et prends courage. Ne sois pas effrayé ni épouvanté, car l'Eternel, ton Dieu, est avec toi où que tu ailles. »

Psaume 23.4 : “Même quand je marche dans la sombre vallée de la mort, je ne redoute aucun mal car tu es avec moi. Ta conduite et ton appui : voilà ce qui me réconforte.”

Psaume 34.18: “Quand les justes crient, l’Eternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses.”

Psaumes 34.19 : “L’Eternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il sauve ceux dont l’esprit est abattu.”

Nos combats ont des répercussions au niveau physique, mais la réalité est que le combat a un enjeu bien plus important encore. L’issue est bien souvent une réalité dans le monde spirituel.

2 Corinthiens 10.3-4 : “Si en effet nous vivons dans la réalité humaine, nous ne combattons pas de façon purement humaine. En effet, les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas humaines, mais elles sont puissantes, grâce à Dieu, pour renverser des forteresses.”

Romains 8.18 : “J'estime que les souffrances du moment présent ne sont pas dignes d’être comparées à la gloire qui va être révélée pour nous.”

Comme la pomme de terre placée dans l’eau bouillante, l’épreuve peut nous attendrir et même être vécue avec une joie toute particulière que seul Jésus peut nous donner. Pour moi, voilà les vrais héros de la foi. Ceux qui disent "oui" au Seigneur, quelque soit le coût pour leur vie et qui gardent un coeur en paix et dans la joie au milieu des tourments. Le contentement, parce que le Seigneur est véritablement notre “tout”, est la clé de cette joie, même au milieu de la vallée des larmes.

Jacques 1.2 : “Mes frères et sœurs, considérez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés,”

1 Pierre 1.6 : “C'est ce qui fait votre joie, même si maintenant, puisqu'il le faut, vous êtes pour un peu de temps attristés par diverses épreuves.”

Jacques 1.12 : “Heureux l'homme qui tient bon face à la tentation car, après avoir fait ses preuves, il recevra la couronne de la vie que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment.”

Ces épreuves qui peuvent soit adoucir mon coeur soit l’endurcir, me font penser à mon passage préféré de la Bible, lorsque les amis de Daniel, Shadrak, Méshak et Abed-Nego, se retrouvent sur le point d’être jetés dans la fournaise ardente par le roi Nébucanedsar.

Daniel 3.17-18: “Notre Dieu, celui que nous servons, peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ton pouvoir, roi. Et même s’il ne le faisait pas, sache, roi, que nous ne servirons pas tes dieux et que nous n'adorerons pas la statue en or que tu as dressée. »

Dieu peut me délivrer de l’épreuve, MAIS, même si Il ne le fait pas, Il reste mon Dieu pour l’éternité !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

25 commentaires
  • lauriane24 Il y a 9 mois

    Amen!!! Merci SEIGNEUR pour ta parole. Garde mon cœur PERE pour ta gloire dans la fidélité de ton amour, jusqu'au bout au nom de JÉSUS-CHRIST et par la puissance du SAINT-ESPRIT. Amen!!!
  • mamanlion Il y a 1 année, 9 mois

    Où que nous soyons et quoi que nous fassions , Dieu est toujours là , tout près de nous ! Mais trop souvent nous oublions Sa présence et croyons qu'Il nous a abandonné ! Dieu ne nous abandonnera jamais , mais c'est bien souvent nous qui l'ignorons et agissons comme si nous étions seul et libre de faire ce que nous voulons ! Et après celà nous pleurons à cause de nos problèmes ! Grave !
  • LISETTEVA Il y a 1 année, 10 mois

    quelques soit les combats , ce qui est sure Dieu ne me delaissera pas, ni m'abandonner, il est mes exploits dans toutes choses.
  • Afficher tous les 25 commentaires