Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?

Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?

Jésus, pendant son pèlerinage terrestre, parle de sa relation avec Dieu en tant que Père, plus de 120 fois, seulement dans l’évangile de Jean ! Ce qui était une révolution pour un Juif de l’époque de Jésus, où on ne parlait pas ou très peu de Dieu en terme de Père.

Luc 2:49Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon Père.”

La façon dont Jésus parle de sa relation avec le Père est impressionnante... parce qu’elle était unique alors. Avant la venue de Jésus en temps qu’Homme, Dieu était Dieu, le Créateur, le Maître. Puis Dieu apparaît comme étant le Père de Jésus, son fils unique. Personne n’avait alors accès au coeur de Dieu en temps que Père, si ce n’est le Fils.

Jean 6:46C'est que nul n'a vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu ; celui-là a vu le Père

Matthieu 11:27Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père ; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.

Voilà les prémices de l’accomplissement du plan de Dieu pour nous: Jésus va nous révéler le Père.

Au moment du baptême d’eau de Jésus, Dieu le Père, lui-même, accompagné du Saint-Esprit, reconnaissent Jésus comme étant le Fils. C’est le seul endroit pendant le ministère terrestre de Jésus, où la trinité est visible :

Matthieu 3:17Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.

Jean 5:37Et le Père qui m'a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi.

Le plan de Dieu ultime était la croix, et Jésus, le Fils unique, accomplit Sa volonté et Son oeuvre. C’est pour cela que Jésus a été envoyé sur terre. Il accepte parfaitement l’oeuvre de rédemption que Dieu a prévue pour Lui.

Jean 4:34Jésus leur dit : Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé, et d'accomplir son oeuvre.

Jean 8:29Celui qui m'a envoyé est avec moi ; il ne m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable.

Jean 3:35 Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains.”


Alors, pourquoi, au moment le plus fort de la croix, là où le Fils est au centre de la volonté du Père, Jésus se sent-il abandonné par Lui ?

Matt 27:46Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte : Éli, Éli, lama sabachthani ? c'est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné.

Jésus ne l’appelle plus “Mon Père” mais Il dit : “Mon Dieu”. Au moment de la croix, Jésus abandonne son statut de Fils unique... pour que nous devenions des fils.

Galates 3:13 : “Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous - car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois.”

L’inconcevable a eu lieu sur cette croix. Le Fils n’était plus Fils, le Père n’était plus Père, et c’est ainsi que tout était accompli.

Jean 19:30Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l'esprit.”

Dans ce “tout”, il y a notre réconciliation avec Dieu, faisant de lui, notre Père.

Jean 20:17Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu.”

Les disciples du temps de Jésus n’arrivaient pas à saisir cette vérité bouleversante.

Jean 14:9Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe ! Celui qui m'a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ?”

Souvent, nous ne faisons pas mieux que les disciples.

Il y a deux vérités révolutionnaires pour nos vies dans ce “Mon Dieu, Mon Dieu...” et “tout est accompli” :

- Jésus a accepté d’abandonner ce qui lui était le plus légitime, son statut de Fils unique, pour que nous devenions aussi des fils et des filles de Dieu. Il a porté  nos péchés pour que nous puissions partager, connaître sa relation avec le Père.
- Se sentir abandonnés par Dieu peut aussi être notre réalité même si nous sommes au plus fort du plan de Dieu, au centre même de sa volonté.

Si tu te sens perdu, abandonné, désespéré bien que tu pensais être dans le plan de Dieu, ne baisses pas les bras ! Réfugie-toi dans ton statut de fils ou de fille de Dieu que Jésus t’a acquis alors que Lui-même se trouvait là.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

20 commentaires
  • elie pascal Il y a 4 années, 4 mois

    Merci Rachel pour ce texte éblouissant , qui me satisfait pleinement .
  • LaForceDAimer Il y a 5 années, 5 mois

    Je me demande si ce n'est pas Dieu qui nous abandonne mais nous qui L'abandonnons. Ainsi, Jésus s'est senti abandonné par Le Père car il portait alors tous nos péchés sur la croix. Or, ce sont les péchés qui éloignent de Dieu...Pas parce-que Dieu a "décidé"que le péché était mal mais parce-que c'est un état de fait que le péché nous entraine vers l’obscurité et le froid, loin de Lui. Dieu n'est qu'Amour et Lumière donc lorsque nous posons des actes qui ne témoignent pas d'amour pour nous et/ou les autres (= les péchés), a des niveaux qu'on ne perçoit pas toujours, et bien nous nous éloignons simplement de cette lumière et cet amour. C'est donc nous-mêmes qui nous éloignons a travers le péché. Le Seigneur lui est toujours la. Sur la Croix, Dieu était toujours auprès de Jésus mais il ne pouvait plus l'atteindre a cause du voile posé entre lui et Son Fils a travers les péchés du monde que Jésus portait a ce moment la. C'est ce que je pense en tout cas.
    • nomis Il y a 2 années, 5 mois

      Bien sûr LaForceDAimer, très valable pour nous pêcheurs qui depuis la naissance n'avons pas vraiment connu la communion avec Dieu sinon à partir de la conversion. Cependant, pour Jésus, c'était différent. C'était une première, une expérience très douloureuse car il a toujours eu une communion absolue avec le Père. Et là, quand il devient péché pour nous, il passe par un dépouillement total qui lui prive son intimité éternelle; le Père lui détourne le regard. Il se sent abandonné parce que ce n'est pas lui qui a péché. En ce moment-là, il n'avait aucun soutien; ni de ses disciples ni celui de son Père qui, Alors; à cause de la rupture, a "cessé" momentanément d'être Père.
  • roseannie Il y a 6 années, 6 mois

    Il est vrai que quelquefois, et selon la situation, on se sent comme abandonné du Père, et à partir de là, on se pose des questions. J'ai déjà vécu cette situation, mais au bout d'une dizaine de minutes je me ressaisie et je commence à louer car sinon je n'avancerai pas . Merci pour ces paroles
  • Afficher tous les 20 commentaires