Non, Dieu ne va quand même pas écouter les enfants !

 

"Si quelqu’un ne reçoit pas le Royaume de Dieu comme un enfant, cette personne ne pourra pas y entrer "(Mc 10.15). Les enfants arrivent au monde avec un certain terrain vierge. Ils ne sont pas encore complètement déformés par les messages et les circonstances de la vie. Bâtis, taillés pour entrer dans le royaume de Dieu, la confiance et la dépendance les caractérisent. C'est pourquoi Jésus insiste pour qu'on les laisse venir à lui.

Mais quelle est donc la clé qui leur ouvre le ciel ?
Croyant bien faire en repoussant les enfants (on n'ennuie pas un rabbi avec des gamins !), les disciples provoquent l'indignation du Seigneur. Après tout, ils voulaient juste le protéger d'intrusions inutiles, pourquoi s'est-il donc fâché contre eux ?

En fait, Jésus venait de leur révéler la valeur des enfants : recevoir un enfant en son nom, c'est le recevoir lui-même. Mais surtout, pour entrer dans le Royaume, ils doivent sortir de leur éternelle compétitivité et revêtir l'humilité d'un petit (Mt 18. 3).

Ma culture ou celle du royaume des cieux ?
Cette parole beaucoup trop opposée à leur culture : dans leur hiérarchie, l'enfant est en bas de l'échelle sociale alors que le chef de clan, le rabbi est au top...

Pourtant Jésus avait discerné chez l'enfant une humilité, clé du royaume. Il se sait dépendant et sans manière, il fait état de ses besoins, totalement confiant que l'adulte va pourvoir à ses besoins... Oui, le salut est un cadeau, l'adulte va chercher à le mériter, alors que l'enfant le reçoit avec simplicité.

Une foi qui déplace les montagnes
Et nous ? Permettons-nous à nos enfants d'entrer en relation profonde avec le Seigneur ? De participer à nos réunions d'intercession ? Quelle place leur accordons-nous?

Avec eux, nous pourrions redécouvrir la puissance d'une foi qui déplace les montagnes et d'une intercession qui va jusqu'au bout : si, si, les enfants savent demander jusqu'à ils aient gain de cause! L'enfant croit et si nous n'éteignons pas sa foi avec notre scepticisme d'adulte, nous verrons Dieu répondre à ses prières.

A nous de les motiver pour des sujets qui ne soient pas de seconde catégorie...

 
Auteur de "Comment annoncer l'Evangile aux enfants".
                                                                                                   visiter le site : wwwfamillejetaime.com
2 commentaires
  • SISSIVER Il y a 4 années, 7 mois

    Oui merci encore plus de Toi Seigneur sachons te recevoir comme les plus petits
  • sandybest Il y a 10 années, 8 mois

    Je dis : amen ! Le Seigneur se Sert des enfants, je l'ai expérimenté bien des fois!Voici un témoignage : Il y a quelques temps, ma soeur a divorcé, et mon fils ne l'a pas accepté; il a dit qu'il ne changerai pas de tonton . Quand, dans sa prière, il demandait à Dieu d'unir ce couple à nouveau, je le reprenais gentiment en lui expliquant qu'on ne pouvait aller contre la volonté des gens, et qu'il fallait bien qu'il accepte que sa tata refasse sa vie . Quelle incrédulité de ma part ( pardon Seigneur). Un an après, contre toute attente, il se sont remis ensemble, puis remariés l'année suivante ! Et c'est un couple beaucoup plus stable, plus fort !! ma soeur, qui n'est pourtant pas chrétienne, sais que ce miracle vient de la prière de son neveu ! Oui Dieu écoute la prière des enfants, et ces "petits" ont souvent bien des leçons à nous donner !