Nooon, je ne suis pas une mauvaise mère !

Nooon, je ne suis pas une mauvaise mère !

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir comme une mauvaise mère?

On n’ose souvent pas le dire à haute voix et pourtant… Je pense que la plupart des mères, si elles sont honnêtes se sentent comme cela par moment !

Pendant les 9 ans ou j'ai attendu mon fils, j'ai eu amplement le temps d'imaginer ce à quoi ressemblerait la vie une fois que je pourrai enfin le tenir dans mes bras ! Je pourrai enfin le cajoler, le bisouiller, faire un tas d'activités avec lui. Mais une chose que je n'avais jamais imaginée est qu'un jour je le perdrais.  Oui oui, vous m'avez bien lue : le perdrais ...

Mon mari était parti pour un voyage d'affaire aux Etats-Unis et j'avais envie de faire une petite sortie avec Mathis histoire de nous changer les idées. Nous avions prévu d'aller dans un centre commercial  faire quelques courses et déjeuner.  Vers le milieu de matinée nous sommes arrivés dans le plus grand centre commercial de la rive-sud de Montréal. En marchant je bavardais avec mon petit homme de 4 ans, tout en gardant l'oeil ouvert pour des aubaines. 

Nous marchions depuis quelques minutes dans un grand magasin, lorsque j'ai vu un joli chemisier. Mathis me parlait et je me suis penchée pour voir si je pouvais trouver ce chemisier à ma taille. Et lorsque je me suis relevée, il avait disparu. Au départ, j'ai pensé qu'il avait eu envie de jouer à cache-cache, car il était un brin coquin. 

Tout en fouillant du regard chaque rangée, chaque tablette autour de moi, je me suis mise à l'appeler :
- 'Mathis, sort de ta cachette, rappelle-toi, maman t'a déjà dit qu'on ne doit pas jouer à cache-cache dans les magasins.'
Rien.
- 'Mathis, sort tout de suite de ta cachette !'
Rien.
- 'Mathis, si tu ne sors pas de ta cachette, tu vas être puni !'

Aucun signe de vie. Mathis était obéissant, j'étais maintenant certaine qu'il n'était pas caché. Et tout à coup, une immense panique a envahi mon coeur. Je me suis mise à crier son nom et mes larmes se sont mises à couler à flot. Mon corps était secoué par le stress. Une image me revenait à l'esprit, celle d'un jour, ou âgé d'un an il était passé à deux doigts de se faire kidnapper dans un autre centre commercial. Pourquoi est ce que je ne l'avais pas tenu par la main ? J'aurais du être plus prudente cette fois-ci !!!

Quelques femmes se sont approchées de moi pour me prêter main forte.

- 'Madame, est-ce-que ça va ?' 
- 'J'ai perdu mon fils !'

Je n'avais aucune photo sur moi alors à travers mes sanglots et tout en continuant à scander son nom, j'ai tenté tant bien que mal de le leur décrire.

- 'Ne vous inquiétez pas, m'a dit une responsable qui avait accouru sur les lieux, nous allons le retrouver.'
Elle a pris son walkie talkie et a ordonné à la sécurité de fermer les portes du magasin et de ne laisser sortir personne.

Je l'écoutais d'une oreille, mais toujours en sanglots j'appelais Mathis. Comment avais-je pu le perdre? Je ne m'étais penchée qu'un instant !

Plusieurs minutes plus tard, qui m'ont semblé une éternité, j'ai vu apparaître mon petit bout d'homme !  J'ai couru vers lui, tellement soulagée de le retrouver et le serrer dans mes bras. Il était là, c'est lui qui m'avait retrouvée !

J'aimerais vous dire que c'est la seule erreur que j'ai commise en tant que maman, malheureusement pas.

Certaines sont plus anodines, d'autres moins. Mais il y a ce verset biblique qui me réconforte toujours lorsque bien que je fasse de mon mieux, je fais face à mes erreurs ...

'L'amour couvre toutes les fautes.' Proverbes 10.12

Mathis n'a aucun souvenir de cette mésaventure, mais une chose est certaine, comme le dit le Roi Salomon : à ses yeux, l'amour qu'il ressent au quotidien, couvre réellement toutes mes erreurs !

Je crois que Dieu désire réellement nous offrir cette consolation et ce pardon. Je vous invite à l'accepter avec moi. 

Permettez-vous de vous pardonner les erreurs que vous avez commises.

Si nos enfants se savent profondément aimés, ils réaliseront, en grandissant que leur maman n'était qu'humaine avec ses failles et ses limites, mais cet amour, cet intérêt qu'on leur porte et cette acceptation inconditionnelle leur permettront de passer par dessus ces moments où l'on aurait tant voulu faire ou savoir faire mieux !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

6 commentaires