Nos jeunes ont encore besoin de nous…

Nos jeunes ont encore besoin de nous…

Quand les enfants deviennent adolescents puis jeunes adultes, notre mission de parents n’est pas encore terminée. Ils ont encore besoin de nos conseils, de nos encouragements ou de nos mises en garde.

Tout est dans le ton et le bon moment, pour savoir quand il faut parler ou se taire, et ne pas s’immiscer dans leur vie privée (même si on finance leurs études) : on risque de les voir claquer la porte ou choisir délibérément de faire leurs études ou leur premier boulot à « perpète les oies », agacés d’être pistés ou espionnés. (Pères, n’irritez pas vos enfants ! Ephésiens 6.4).

Aimer n’est pas étouffer, mais rester vigilant. Sagesse et discernement s’imposent pour être là quand nos enfants ont besoin, et comprendre ce dont ils ont besoin. Nous pouvons prier pour savoir donner ou ne pas donner au bon moment, et être présents ou discrets tout en laissant nos jeunes adultes faire leurs choix.

Lorsqu’une adolescente de 17 ans tombe amoureuse, il est normal d’être directifs et de lui fixer des barrières sur les heures de sortie ou en refusant qu’elle ne parte en vacances avec son petit ami. Une éducation chrétienne ne cautionne pas le « tout est permis, puisque tout le monde le fait ». Si votre fille vous dit : « mais tu ne me fais pas confiance ? » N’hésitez pas à lui répondre, que ce n’est pas qu’une histoire de confiance mais aussi de bon sens et de protection.

Et si votre enfant de 21 ans revient un soir tout déconfit de s’être fait jeté par son amie après 18 mois de fréquentation, comment l’aider face à son chagrin d’amour sincère et la culpabilité de ne pas avoir su gérer. On peut lui parler, après avoir prié pour être divinement inspirée sur la manière d’aborder le sujet avec délicatesse (pas de jugement ou de cliché). En creusant un peu, on peut s’apercevoir que la communication et le pardon n’ont jamais été un point fort dans ce jeune couple. Alors c’est l’occasion d’en parler pour aider à résoudre ce premier vrai conflit qui se présente.

Concernant les choix d’orientation, c’est en se penchant sur le problème avec eux, qu’on peut les aider à y voir plus clair sur ce qui leur plait ou déplait. On peut les emmener aux portes ouvertes des établissements secondaires ou leur proposer de faire des stages pratiques chez des connaissances. Le choix final leur appartient mais nos démarches et notre soutien sont essentiels.

Vous avez surement d’autres exemples où votre rôle de parents ne s’est pas arrêté au matin de l’adolescence ou de la majorité de vos enfants. La bible regorge de conseils sur l’importance de s’occuper de nos enfants tant qu’il le faudra  et de les enseigner. La prière sera le premier soin à leur apporter et notre premier conseiller. La vigilance suivra de près, puis le calme et la confiance fermeront la boucle pour aller jusqu’au bout de notre mission patiente de parents. Mission d’amour et de respect, que nous a confié notre Dieu créateur.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

13 commentaires
  • nature Il y a 4 semaines

    On peut, on peut, on peut.....devant des situations imprévues, surprenantes, pénibles, on peut souvent juste être là pour eux. Les problèmes ils devront y faire face par eux- mêmes, on ne peut pas leur en reprendre une part. Ils devront comme nous s’accrocher au Seigneur, trouver en lui le refuge, l’aide, la consolation....Bien sûr et évidemment la prière, mais soyons honnête, nous prions autant pour nous que pour eux, pour tenir le coup devant leurs détresses que nous sommes incapables de soulager eux comme nous ne pouvons rien sans Jésus, juste nous tenir ensemble, nous tourner ensemble vers le seul qui le solutionne, le seul qui est le réconfort. Pour avoir traversé des moments difficiles, je sais que seul le Seigneur nous a sauvé du désespoir, de la tristesse, du découragement, il a une manière tendre de nous-mêmes prendre en charge sans forcément nous débarrasser des difficultés car il nous relève en forgeant notre caractère en même temps. Pour nous rendre humble et dépendant de lui et non des humains, qui même plein de bonne volonté sont versatiles.
  • rozange Il y a 1 mois

    Amen
  • Juliette Il y a 1 mois

    Tout est juste mais la relation Parents jeune adulte compliquée. Je confie à votre prière ma nièce Maëva : Seigneur que ta volonté soit faite.
  • Afficher tous les 13 commentaires