Notre enfant n'arrive pas à aller se coucher

Notre enfant n'arrive pas à aller se coucher
"Notre enfant n'arrive pas à aller se coucher, et je ne peux pas m'empêcher de le laisser dormir dans notre lit.
Comment faire ?"

Même si vos raisons peuvent être émotionnellement légitimes, il faut rapidement remettre les choses en place pour que la situation ne s'installe pas.
 
Rien ne se prend plus vite qu'une mauvaise habitude ! Et aucun de nous ne souhaite avoir son enfant dans son lit encore à 2 ans. Si tel n'est pas le cas, il faut que vous vous demandiez pourquoi...vous l'acceptez et quelles sont vos motivations à ne rien changer à la situation, et quel est l'état de santé de votre couple.

En fait j'ai pris l'habitude à la sortie de la maternité.

Rapidement quand bébé arrive à la maison il faut marquer les territoires. Il en va de la survie du couple qui a besoin de retrouver son intimité, il en va aussi de l'équilibre de l'enfant qui a besoin de savoir qu'il est aimé mais qu'il est à une place d'enfant et pas d'adulte dans la famille. S'il respecte votre intimité, on respectera aussi la sienne.

Ouh là là, j'ai raté le coche, est-ce qu'à 2 ans je peux encore changer les choses ?

Les problèmes arrivent quand la situation s'est installée, et que l'enfant à 2, 3 ou même encore 4 ans, joue au petit squatteur.
Alors soyons fermes. Le lit parental, ce n'est pas son territoire. Il faut le lui dire clairement
Donc il faut le faire retourner dans le sien !
Petit ou grand, l'enfant doit apprendre pour bien se développer qu'il y a des limites à respecter. L'intimité de ses parents en est une.

C'est bien beau, mais comment faire pour poser des limites ?

Très vite mettez en place des rituels de coucher.

Des rituels, mais ça va prendre du temps ça !

Évidemment cela va vous prendre du temps et de l'énergie, mais l'investissement en vaut la peine. Allez voici quelques petits trucs :
Observez votre enfant ; à quelle heure pique-t-il du nez ? Commencez 15, 20 mn avant l'heure où il s'endormira le plus facilement.
Expliquez-lui pourquoi il va au lit (pour dormir ! pas pour jouer au trampoline !)
Etablissez un rituel, pyjama, dernier biberon pour les plus petits ou brossage de dents pour les plus grands. Trouvez une série d'actions, toujours les mêmes et dans le même ordre. Ne vous laissez pas piéger en oubliant le passage aux toilettes !

Ah oui, là je me fais souvent avoir !
Mais vous savez, il a peur du noir alors il m'appelle, c'est normal que j'y aille, non ?
Rassurez-le : les petits enfants assimilent le sommeil à la mort, les parents vont disparaitre, c'est très angoissant. Dites-lui que demain vous serez là quand il se réveillera. Mais ne lui mentez pas, si vous travaillez de nuit et que vous n'assurerez pas le réveil dites le lui aussi.
Laissez-lui éventuellement une veilleuse s'il a peur du noir et ne vous moquez pas de cette peur. Mais n'allez pas chasser les monstres sous son lit. Il faut qu'il sache que les monstres n'existent pas, sinon papa va y passer la nuit !

On dirait que vous y étiez la nuit dernière !
Racontez-lui une histoire ou chantez une chanson et priez avec lui pour arriver à un temps calme.
Donnez-lui un doudou avec votre parfum, cela le rassurera. Pour les plus grands vous pouvez fabriquer avec lui une boîte à bisous dans laquelle vous mettez chaque soir une réserve de bisous imaginaires ou sous forme de petits cœurs en papier. Ca marche bien avec les filles !
Installez peut-être un bambécoute et dites lui que s'il ne va pas bien vous l'entendrez (mais attention au piège de l'enfant qui appelle pour jouer)

Je crois que ça va me rassurer autant si ce n'est plus que lui !

Et maintenant très important : un dernier bisou et fermement « bonne nuit mon trésor, fais de beaux rêves ». Et on ferme la porte

On ferme la porte, ce n'est pas un peu violent ?

Si vous n'y croyez pas, ne vous inquiétez pas il n'y croira pas non plus !
Si vous n'y arrivez pas, demandez à votre conjoint de venir à la rescousse !

Mais il va pleurer, c'est sûr
Si l'enfant pleure, laissez le pleurer (sauf bien sûr s'il est malade)
Si l'enfant appel, retournez-y une seule fois et redites lui la consigne. « C'est l'heure pour les enfants de dormir. Je t'aime mais tu dors dans ton lit. »
Et s'il débarque dans votre chambre, ramenez-le calmement dans la sienne, toujours avec la même consigne

On peut vraiment y arriver ?

Cela va peut-être vous prendre du temps, surtout si vous avez déjà laissé le petit squatteur prendre possession du lit. Mais restez calme, ferme, ne criez pas et ne menacez pas. Recommencez aussi longtemps qu'il le faudra et surtout restez unis.
C'est votre conviction que le lit conjugal est à vous et non à votre enfant qui vous permettra de gagner. Pour le bien de votre couple et celui de votre enfant.

Famille Je T'Aime : www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
4 commentaires
  • fanou Il y a 11 années, 8 mois

    s'il y avait un manuel du meilleur parent ça se saurait!! j'ai élevé 4 enfants qui sont adultes, j'ai dû tatonner moi aussi, alors courage, il faut rester FERME; mettre des limites ce n'est pas aimer moins son enfant ou perdre son amour, soyez rassurées les mamans!! on voit dasn les églises le dimanche matin, les enfants qui mènent leurs parents par le bout du nez!! il vaut mieux que l'enfant pleure maintenant à cause des limites que vous quand il sera grand, parce que vous n'en avez pas mis. Dieu nous demandera des comptes sur notre laxisme et ce que nous avons fait de nos enfants. Un enfant qui n'obéit pas à ses parents ne se pliera pas à la loi du seigneur. LA PRIERE il n'y a que ça de vrait, "au secours seigneur", prenez courage jésus a vaincu le monde vous allez y arriver avec ce bout de chou. je vais vous raconter, j'ai mon fils de 3 ans qui a l'habitude lorsque le portail est fermé à clé, de prendre sa clé et de rentrer. Mon mari et moi sommes encore jeunes et avons une vie intime, DONC j'ai été amené à le dire à mon fils qui en a été surpris mais n'a rien dit. Maintenant il sonne et entre après, j'ai fait de même pour les autres. ENFIN nous vivons sans crainte d'être surpris dans une situation qui mettrait tout le monde mal à l'aise!!
  • Sharmion Il y a 12 années, 9 mois

    Chère Omaida, Ce sont les conseils excellents dans ce texte! Il n'y avait aucun jugement, ni un manquement d'ouverture aux cultures différentes! Ce texte est une réponse à une question spécifique pour un couple qui ne voulait plus avoir leur enfant dans leur lit...et c'est tout. Ce texte ne vous concerne pas parce que vous êtes contente avec votre façon de gérer vos enfants à l'heure de dormir, cela se passe bien et tant mieux.
  • koneante Il y a 12 années, 9 mois

    Merci pour ces conseils très utiles car je vis cette situation actuellement. Ma fille de 6 ans n'arrive pas à dormir dans son lit et elle vient chaque soir au milieu de la nuit, squatter notre lit conjugal, quand je la ramène dans sa chambre, quelques minutes après elle y reviens. Merci et que Dieu vous bénisse pour ces conseils très utiles. Kady.
  • Yolham Fille Du Dieu Vivant Il y a 12 années, 9 mois

    hou...........lala