Nouvelles tendances sociales : L'épanouissement personnel (1)

Nouvelles tendances sociales : L'épanouissement personnel (1)

Une vaste enquête sur les valeurs des Français parue au tournant de ce nouveau millénaire (Les valeurs des français, Evolutions de 1980 à 2000, chez Armand Colin), fait apparaître un certain nombre de tendances récentes qui viennent s'ajouter aux orientations majeures plus anciennes comme l'individualisme, le pluralisme ou la rationalisation.

Parmi ces nouvelles tendances sociales, une s'accentue et s'impose nettement de façon transversale dans tous les domaines de la vie (travail, famille, politique, religion...) :

le primat de l'épanouissement personnel.

Il s'agit de la primauté et de la priorité donnée au bien-être individuel dans chacune des préférences et des choix de nos contemporains.

Avant de porter un regard critique sur cette orientation, il faut souligner qu'elle peut aussi induire un certain nombre d'aspects positifs.

Elle permet notamment d'avoir une attention plus grande sur le bonheur de chacun dans l'Eglise et dans la société. Tout le monde ayant doit, en quelque sorte, à être heureux.

L'attachement à l'épanouissement personnel permet de mettre en lumière la vie abondante promise et communiquée par Jésus-Christ (Jean 10.10). Cela permet de rappeler que la vie éternelle n'est pas qu'une vie à venir mais est aussi une qualité de vie d'ores et déjà proposée à tout homme avec Dieu. Cela permet de réaffirmer que l'épanouissement de chacun est aussi en Christ qui nous bénit de toute bénédiction spirituelle (Ephésiens 1.3).

La quête du bonheur et de l'épanouissement conduit en effet les hommes à Dieu qui, auteur de la vie, est aussi l'expert de la vraie vie avec sa vraie joie et sa vraie paix.

Comment être bien, être mieux qu'avec le Seigneur ? Celui est malheureux trouvera la délivrance et celui qui est relativement bien trouvera quelque chose de meilleur. Le don gratuit de Dieu Jésus-Christ est propre à répondre à tous nos besoins.

Au fond, quand on s'interroge nous-mêmes sincèrement, on doit reconnaître souvent que c'est pour soi au départ, pour trouver ce bonheur qu'on est venu à la foi en Jésus-Christ.

Par contre, il faut aussi reconnaître que cette tendance à faire primer le bien-être personnel a aussi des effets spirituels désastreux.

La vie et la vie spirituelle en particulier, exige des efforts et des sacrifices que l'homme du 21ème siècle a du mal à comprendre et à accepter.

Jésus notre modèle, était l‘homme de douleur, habitué à la souffrance (Esaïe 53.3) ; il n'a pas fuit les difficultés mais les a affrontées avec une force divine.

Il nous apprend ainsi non seulement qu'il a porté nos douleurs et nos péchés (Esaïe 53.4) mais aussi qu'il faut porter notre propre croix et le suivre pour être ses disciples (Luc 9.22,23, texte qui met en relation sa mort sur la croix et notre vie de disciples).

C'est l'Esprit de la Croix qu'il faut aimer, un esprit de sacrifice et d'abnégation.

C'est Dieu et les autres qui doivent primer et non nous-mêmes : « Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d'autrui » (1 Co.10.24, voir aussi Philippiens 2.4). La foi s'oppose à l'égoïsme, l'égocentrisme et l'exacerbation du Moi.

Parmi les femmes et les hommes qui professent la foi chrétienne et même en nous-mêmes quand on y regarde sincèrement, on voit trop souvent le désir d'un bonheur facile, d'une réussite sans efforts, d'un épanouissement sans efforts ni douleurs.

Pourtant, la vraie bénédiction, celle du Royaume de Dieu déjà présent au milieu de nous, implique aussi l'effort (Luc 13.24 ; 2 Pierre 1.5) et le don de soi.

Alors, prévenus que le primat de l'épanouissement personnel est une tendance forte du siècle présent auquel nous ne devons pas nous conformer (Romains 12.2), saisissons-en les risques et les opportunités. « Examinons toutes choses, retenons ce qui est bon et abstenons-nous de toute espèce de mal » (1 Thessaloniciens 5.21,22).



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • Kevin Maspimby Il y a 2 années, 11 mois

    Donc il et pas bon de lire ceux genr de livre ?
  • Laurence Il y a 6 années

    Merci beaucoup pour cette étude. Il est bien vrai qu'à l'heure actuelle il est de plus en plus proposé de techniques toutes aussi dangereuses les unes que les autres car ne venant pas de Dieu mais des ténèbres. Techniques relatives à notre soi-disant épanouissement personnel. Mais comme vous le dites si bien, notre épanouissement personnel ne peut se faire qu'au travers d'une véritable communion avec notre Sauveur personnel Jésus-Christ. Nul autre que Lui ne peut accomplir ce miracle en chacun d'entre nous. Il est bon que vous dénonciez les dangers de toutes ces méthodes mensongères et dangereuses qui ne visent qu'à l'affirmation du moi sous toutes ses formes, et ne mènent qu' à un égocentrisme exacerbé et à l'orgueil.