Pardon et autorité : Un duo gagnant

Pardon et autorité : Un duo gagnant Pardon et autorité : Un duo gagnant

" Tu pourrais demander pardon pour ce que tu as fait ! " Telle est la remarque que nous faisons à nos enfants.

Nous désirons qu’ils soient prompts à reconnaître leurs torts, à présenter honnêtement leurs excusent pour les fautes qu’ils ont pu commettre envers nous, envers d’autres enfants ou envers des adultes.

Mais … l’exemple vient d’en haut !

Si parfois nous pouvons trouver que nos enfants sont bien lents et réticents à demander pardon quand nous le leur demandons et bien plus réfractaires encore à le faire spontanément, peut-être ferions-nous bien de nous poser la question :

Leur montrons-nous l’exemple en leur demandant pardon pour les fautes que nous avons pu commettre envers eux ?
Et pourtant, que d’occasion avons-nous !

" Pardon, mon garçon " dira le père à l’aîné de ses fils qui a écopé d’une " réprimande " un peu trop rapide alors que les torts revenaient à son frère cadet.

" Pardon, ma fille " dira une mère à sa fille adolescente qu’elle a involontairement blessée par une remarque maladroite.

" Pardon, mon fils " demandera un père à son fils, devenu adulte et qui s’apprête à quitter la maison pour plusieurs années d’études au loin, pour tout le passif qui a pu être accumulé au cours des années et pour toutes les erreurs inévitables qui parsèment une éducation.

" Pardon, mes enfants ", osera dire un vieillard qui prend conscience sur le tard qu’il a été trop absent pendant que ses enfants étaient jeunes et que ceux-ci en ont beaucoup souffert.

Mais, comment maintenir mon autorité vis-à-vis de mes enfants, surtout quand ils sont jeunes, si je leur demande pardon ?

Penser cela, dénote une mauvaise compréhension de la nature de l’autorité.
Bien au contraire, reconnaître ses erreurs, sans fard et sans faux essai de justification, renforcera l’autorité et le poids moral d’un parent.

" Il fera retourner le cœur des pères vers les fils, et le cœur des fils vers leurs pères, de peur que je ne vienne et ne frapper le pays de malédiction "Malachie 4.6

Le pardon est la démarche biblique pour gagner le cœur de nos enfants.

C’est à nous, parents, de faire le premier pas. N’hésitons pas à le faire et ce sera une source de bénédiction pour toute notre famille.

Extrait de la revue " Plaire au Seigneur à tous égards "

En partenariat avec www.famillejetaime.com



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

15 commentaires