Persécutés

Persécutés

« Vous aurez des tribulations dans le monde,
Mais prenez courage, J’ai vaincu le monde.»
Jean 16:33


Tribulations !

Persécution, que de morts ont alimenté ton nom ! Persécution et Persécutés résonnent comme Martyre, Calvaire, Supplice. Persécution évoque ces grandes tragédies humaines que sont l’Inquisition et La Shoah.
Persécuter c’est infliger à autrui des traitements cruels et injustes, pour des motifs idéologiques, raciaux, politiques ou religieux. Mais la persécution, qu’elle soit tourment, raillerie et humiliation ou oppression, est toujours une adversité et La Bible déclare que notre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. (1 Pierre 5:8)

Entreprendre des recherches sur le mot ‘Persécution’ mène immanquablement à la religion et à la naissance du Christ. D’ailleurs, il est écrit : «C’est par beaucoup de tribulations qu’il faut entrer dans le Royaume de Dieu. » (Actes des apôtres 14:22)
Dans notre vieille Europe, les croyants évoquent souvent la persécution mais agissent, parfois, comme si c’était une épreuve à venir et qui ne sévit que dans les pays au-delà des frontières... Il est vrai, que la carte des persécutions s’élargit et se durcit à travers le monde, (L’Asie est le continent le plus touché par les persécutions.)

Mais ici, en France, il y eut les persécutions et l’Édit de Nantes (1598). Les protestants ont fui à l’étranger, ont été emprisonnés, voire envoyés aux galères.
Quelque part en France, Il y a cent cinquante ans seulement, annoncer l’Évangile sans faire partie d’une Église officielle, si l’auditoire dépassait vingt personnes, c’était la prison. Et ceci n’est pas ancien, puisque ce fait a perduré jusque vers 1875.

Et Aujourd’hui en France (09-2103) une femme est sanctionnée par son employeur, la mairie, pour avoir offert le calendrier de son église à quelques collaborateurs. Ce n’est peut-être pas une persécution mais bien une adversité et cela ressemble fortement à une tribulation qui pointe le bout de son nez !
Souvenons-nous que dans les années 60-70 déjà, l’Église était persécutée, et quand on lit les Actes des apôtres, on s’aperçoit même que, dès sa fondation, elle a été persécutée puisque Jean et Jacques ont été emprisonnés après le jour de la Pentecôte. Mais les apôtres persécutés étaient dans la joie d’avoir souffert pour la cause du Seigneur.

De nos jours, des Chrétiens à qui l’on demandait : «Comment avez-vous fait pour vivre sous la persécution dans votre pays ? » répondirent : «Nous pensions que c’était tout simplement la vie normale des chrétiens. » C’est une leçon éloquente pour nous, chrétiens occidentaux apparemment privilégiés, n’est-ce-pas ?

« Et, vous-mêmes, vous avez été mes imitateurs et ceux du Seigneur, en recevant la parole au milieu de beaucoup de tribulations, avec la joie du Saint Esprit. » 1 Thessaloniciens 1 :6

La Persécution n’est pas toujours sanglante et elle s’immisce là où on ne l’attend pas. Mais il ne faudrait pas confondre problèmes sociétaux et soucis domestiques avec la persécution ! Si les malheurs de l’Etre Humain découlent du péché originel, certes, la persécution (tribulation) est la résultante de l’opposition à la foi en Dieu. Si insidieusement, les bienfaits de la laïcité se transforment en athéisme intolérant et accusateur, les tribulations voient le jour.
Une femme déclare : « Depuis que je suis devenue chrétienne, ma mère s’est vêtue de noir en signe de deuil. Mais même si je suis morte à ses yeux, je suis vivante en Christ. » La croyance et la foi en Dieu ne sont pas de la religion et encore moins de l’obscurantisme.

La ‘’Théologie de la prospérité’’, cet enseignement qui joue sur la fragilité des croyants en affirmant que plus on donne d’argent et plus on prie, plus on reçoit richesse et santé, n’est-elle pas une doctrine d’oppression ?
La persécution, dans notre monde évolué dit civilisé, est souvent sournoise. Elle s’infiltre à notre insu dans notre vie de chaque jour. Elle s’attaque aux fondamentaux, à la morale, par le biais d’informations faussement séduisantes, ludiques et engageantes qui dénaturalisent le Bien et acceptent le ‘Pas trop Mal’ ! L’expression « Il n’y a pas de mal à se faire du bien. » est généralement, si ce n’est unanimement, approuvée.

Parents, nos enfants ne sont peut-être pas persécutés physiquement mais leur liberté de conscience est attaquée de toute part et leur subconscient leur échappe... Dès leur plus jeune âge. Mais c’est vrai que bientôt nous aurons des enfants ‘parfaits’ (ref : http://www.christianismeaujourdhui.info). La base de la société, la famille, est revisitée, reconsidérée et bousculée dans un démantèlement...de mauvais aloi. Sa mutation est psychique, mentale et la loi du renouveau ébranle sa structure dictée par Dieu. Le mariage est ‘désacralisé’ et les ‘théories d’un nouveau genre’ bouleverseront certainement son équilibre. Les Chrétiens y résisteront-ils ? Leur ‘morale’, leur croyance et leur foi seront-ils source de tribulations et de persécutions ? Il est vrai que la justice des Hommes n’est pas la justice de Dieu. La Justice de Dieu est une folie pour l’Homme.

« Heureux ceux qui sont persécutés pour la Justice, car le Royaume des cieux est à eux. Heureux serez vous qu’on vous outragera, qu’on vous persécutera, qu’on dira de vous toute sorte de mal à cause de Moi, réjouissez vous et soyez dans l’allégresse parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.» (Matthieu 5 : 10-12)

Mais de grâce, la persécution est un sujet sérieux, n’appelons pas nos ‘bobos’ ménagers et nos soucis usuels, tribulations … Le diable est coupable mais l’intelligence de l’Homme aussi.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

7 commentaires