Porter du fruit pour Dieu

Porter du fruit pour Dieu

« Je suis le vrai cep, et mon père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit.  Déjà vous êtes purs à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. »

Jean 15.1-5

 

En tant que chrétiens nous voulons tous porter du fruit pour Dieu, vous voudrions être efficaces et voir Dieu agir au travers de nous, de notre témoignage, de nos œuvres. Mais comment porter du fruit ? Voyons ce que dit le Seigneur à ce sujet dans le passage cité plus haut :

 

-       On ne peut porter du fruit qu’en demeurant en Jésus. Jésus utilise un exemple simple de la nature, un sarment de vigne ne peut porter du fruit que s’il est rattaché au cep et que la sève passe en lui. De même nous avons besoin de développer et de maintenir une relation proche avec Jésus afin que sa vie se déverse en nous et nous rende capables de porter du fruit. L’intimité avec Dieu, la qualité de notre relation avec lui sont déterminantes, d’où la nécessité de prier sans cesse et de se nourrir de la Parole de Dieu.

 

-       Demeurer en Dieu c’est aussi lui obéir. Jean 15 verset 10 : Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour. Être fidèle et obéir à la Parole de Dieu est indispensable pour que rien ne vienne ternir notre relation avec lui et empêcher sa vie de nous remplir pleinement. La désobéissance nuit à notre communion avec Dieu et nous rend stériles.

 

-       Être émondé. Accepter d’être émondé n’est pas facile, c’est un prix à payer pour porter du fruit. Le Père émonde les sarments qui portent du fruit pour qu’ils en portent encore plus. Nos épreuves sont faites pour nous émonder, elles sont nécessaires à notre croissance spirituelle. Elles sont là pour nous façonner à l’image de Jésus, faire de nous des disciples remplis de vie et de la présence de Dieu. Laissons le divin potier nous façonner à son image et nous porterons beaucoup de fruit.

 

-       Le fruit de l’Esprit. Un fruit se développe naturellement quand les conditions nécessaires sont réunies, en obéissant à Dieu, en maintenant une relation proche avec Lui et en acceptant d’être émondés, nous permettons au fruit de l’Esprit de se développer en nous et nous pourrons accomplir les œuvres préparées d’avance par Dieu pour chacun de nous. 2 Pierre 1.5-8 : A cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété  l’amour fraternel, et à l’amour fraternel la charité. Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus Christ.

 

Ce n’est pas ce que nous faisons qui nous fait porter du fruit, c’est qui nous sommes en Lui. Les actes ne sont que des moyens nécessaires, recherchons avant tout à développer le fruit de l’Esprit, le fruit par excellence étant l’amour. Et plus sa nature grandira en nous, plus nous serons utiles et une bénédiction pour les autres.

 

 

Vous pouvez avoir une opinion différente voire même divergente de celle de l'auteur de ce texte. Cependant, nous vous demandons de rester fraternels et respectueux dans vos commentaires et de viser d'abord à encourager chacun et chacune, comme nous le faisons nous-mêmes au TopChrétien.

0 commentaire