Pourquoi les enfants pleurent ?

Pourquoi les enfants pleurent ?

Jer 31.9"Ils viennent en pleurant et je les conduis au milieu de leurs supplications ; je les mène vers des torrents d’au, par un chemin uni où ils ne chancellent pas ; car je suis un père pour Israël. "

Rom 12.15"Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent. Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres."

Rom 15.4  " afin que par la patience et la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l’espérance."

Mat 5.4 " Heureux les affligés car ils seront consolés "

Jean 14.26 "le consolateur, l’Esprit Saint "

Mal 4.6" Avant que le jour de l’Eternel arrive, ce jour grand et redoutable, il ramènera le cœur des pères à leurs enfants et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit."

 

LE PECHE D’INDIFFERENCE ou LE MANQUE DE COMPASSION

 

Héli ne voyait pas ses fils commettre tous les péchés il a fallu que des personnes le lui rapporte. Il n’avait rien vu. Il avait les yeux troubles, les visions n’étaient pas fréquentes.

Guéhazi n’avait pas vu la douleur de la Sunamite mais Elie a discerné que quelque chose n’allait pas chez elle.

Le bon samaritain : le sacrificateur et le lévite ne voulaient pas voir le blessé du chemin à cause de la dureté de leur cœur.

Laissez venir à moi… les disciples ne voyaient pas le besoin des enfants qui voulaient rencontrer Jésus.

Regardez, ouvrir le cœur : "comme des élus de Dieu, saints et bien aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, de douceur, de patience." Col 3.12

 

 

Enfants en Détresse DANS LE MONDE

La petite moitié

Dans les pays pauvres, la moitié de la population est en âge scolaire ou en dessous.

Le taux de mortalité infantile chute. En 1990 environ 2,5 millions d’enfants sont morts en plus qu’en 96. Cela signifie que des dizaines de millions d’enfants ont été épargnés de la malnutrition et de ses conséquences dévastatrices. Cela signifie aussi que chaque année au moins 0,75 million d’enfants deviendront infirmes, aveugles, handicapés ou mentalement retardés.

 

Enfants dans la détresse

Un démon a été chassé mais il, revient et amène des amis. De même que le taux de mortalité a baissé, de même le nombre d’enfants exploités, d’enfants dans les rues, d’enfants soldats, d’enfants employés dans le commerce du sexe a considérablement augmenté.

Certaines causes ne sont pas d’aujourd’hui

- La pauvreté : une personne sur 5 dans le monde vit avec moins d’un euro par jour. 500 millions d’enfants ne reçoivent pas la nourriture nécessaire à leur développement.

- Dans certains pays du Sud de l’Afrique, un enfant sur 3 a perdu ses parents du Sida en l’an 2000.

- Les filles de seconde classe : elles reçoivent une nourriture de moins bonne qualité que les enfants, elles vont à l’école moins longtemps.

- Les saintes mutilations : au moins 2 millions de filles sont mutilées chaque année par la circoncision des filles, douloureuse et traumatisante.

 

Nouvelles formes de détresse

- Les enfants exploités par le travail

- Les enfants victimes de la guerre

- Les enfants vivant dans les rues

- Les enfants livrés au commerce du sexe.

Les enfants prostitués sont arrêtés et parfois violés par la police, alors que les clients sortent libres.

L’Eglise n’a pas accompli son devoir

On est obligé de constater que les chrétiens ont oublié d’évangéliser les enfants. La moitié des peuples non atteints sont en fait des enfants. Un grand nombre d’entre eux sont dans la détresse et pourtant très peu d’efforts sont déployés en leur faveur.

En Bosnie, des gangs violent des filles, les mutilent et les assassinent

En Angola, au Cambodge, en Afghanistan, au Mozambique chaque jour, des enfants perdent un membre en sautant sur des mines.

Au Brésil, des escadrons de la mort, groupes para militaires assassinent des enfants de la rue.

En Thaïlande, des jeunes filles non pubères sont enlevées pour la prostitution, enfermées et servent entre 10 à 30 fois par jour à des prédateurs mâles.

Il y a très peu de projets chrétiens pour la réhabilitation de ces enfants prostitués alors que chaque année un million d’enfants en plus sont livrés à la prostitution.

Nous assistons à une désintégration morale accentuée qui conduit à s’attaquer à des enfants avec moins de miséricorde que jamais.

 

Le travail PARMI LES enfants

Parrainages

Il est possible que 2 millions d’enfants soient soutenus par des chrétiens. Mais il y a 10 millions d’orphelins à cause du Sida, 10 millions d’orphelins de guerre, 10 millions victimes du commerce du sexe, 150 millions vivent dans les rues

En France

65 enfants tués par an par les brutalités des parents, 65.000 enfants martyrisés, 1.000 avortements par jour : il s’agit d’un grave péché de l’irrespect de la vie.

Dépression du nourrisson, suicides d’enfants à partir de 6 ans sont des nouveautés

Suicides, une des premières cause de mortalité parmi les jeunes (15.000) et environ 4 fois plus de tentatives

Incestes : environ 4 % des enfants soient 1 sur 25

Enfants monoparentaux, foyers divisés, foyers reconstitués…

Familles qui s’ignorent, se perdent de vue, une des causes profondes de la révolte des jeunes et de leur fuite dans les drogues ; les personnes âgées qui meurent solitaires (Ch Puchala)

A Tahiti, suicides à 20 ans, les jeunes ont déjà changé 4 à 5 fois de partenaires, commençant très tôt.

Les ravages de la télé : violences, pornographie

Les enfants non protégés par les parents : racket

 

Un des grands péchés de l’Eglise aujourd’hui : LA NEGLIGENCE DE LA FAMILLE :

1Ti 5.4 " Si une veuve a des enfants ou des petits enfants, qu'ils apprennent avant tout à exercer la piété envers leur propre famille, et à rendre à leurs parents ce qu’ils ont reçu d’eux ; car cela est agréable à Dieu. "

1Ti 5.8 "si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, il est pire qu’un infidèle "

1Ti 5.16 " Si quelque, homme ou femme, a des veuves, qu’il les assiste, et que l’Eglise n’en soit point chargée, afin qu’elle puisse assister celles qui sont véritablement veuves."

 

Témoignages : Myriam, Lydia, …on ne m’a pas jeté la pierre !

 

Répondre aux besoins fondamentaux des enfants :

Solutions

Personnelle : ouvrir les yeux sur le besoin des enfants, parrainages, même si notre effort est symbolique, faisons-le peu que nous pouvons faire.

Dans la famille : dans la maison par les parents, la famille, la prière même des enfants heureux pour ceux qui pleurent. Inciter nos enfants à aider les enfants isolés, étrangers, ceux dont on se moque.

Eglise : organiser des temps de prière pour les enfants, les foyers en péril. Informer sur la détresse des enfants autour de nous, sur les enfants maltraités dans notre pays, sans oublier de parler des malheurs des enfants dans le monde. Aider par des offrandes à des associations efficaces, chrétiennes, qui prennent en compte le corps mais aussi l’âme et l’esprit.

 

Découvrez l’histoire de Mike Genung , anciennement dépendant au sexe et à la pornographie dans son livre «  Chemin de la grâce »

 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

0 commentaire