Prends ma main

Prends ma main

Jadis, il nous était très difficile d’apprendre à écrire, car nous avions des encriers et des plumes. De plus, il fallait calligraphier les lettres avec des pleins et des déliés et tracer tant bien que mal des majuscules compliquées, avec des grosses boucles qui nous donnaient du fil à retordre !

Au départ, nous étions tous pleins de bonne volonté. Impressionnés d’être entrés à la « grande école », nous étions bien décidés à avoir un cahier impeccable. Hélas, les beaux modèles tracés par la maîtresse au début de chaque ligne étaient suivis de gribouillages, de ratures et même de grosses taches d’encre que nous nous hâtions d’éponger tant bien que mal avec notre buvard rose. Quand nous nous servions de notre gomme, c’était encore pire : dans notre ardeur à bien faire, il nous arrivait de trouer le papier !

Nous nous découragions. À six ou sept ans, la tâche nous semblait insurmontable… Alors la maîtresse s’approchait de nous, prenait notre petite main dans la sienne et traçait des lettres impeccables et de belles majuscules. Jamais elle ne dépassait les lignes, jamais elle ne faisait de tâche. Si notre menotte tenait la plume, c’était sa grande main experte qui nous guidait. Nous aurions voulu qu’elle ne nous lâche jamais !

Notre vie, elle aussi, ressemble à l’un de ces cahiers d’écolier. Nous sommes pleins de bonne volonté au départ, et pourtant, le résultat est souvent décevant et il nous arrive de baisser les bras, découragés… « Décidément, c’est trop dur… » 

Pourquoi ne pas laisser notre Maître tenir notre main dans la sienne et nous guider ? Il ne fera jamais la moindre faute, la moindre rature. Avec lui, le résultat sera impeccable à coup sûr ! « L'Éternel affermit les pas de l'homme, et il prend plaisir à sa voie; s'il tombe, il n'est pas terrassé, car l'Éternel lui prend la main. » (Psaume 37.23-24)

Prends ma main, tiens-moi quand je chancelle;
Le chemin est sombre et rocailleux.
Oh ! Permets que je te sois fidèle,
Conduis-moi jusqu'au séjour des cieux.

Ma prière de ce jour

Seigneur, j’ai voulu mener ma vie tout(e) seul(e), mais c’est trop dur pour moi. Je n’arrive à rien de bon, je me décourage. Je te prie de me tenir la main et de me diriger. Je mets toute ma confiance en toi et je crois que tout ce que tu feras dans ma vie sera bon. Amen.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires