Presque sauvée

Presque sauvée

Pensée Quotidienne par Ralph Bouma, Gospel Chapel, Montana
(traduit par Marie-Josée Teixeira)


La femme de Lot était presque sauvée au moyen d’opportunités extérieures, mais également au moyen de sa connaissance du Dieu d’Abraham. La femme de Lot n’avait pas l’excuse de Sodome. Au temps de Lot, il n’y avait pas de bibles, cependant, elle était consciente des bénédictions d’Abraham.

Dans Gen. 12 :1-3, nous lisons : « L’ETERNEL dit à Abram : Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. » C’est sur la base de ces promesses bénies qu’Abraham partit. Parce que Lot partit avec Abraham, il était certainement conscient de ces promesses et ces bénédictions.

Gen.12 :5 dit : « Abram prit Saraï, sa femme, et Lot, fils de son frère, avec tous les biens qu’ils possédaient  et les serviteurs qu’ils avaient acquis à Charan. Ils partirent pour aller dans le pays de Canaan, et ils arrivèrent au pays de Canaan. » Lot savait ces choses. Nous ne devons pas nous demander ce que la femme de Lot connaissait des promesses de Dieu.

Quand son mari fut retenu prisonnier par Kedorlaomer et libéré par l’intervention divine, la femme de Lot était là. Gen.14 :16 dit : « Il ramena toutes les richesses ; il ramena aussi Lot, son frère, avec ses biens , ainsi que les femmes et le peuple. » Elle était là quand l’Eternel intervint. La femme de Lot vit les anges quand ils vinrent à Sodome pour les prévenir de fuir, elle, son mari, ses filles et ses gendres. Elle était inexcusable. Nous comprenons l’avertissement à cette génération : « Rappelez-vous la femme de Lot. »

Le Seigneur nous a dit, dans cette génération, qu’il en sera comme au temps de Lot, aux jours de Sodome. Ils mangeront , se réjouiront, riront, et joueront jusqu’au jour de la venue de Christ. Ne pas être prêt, voilà notre avertissement. La femme de Lot vit les anges, et il est dit dans Gen 19 :12 : « Les hommes dirent à Lot : Qui as-tu encore ici ? Gendres, fils et filles, et tout ce qui t’appartient dans la ville, fais-les sortir de ce lieu. » Il est facile de compter que le nombre possible de personnes concernées s’élevait à dix.

En nous souvenant de la femme de Lot, nous devons nous souvenir de sa fuite ainsi que de sa destruction ! Elle a fui la ville de destruction. En d’autres mots, nous devons être dans l’évangile, et nous devons nous placer sous la proclamation de Sa Parole ; pouvons-nous être presque sauvé et n’avoir qu’une petite chose manquante ? Nous cœurs peuvent ne pas avoir été blessés par les choses de cette vie. Ils peuvent être divisés par les choses de ce monde, regardant toujours en arrière. Nous allons au ciel mais nous voulons garder une main derrière nous pour ramener tout ce que nous pouvons. Nous voulons nous « souvenir de la femme de Lot. » Elle était presque sauvée. Nous devons nous souvenir de sa délivrance aussi bien que de sa destruction.
Elle était l’une de celles que les anges prirent par la main pour les faire sortir de la ville de destruction. On lui a dit de fuir pour sauver sa vie et de ne pas regarder en arrière. Gen.19 :14-16 dit : « Lot sortit, , et parla à ses gendres qui avaient pris ses filles : Levez-vous, dit-il, sortez de ce lieu ; car l’Eternel va détruire la ville. Mais, aux yeux de ses gendres, il parut plaisanter. Dès l’aube du jour, les anges insistèrent auprès de Lot, en disant : Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, de peur que tu ne périsses dans la ruine de la ville. Et comme il tardait, les hommes le saisirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car l’Eternel voulait l’épargner ; ils l’emmenèrent, et le laissèrent hors de la ville. »

La femme de Lot fut transportée hors de la cité de destruction. Elle savait ce qu’elle faisait. Elle était inexcusable tout comme Sodome. Le Seigneur Jésus a dit que si ces œuvres puissantes avaient été accomplies à Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui. Elle se serait repentie.

Quel était le péché de la femme de Lot dont Jésus prévient cette génération de se souvenir ? Gen. 19 :17 dit « Après les avoir fait sorti, l’un d’eux dit : Sauve-toi, pour ta vie, ; ne regarde pas derrière toi, et ne t’arrête pas dans toute la plaine ; sauve-toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses. »

Son péché était de ne pas avoir suffisamment de respect pour l’autorité de la Parole de Dieu. Elle a troqué l’autorité de la Parole de Dieu contre son propre raisonnement humain. Le verset continue : « La femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel. » Pouvez-vous imaginer ne pas avoir assez de respect pour l’autorité de Die pour croire à un tel moment ? Elle n’avait pas de crainte sainte et de respect pour l’autorité de Dieu.

Voyez-vous le péché de cette génération ? Comprenez-vous pourquoi il y a des avortements, de la sodomie, et le péché couvrant la surface de la terre ? Ce n’est pas que le peuple n’soit pas au courant. La bible est citée dans les journaux. Il est étonnant de voir qu’ils utilisent ces versets concernant l ‘état de péché de la sodomie, mais ils n’emploient pas de verset qui dit qu’ils adorent la créature plus que le Créateur. Alors, Dieu les laisse avec ce péché.

La sainte crainte de l’autorité de la Parole de Dieu n’est pas proclamée. Les hommes regardent en arrière, utilisent des raisonnements humains, et justifient leurs péchés. Comme la femme de Lot, ils se retournent et regardent en arrière plus que d’aller en avant pour sauver leur vie. Amen.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

0 commentaire