Prête à marcher sur les eaux? (2e partie)

Avez-vous remarqué la foi intrépide de Pierre lorsqu'il demande à Jésus de lui ordonner de marcher sur l'eau ? Pierre est-il inconscient?..Comment Jésus va-t-il lui répondre? Va-t-il l'encourager dans son intrépidité?

Aujourd’hui nous lisons : Matthieu chapitre 14 versets 22 à 34

Quand on lit les Évangiles, on entrevoit le caractère de l’apôtre Pierre : un disciple impulsif, qui a la réplique facile, et aime se mettre en avant. C’est un fonceur à l’affût de nouvelles expériences. Alors, quand le Seigneur rassure ses disciples en leur disant que c’est bel et bien lui qui vient à leur rencontre en marchant sur les eaux (v. 27), nous voyons notre intrépide Pierre faire cette demande étonnante : « Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. » (v. 28) Quel instant magnifique! Le Seigneur connaît très bien Pierre et sa soif d’aller plus loin que les autres dans l’exercice de sa foi. Il ne le décourage pas en lui répliquant que cette expérience est réservée exclusivement au Fils de Dieu ou aux chrétiens "super spirituels". Au contraire, Jésus l’encourage à venir le rejoindre sur les eaux. (v. 29)

Le Seigneur ne décourage pas la personne à la foi hardie qui veut aller plus loin dans son expérience avec Lui. Nous servons un Dieu grand et tout-puissant alors ne limitons pas son action dans nos vies.

Retournons à Pierre. Nous le voyons quitter la sécurité de la barque et mettre les deux pieds sur l’eau. Tous les autres dans la barque doivent certainement retenir leur souffle. Et oh surprise! Pierre ne s’enfonce pas dans l’eau! Je peux imaginer l’excitation et la joie de celui-ci, de pouvoir expérimenter quelque chose d’aussi extraordinaire. Il doit certainement répéter : « Je marche sur l'eau! Je marche sur l'eau! » Pendant les premiers pas, il regarde Jésus et il avance sur l’eau mais, à un moment donné, il  détourne son regard du Seigneur pour le diriger vers les vagues. Celles-ci sont assez grosses puisque le Seigneur n’a pas encore calmé le vent. Alors Pierre panique et  commence à enfoncer dans l’eau. Il appelle à l’aide. (v.30) Le Seigneur vient à son secours mais il lui adresse une parole de reproche : «Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté? » (v.31) Pierre a bien commencé mais il a flanché car il a détourné son regard de Celui qui pouvait lui donner la victoire parfaite.

Ne considérons pas l’expérience de Pierre comme un échec. Il est quand même sorti de la barque et fait quelques pas sur les eaux! À ce moment-là, il était peut-être un homme de peu de foi, mais pas un homme sans foi. Un peu de foi c’est quand même mieux que pas de foi du tout! Ce peu de foi peut grandir. Remarquez aussi qu’il a été le seul à sortir hardiment de la barque. Les autres disciples auraient pu faire cette même expérience mais ils n’ont pas voulu "se mouiller". Ils ont préféré rester dans la sécurité de leur barque au lieu de saisir l’opportunité qui s’offrait à eux de pouvoir expérimenter quelque chose de merveilleux avec le Seigneur.

Mes sœurs, la vraie sécurité est en Jésus et non dans des choses matérielles comme l’argent, un emploi ou dans tout autre chose à laquelle vous pouvez penser. Quand on a saisi cette vérité, alors nous sommes prêtes à expérimenter de merveilleuses choses avec le Seigneur.

Ma prière : Seigneur, donne-nous une foi hardie, le courage de sortir de nos "barques de sécurité" afin de pouvoir expérimenter quelque chose d’extraordinaire avec Toi, afin de pouvoir te connaître davantage.

Verset clé : Matthieu 14 : 29 : Et Jésus dit : "Viens!" Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • Fanjatiana1 Il y a 4 années, 6 mois

    Seigneur, donne-nous une foi hardie, le courage de sortir de nos "barques de sécurité" afin de pouvoir expérimenter quelque chose d’extraordinaire avec Toi, afin de pouvoir te connaître davantage.Au nom de Jésus.Amen
  • psaume28-7 Il y a 8 années, 6 mois

    Je suis persuadé et cela semble logique, même si la Bible n’en fait pas mention, que Pierre a bien marché sur l’eau en deux temps. D’abord, seul pour aller vers le Seigneur et ensuite avec le Seigneur pour retourner à la barque. Si Pierre s’est enfoncé à l’aller, cela n’a pas été le cas pour son retour vers la barque, tenu à la main par le Seigneur. S’il nous arrive de sembler couler dans nos actes de foi, soyons rassurés et convaincus que le Seigneur est toujours proche de nous, prêt à nous tendre sa main pour faire ensemble avec Lui, la suite du trajet . Oui, avec Lui à nos côtés, il n’y a aucun risque de couler ! Merci pour ce texte qui nous encourage à avoir une foi audacieuse en Dieu.
  • belraycarryon Il y a 9 années, 1 mois

    Admirable! Je reste bouche bee.je ne sais pourquoi et je comprend combien ta volonte soit faite par la foi,par l´amour... Mon pere aide moi a etre digne de ton amour.Amen