Quand Dieu donne des amis

Quand Dieu donne des amis

Trouver un(e) ami(e), se choisir un(e) ami(e), pas facile ! Surtout quand on craint les blessures, qu'on reste sur la défensive.
Il faut plus que notre regard et notre discernement pour définir celui ou celle qui nous conviendra, nous comprendra, nous supportera, nous portera....

A l'époque où Dieu avait tout juste commencé " le chantier de restauration " en moi, j'étais très isolée, avec Lui comme seul ami.
Je m'approchais timidement d'une église locale mais ne savais pas comment entrer en contact avec les autres. En plus, plus ou moins inconsciemment, je gardais tout le monde " à distance ".
Malgré quelques temps de relations assez superficielles que je vivais comme des échecs, je m'enfonçais plus encore dans ma solitude dépressive.

Un besoin d'ordre pratique me fit demander à un responsable de m'indiquer quelqu'un qui pourrait m'aider. Il me présenta une soeur de l'église et me dit " en plus elle habite dans ton quartier ! ". Je commençais alors une relation en toute prudence. Mes blessures émotionnelles encore " à vif " me gardaient très méfiante. Et surtout, cette personne semblait à 1000 lieux de moi, de ma vie, ce n'était vraiment pas le genre de personne que j'aurais choisie comme amie ! (elle m'avoua un jour qu'elle avait eu la même pensée me concernant).

Mais " l'Eternel ne considère pas ce que l'homme considère ; l'homme ne voit que ce qui frappe les yeux, mais l'éternel regarde au coeur " (1Sam16v7b). Et il ne s'était pas trompé !

Nous sommes devenues amies. De façon totalement réciproque, nous avons, elle et moi, vécu des moments de partages inespérés, un soutien mutuel et une complicité qui ont compté dans nos vies.
Sans nous " envahir ", notre disponibilité l'une envers l'autre était devenue quasi sans limite : de jour, comme de nuit si nécessaire, là pour l'autre ! Sans même se téléphoner avant, nos visites improvisées ont parfois même été cruciales.

Comme cet après-midi où je ressentais que je devais aller la voir, et que je suis arrivée quelques minutes à peine avant un appel téléphonique qui lui apprenait la mort de son frère : elle a pu trouver à cet instant des bras pour soulager sa souffrance. Ou comme ces fois où elle est venue me voir et que j'étais au bord du gouffre du désespoir : ces moments vécus seule m'auraient peut être amenée au pire. Des dizaines de fois nous avons été là, " juste au bon moment " pour l'autre. Pendant plusieurs années notre amitié nous a fait traverser " au mieux " toutes nos épreuves, et nous a aussi fait partager beaucoup de joies.

Toutes les deux seules avec des enfants, nous nous sommes épaulées, soulagées, encouragées, et nous avons grandi ensemble en Christ.

Laissons-nous " surprendre " par une rencontre qu'on dirait " fortuite ". Dieu a peut être donné à cette personne des trésors cachés qui sont pour nous.
Restons prudent, avec bon sens, comme nous savons le faire. Mais sachons aussi faire taire nos " premières impressions " et nos jugements hâtifs, car ils cachent peut être à nos yeux l'ami dont nous avons besoin.

en partenariat avec www.famillejetaime.com



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

17 commentaires
  • Leeray Il y a 5 années, 4 mois

    Je ne crois plus à la véritable amitié en ce qui me concerne. Pour les autres, ça marche et je trouve ça merveilleux pour eux, mais pour moi ça marche pas. Même quand je suis en groupe j'ai l'impression d'être toute seule. Cette solitude me ronge depuis tellement longtemps, et j'ai l'impression que ça ne s'arrêtera jamais. J'ai beau faire tous les efforts du monde pour aller vers les autres, essayer de les connaitre toujours plus, les accepter comme ils sont, construire une véritable amitié avec eux, mais quand je m'attache à quelqu'un, cette personne ne me considère comme rien d'autre qu'un numéro dans une liste et/ou finit par trahir ma confiance en abusant de l'amour que je lui porte (c'est le cas pour les garçons et les filles, dans ou en dehors de l'église), et l'histoire se répète sans cesse, vu que je suis ce qu'on appelle "un cœur d'artichaut"... La Parole dit que "Celui qui veut rester seul, ne cherche que son propre intérêt", mais comment est-ce qu'on peut vouloir être avec les autres quand on est prêt à se sacrifier pour eux et qu'à leur yeux on est qu'un vulgaire pion ? Jésus y est arrivé, mais Lui est Parfait. Moi je le suis pas. J'ai une colère en moi par rapport à ça depuis quelque temps et je n'arrive pas à la calmer... Dieu doit m'en vouloir de ne plus vouloir aimer les autres, qu'Il a aussi créée d'ailleurs, mais j'ai été honnête avec Lui et je lui ai dit tout ce que j'avais sur le cœur... Je veux protéger mon cœur et si je ne le fait pas personne ne le fera. Je me suis remise en question dans cette histoire, et je me dit qu'à force de m'attacher à n'importe qui, c'est moi qui souffre à la fin, et personne d'autres. Donc, comme on dit, vaut mieux être seule que mal accompagnée. Il n'y a que ma Famille qui compte et bien sûr notre Dieu Tout-Puissant, qui m'a aimé le Premier... En tout cas, que Dieu soit loué pour avoir changer ta vie Laurence, et je dois avouer que je t'envie énormément d'avoir pu connaître une amitié telle que Dieu l'a créée. Be Blessed.
    • dianals Il y a 2 années, 9 mois

      Wow j'ai l'impression que quelqu'un a raconté mon histoire. Au nom de Jésus tu trouveras cette perle rare !
    • Letoile97 Il y a 2 années, 10 mois

      C'est pareille pour moi maintenant je me retrouve seule je pleure parceque je suis une bonne fille , je conseille les autres je fait au moins le necessaire de ne pas les blesser avec mes mots je peux meme rester une nuit entiere sans dormir avec une amie si elle a besoin de moi quand elle est malade je oeux me sacrifier pour une amie mais la je me retrouve seule , parceque je sent cette sensation que je suis rien pour les autres mais que les autres sont tous pour moi . Je n'arrive pas a etre en colere ni les detester non . Voila 2017je la passe seule parceque je decide de consacrer ma vie pour Jésus entierrement , je veux le suivre lui . ces gens ne me mérite pas elles ne sont pas comme moi , peut etre la jalousie l'envie je sais pas , elles sont jamais là pour moi jamais . Etre la pour quelqu'un ce n'est pas juste téléphoner ou envoyer des texto , moi perso une vraie amie est là meme quand tout va mal, elle vient te rendre visite, elle veut te voir heureuse, elle t'aide a ton avenir, elle t'encourage elle te booste, je suis trop bonne amie. Quand j'ai une amie c'est sois sa passe bien mais elle est jalouse de moi sans rien me dire sois elle est hypocrite. C'est fini je prefere etre seule. Au lieu de me sentir inutile dans un groupe ou bien méfiante je prefere rester seule avec Mon Jésus d'Amour qui lui seul mon veritable ami pour toujours
    • FB.aimerence.meudje Il y a 4 années, 11 mois

      je vis la même situation que toi ma sœur j'ai tellement subit des déceptions que je n'arrive plus a faire confiance a quelqu'un la parole de dieu dit de ne pas faire confiance en l'homme alors notre véritable ami c'est le seigneur en ce qui concerne la solitude dommage que je sois loin de toi car on a presque le même sentiment la solitude je pense que l'on formerai une belle amitié. que le seigneur te bénisse.
  • floritah Il y a 5 années, 9 mois

    c'est tout ce dont j'ai besoin Seigneur, d'une vraie amie avec qui je partageraibeaucoup de choses. je veux sortir de la solitude. merci Laurence de m'avoir ouvert les yeux. soyez bénie
  • salomeblessing Il y a 5 années, 11 mois

    il est vrai que très souvent je suis très défensive dans mes relations car j ai été un peu trop déçu et blessé ds mes relations mais père aide moi; c est ma prière en ce jour père
  • Afficher tous les 17 commentaires