Que peut devenir une masse de boue dans les mains de Dieu ?

Que peut devenir une masse de boue dans les mains de Dieu ?

« Va chez le potier et je te ferai entendre ma parole, je vais t’expliquer quelque chose ». (Jr.18.2)

Dieu désire enseigner une vérité biblique à Son serviteur. Jérémie se rend chez le potier au coin de sa rue... À travers les prochaines lignes, j’aimerais vous proposer quelques leçons spirituelles applicables à nos vies.

Pour comprendre l’étendue de l’enseignement, nous devons nous imaginer potier pendant un instant.

À la douce lueur de l’aube, alors que l’imagination créative est à son meilleur, un potier imagine un vase magnifique. Ses années d’expérience ont fait de lui un artisan hors pair et lui ont procuré un savoir-faire inégalé. Grâce à son expérience, il possède une panoplie d’astuces pour donner à un simple morceau d’argile toutes les chances de réussite. Le potier crée un vase merveilleux qui ne trouve point son pareil dans tout le royaume. Comprenons qu’il ne rêve pas de quelque chose d’inaccessible pour lui. Il rêve de quelque chose dont il maîtrise si bien la matière. Pour le vase qu’il ambitionne, il imagine une forme originale, il songe à la beauté de son éclat, il a déjà une idée des dimensions les meilleures. Ensuite, il prévoit son usage et, par-dessus tout, il prévoit la place d’honneur que cette merveille, tirée de ses mains, tiendra dans la maison. Ce vase est sa fierté, la beauté de ses mains. Son œuvre pourra être appréciée et sera mise à la vue de tous.

Dans cette histoire, Dieu se présente comme le divin potier. L’argile représente nos vies que nous pouvons abandonner entre Ses mains. De la même façon que l’argile est extraite de la terre, l’homme est tiré de la poussière. Tout comme le potier manie l’argile, Dieu travaille nos vies.

1) Si l’argile représente nos vies…. :

Premièrement, nous devons comprendre qu’un morceau d’argile, s’il n’est pas malléable, il ne sert à rien. Sa seule chance d’être utilisé, c’est de devenir malléable, flexible, déformable et souple dans les mains du potier. L’unique occasion de réussite pour une masse d’argile informe et inutile est provient du fait de s’abandonner entre les mains du potier. Les doigts du potier représentent la plus belle intervention qui peut toucher une masse d’argile sans aucune utilité.

L’intervention de Dieu est la plus belle chose qui puisse parvenir sur notre vie pour enlever, extirper, transformer et guérir nos blessures les plus profondes. Pour chaque parcelle de notre vie, nous avons cette incroyable possibilité de laisser le plus grand professionnel du caractère humain de tout l’univers manipuler et soigner nos vies. Ou, à l’inverse, nous pouvons refuser Son action. Cette possibilité, qui renfermait l’entièreté de notre rétablissement, est ainsi annulée par notre seul refus.

2) L’argile sur un tour :

Lorsque Jérémie se rendit chez le potier, il ne découvrit rien de nouveau. Seulement, Dieu voulait que le prophète prête attention à des détails, d’une scène de la vie courante, qui paraissent insignifiants. L’artisan dépose une boule d’argile au centre d’un tour à bois qui se met à tourner sur lui-même à une vitesse contrôlée. Délicatement, le potier se mouille les doigts, façonne et donne forme à « son rêve ». Il réalise son projet, pensé et réfléchi depuis si longtemps. Tout cela prit naissance avec une simple idée dans le cœur du potier. La matière première nécessaire à la réalisation de son œuvre est ce morceau d’argile complètement dérisoire.

Voici l’enseignement qui s’applique à nous. Aujourd’hui, Dieu aspire plus que tout au monde à faire de nous des vases d’honneur pour Sa gloire. Il songe longuement aux merveilles qu’Il pourrait réaliser dans nos vies et à travers celles-ci. Avec nos simples vies humaines dans Ses mains, Il réussit à faire des chefs-d’œuvre. L’histoire de l’Église présente le festival des vies transformées. Ces vies transformées représentent des gens qui, malgré leurs peurs et leurs blessures du passé, se sont abandonnés entre les mains de Dieu. Même entre les mains de Celui qui a manifesté le plus grand son amour pour nous, notre nature humaine et déchue nous amène à ne pas risquer, à ne pas abandonner notre volontée totalement. Rêvons ensemble mes amis ! Si une misérable masse de boue a le potentiel de devenir une œuvre magnifique entre les mains d’un simple artisan, imaginez ce que nos vies peuvent devenir dans les mains de Dieu ?

« Mais le récipient ne fut pas réussit, alors le potier en refit un autre comme il le jugea bon » (Jr.18.4)

Quand un vase ne réussit pas, le potier a deux possibilités :

- La première possibilité : Laisser « la forme qui n’a pas réussi » qu’elle est. Cela représenterait un gain de temps et d’énergie pour l’argile et ainsi que pour le potier. Cependant, le potier n’aime pas exposer quelque chose qui n’a pas réussi car cela ne le représente pas. Il ne désire pas que la difformité ou le défaut d’un vase soit la honte et la risée de tous. Telle n’est pas son intention !

- La deuxième possibilité : Tout recommencer. Dès lors, le potier s’attarde avec patience sur une masse d’argile désagréable. Comprenons que Dieu n’est pas lassé de travailler nos vies, tout comme le potier n’est pas agacé de travailler l’argile; c’est son métier. Cependant, c’est dans la mesure de notre malléabilité que nous retardons ou accélérons le plan de Dieu dans nos vies. Un potier recommence sans cesse ce qui ne marche pas. « Il en refit un autre comme il lui sembla bon. » (verset 4).

Il est impératif que l’argile soit tendre, malléable et souple entre les mains du potier sinon elle est vouée à être stérilement repliée sur elle-même. Un morceau d’argile non disposé à se laisser former sera, pour de nombreux jours, une masse de boue stérile et complètement inutile, condamnée à sécher au soleil.

3) La valeur de l’argile :

L’argile en elle-même n’est qu’un morceau de boue sans aucune utilité. Seul l’ingéniosité et le professionnalisme du potier procurent une valeur inestimable à son vase. Une toile blanche, de la peinture et des pinceaux valent bien peu. Dans les mains de Picasso ou Money, ces objets représentent des millions de dollars. De la même façon, nos vies n’ont aucune valeur en elles-mêmes. Seul l’accomplissement de l’œuvre de Dieu en nous nous confère un prix inestimable. Nos existences sont semblables à des millions de boules d’argile perdues sur la surface de la terre. Personne n’y prête attention. Seulement, le potier, qui est dans les cieux, discerne une potentialité en la matière première de l’humanité que nous sommes. Dès l’aube du matin, Il rêve de la possibilité d’un chef-d’œuvre avec nos vies. La seule condition à cette réussite est une  docilité, une malléabilité, un abandon total dans les mains de celui qui veut nous donner forme. Deumerer inflexible, résistant et rebelle dans les doigts attentionnés du Dieu qui nous aime, entraînerait le pire échec d’une vie chrétienne.

Je ne peux m’empêcher d’entendre l’écho lointain qui transcende les siècles et les cultures pour se rendre jusqu'à nous aujourd’hui. Celui-ci est la question que Dieu posa à Son peuple : 

- Pourquoi ne puis-je pas agir dans ta vie comme ce potier ?
- Pourquoi ne me laisses-tu pas faire ce que je souhaite ? Pourquoi m’en empêches-tu ?
- Pourquoi ne veux-tu pas rester en place ? Pourquoi cette agitation sous mes mains ?
- Pourquoi gesticuler dans tous les sens pour te donner une forme, un style que tu souhaites, mais que je ne veux pas pour toi ?   

Rappelons-nous toujours cette phrase :
« C’est seulement ce que Dieu fait en nous qui donne de la valeur à notre vie »

Si vous vous abandonnez dans les mains habiles de votre créateur, vous ne vous reconnaîtrez plus. Vos proches admirerons la transformation. N’essayez pas de vous changer vous-mêmes; ça ne marche pas. Je vous le dis pour avoir déjà essayé maintes fois moi-même, sans succès. Combien de fois me suis-je efforcé à modifier un trait de mon caractère. Les semaines passaient et, persuadé d’avoir réussi à changer, je me suis félicité. Combien de fois, avec larmes et déception, ai-je heurté la cruelle réalité de qui j’étais. Le défaut dans mon caractère n’était pas transformé. Mais j’ai constaté que Dieu accomplit des choses en moi; des choses que je ne pourrais pas espérer moi-même.

Mes amis, lorsque Dieu a créé l’homme, celui-ci était parfait. Mais quand le péché est entré en l’homme, il a déformé, détruit et avili la beauté de l’œuvre de Dieu en nous. Lorsque nous naissons de nouveau, que nous acceptons Jésus-Christ comme notre Sauveur personnel, Dieu renouvelle Son intention première; Il redonne forme à Son rêve initial en nous. Cela devient ce que nous appelons la nouvelle nature, le nouvel Adam, qu’Il souhaitait dès l’origine. Vous serez éblouis par le travail de Dieu dans votre vie et, ultimement, vous porterez la signature de Dieu en vous.

En étudiant un peu la poterie, j’ai découvert qu’il existe deux pratiques pour la confection d’un vase : celle du moulage et celle du modelage.

Le moulage n’exige aucun effort, ni à l’argile, ni au potier. L’argile est jetée dans un moule et sortira avec une forme standard tandis que la pratique du modelageest la signature, le cachet, la marque même du potier. Le moulage est un métier en soi, car il requiert tout le savoir-faire d’un artisan aguerri. Il existe plusieurs moules qui désirent former votre vie : le moule de la facilité, de la peur, de l’amertume, du rejet et tant d’autres... Vous connaissez très bien les moules redoutables qui aspirent à cloisonner votre vie dans une stérilité certaine. Il est même possible que ces moules veuillent donner à votre vie, à votre ministère ou à votre personnalité une forme que vous ne souhaitez pas, ou pire, que vous détestez. Si c’est votre cas, refusez et n’acceptez plus « le moule » mais laisser « le modelage » vous former. Le monde est rempli de vies humaines qui furent forgées et façonnées dans un moule de douleur, de tristesse et de blessures. Aujourd’hui, la voix du divin potier retentit jusqu’à vous. Je prie que ces lignes puissent percer l’écran et ébranler votre cœur. Dieu ne désire pas vous contrôler, vous abaisser ni vous détruire. Le modelage, ce sont les mains du Christ, remplies d’amour, qui reflètent le désir de Dieu de vous guérir. La technique du modelage porte en elle la signature, la personnalité de Dieu. Je l’ai remarqué dans chacune des vies chrétiennes des gens que j’ai eu le privilège de rencontrer. Cette signature dans la vie de Ses serviteurs se nomme « le brisement »; cette attitude de cœur à se laisser briser et déformer pour être finalement transformé entre Ses mains. Quand Dieu brise, c’est pour reconstruire. Quand Il efface, c’est alors qu’Il se met à réecrire, Dieu brise la douleur afin qu’une huile de joie puisse en découler.

Bien-aimés, mes amis, ma prière est que nous puissions nous livrer dans les mains du potier.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires
  • mamanlion Il y a 2 mois, 2 semaines

    Dieu veut nous modeler et faire de nous des êtres remplis de Son amour et d'espérance pour tout ceux que nous rencontrons ! Le modelage, ce sont les mains de Jésus, remplies d’amour, qui reflètent le désir de Dieu de nous guérir et c’est seulement ce que Dieu fait en nous qui donne de la valeur à notre vie . Pourquoi ne puis-je pas agir dans ta vie comme ce potier , nous dit il ! Pourquoi ne veux tu pas te laisser façonner à mon image pour pouvoir mieux me représenter ? Tu es l'argile et je suis le potier , ton maître qui t'aime et veut faire de toi un objet précieux et de grande valeur ! Papa façonne moi , que je sois une digne servante reflétant Ta lumière , Ton amour et Ta paix , pour Ta gloire Papa !
  • mamanlion Il y a 9 mois

    Dieu , le Créateur non seulement nous a créés , mais Il voudrait faire de nous de nouvelles créatures , des ambassadeurs pour Son oeuvre ! Alors laissons le nous transformer et faire de nous des êtres dignes de le représenter ! Pour Sa gloire , pas pour la nôtre ! Laissons le sonder notre coeur et faire de nous des personnes meilleures et pleines de Son amour ! Je suis l'argile , Tu es la Potier façonne moi Papa !
  • PROMESSESTENUES Il y a 8 années, 10 mois

    Je veux être entre tes mains, divin Potier, une argile malléable pour être modelée comme tu l'as prévu pour moi.
  • Afficher tous les 8 commentaires