Quelques mots aux sages (et aux imprudents) (2)

Quelques mots aux sages (et aux imprudents) (2)

Dans la Manne du Lundi de la semaine dernière, nous avons consulté l’individu qui est communément considéré comme l’un des hommes les plus sages du monde : le roi Salomon de l’ancien Israël. A travers ses écrits dans le livre des Proverbes, nous avons appris quelques unes des étapes requises pour acquérir la sagesse dans le cadre de nos responsabilités sur notre lieu de travail, de même que dans notre foyer et dans d’autres activités. Cette semaine, nous allons analyser quelques avantages pratiques d’une sagesse véritable, à l’inverse des succédanés superficiels que l’on rencontre si souvent dans le monde des affaires.

Présumons que l’on accepte la prémisse de Salomon qui établit que la seule source de la vraie sagesse, c’est Dieu. Une fois cela posé, il insinue que la sagesse entraînerait les résultats positifs suivants :

1. La sécurité et le bien-être. Nous nous efforçons – par tous les moyens – de nous protéger et de nous assurer une vie agréable. Nous souscrivons à de l’assurance-vie, nous installons des alarmes dans nos maisons, nous voulons des air-bags dans nos voitures, peut-être même que nous possédons des armes à feu chez nous. Nous essayons les lubies alimentaires dernier-cri, ainsi que les centres de gymnastique à la mode, tout cela afin de garder une bonne santé et un corps bien en forme. Rien de cela n’est mauvais bien entendu, mais aucune de ces choses ne nous garantit d’échapper au malheur. La sagesse selon Dieu offre, quant à elle, cette promesse : « N’abandonne pas la sagesse, et elle te gardera ; aime-la et elle te protègera… car c’est la vie pour ceux qui les trouvent, c’est la santé pour tout leur corps » (Proverbes 4 ; 6 et 22)

2. Des conseils clairs et dignes de confiance. Ne serait-ce pas merveilleux de pouvoir se tourner vers quelqu’un qui nous procurerait toujours des conseils judicieux sur les décisions importantes de notre vie ? Salomon déclare que voilà un sous-produit de la sagesse qui vient de Dieu : « Je te montre la voie de la sagesse, je te conduis dans les sentiers de la droiture. Si tu marches, ton pas ne sera point gêné ; et si tu cours, tu ne chancelleras point » (Proverbes 4 ; 11-12)

3. Une diminution de douleurs émotionnelles et de confusion. Le monde qui nous entoure nous bombarde de messages à la fois subjuguants et contradictoires. Tôt dans la vie, nous apprenons que les familles et les mariages remplis de stabilité et d’amour constituent une source du bonheur, mais les média du spectacle – télévision, films et revues – nous envoient le message que le bonheur réside dans la recherche de la satisfaction égoïste de nos désirs. La sagesse nous guide sûrement à travers ce dédale d’idées et de philosophies. « Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie » (Proverbes 4 ; 23)

4. Des paroles judicieuses. De plus grands dégâts ont probablement été causé par des langues incontrôlées que par toutes les armes utilisées durant toutes les guerres dans l’histoire de l’humanité. Comme dans mon cas, combien de fois avez-vous dit quelque chose hâtivement et l’avez-vous immédiatement regretté, souhaitant en quelque sorte pouvoir récupérer les paroles et faire comme si rien n’avait été prononcé. Cela arrive de nombreuses fois, chaque jour, et certaines personnes semblent en faire une habitude. La sagesse, dit-on, va nous aider à garder le contrôle de ce gouvernail imprudent que nous appelons la langue. « Mon fils, sois attentif à ma sagesse, prête l’oreille à mon intelligence, afin que tu conserves la réflexion et que tes lèvres gardent la connaissance »(Proverbes 5 ; 1-2)

5. La discipline pour éviter le mal et ses conséquences. En affaire, les raccourcis et les méthodes trompeuses semblent souvent le meilleur moyen d’arriver à nos fins, mais habituellement un gain à court-terme est rapidement transformé en conséquences désastreuses. Cela peut, par exemple, entraîner la perte du respect ou de la confiance d’un client ou d’un salarié, la perte de chiffre d’affaires dont on a grandement besoin, ou même la perte de son poste voire la faillite de l’entreprise. La sagesse va nous aider à faire ce qui est juste, et non ce qui semble procurer le résultat le plus rapide. « Le méchant est pris dans ses propres iniquités, il est saisi par les liens de son péché. Il mourra faute d’instruction, il chancellera par l’excès de sa folie » (Proverbes 5 ; 22-23)

6. Mieux connaître l’Auteur de la sagesse. N’aimeriez-vous pas faire la connaissance et devenir l’ami de votre artiste-peintre préféré ou bien de l’auteur de votre livre favori ? Salomon affirme que pour s’approprier la sagesse, il faut connaître son Créateur. « Le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Eternel ; et la science des saints, c’est l’intelligence » (Proverbes 9 ;10)

Voici mon conseil pour vous : Recherchez la sagesse. Le monde des affaires en a de plus en plus besoin !




© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.
0 commentaire