Qui a tort, qui a raison?

Qui a tort, qui a raison?

Une chose est sûre, on n'a pas forcément le même avis sur tout et cela ne doit pas pour autant générer une tension, un conflit. Après tout, on pense différemment mais on s'aime quand même non ?
Parfois on a tendance à tout remettre en question pour " une peccadille ". " Est-ce qu'elle m'aime vraiment ? ", " Suis-je heureuse avec lui ? " Il n'y a pas plus grand dramaturge que l'homme en la matière. Cela me fait penser à mon fils que je grondais sévèrement l'autre jour et qui soudain me répond : " Mais maman... je t'aime ! ", histoire de bien mélanger les pistes. Je lui ai répondu sur le même ton « Mais moi aussi je t'aime, là n'est pas la question ! Même si je te gronde, que je te reprends, ou que je te dis que ça ne va pas, cela ne changera jamais le fait que je t'aime et que je t'aimerai toujours ! » Il m'a regardé d'un air bizarre, vu le ton de ma voix, ce n'était pas son ressenti du moment. Évidemment !! Mais c'était pourtant là une grande vérité.

Et pourtant combien de couples à cause d'un désaccord vont enclencher un affrontement, une dispute, voire bien plus. De ce conflit peuvent naître tant de sentiments dévastateurs (irritation, incompréhension, rejet), de comportements nuisibles (agressivité, sarcasme, insulte, violence), de graves conséquences (bouderie interminable, mésentente, indifférence, lit séparé, cassure... ). Combien de couples n'arrivent plus à s'en sortir à cause d'un cumul trop important de désaccords et de disputes ? Et quand cela s'installe, devient habituel, récurrent, ils n'en peuvent plus, et soudain, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, le grand " ras le bol ". On utilise alors les grands mots " séparation, rupture, divorce ". On parle de choses qui se sont produites des semaines, des mois, des années en arrières. Chacun campe sur ses positions et pense avoir de bonnes raisons. Et à bien y réfléchir, si on cherche à savoir qui a tort et qui a raison, tout se mélange, on ne sait plus vraiment. Une chose est sûre, tout a commencé à cause d'un petit différend qui aujourd'hui est devenu une montagne.

Un différend ne doit pas influer sur le baromètre de notre amour l'un pour l'autre. Cela ne doit rien changer à notre amour. Au même titre que l'on n'a pas les même goûts sur tout, des avis divergents ne veulent pas dire forcément que l'on ne peut pas s'entendre, que l'on ne s'aime pas. Ce qui compte, c'est de ne pas imposer notre point de vue. L'amour s'abîme et se flétrit peu à peu quand on force l'autre à penser comme nous, quand il n'y a pas d'échange possible, " c'est comme je pense et pas autrement ! " Imposer est synonyme de forcer, ordonner, dominer. Je veux absolument que l'autre pense comme moi, je désire avoir raison coûte que coûte. Je n'accepte pas de me tromper, d'être repris, ou contesté. Je pense alors avoir toutes les prérogatives, posséder les tenants et les aboutissants. Il est évident pour moi que mon avis est supérieur à l'autre ! Car quand je pense toujours avoir raison, je suis tout bonnement présomptueux. Si c'est là ma manière de fonctionner face à l'avis divergent de la personne qui partage ma vie; je dois réaliser que mon couple est en danger. Je dois me remettre en question et revoir au plus vite ma façon de faire. Car là, le gyrophare de la Parole de Dieu s'enclenche et me rappelle que dans 1 Corinthiens 13:4-8 il est écrit que " l'amour est patient, il est plein de bonté, l'amour n'est point envieux, il ne se vante point, il ne s'enfle point d'orgueil, il ne cherche point son intérêt, il ne s'irrite point , il ne soupçonne point le mal, il ne se réjouit point de l'injustice mais il se réjouit de la vérité, il excuse tout, croit tout, il espère tout, il supporte tout. L'amour ne périt jamais ".

Nous pouvons ne pas avoir le même avis sans pour autant vivre un conflit. La clé d'une bonne entente au sein du couple, c'est l'AMOUR. Si j'aime réellement comme dans 1 Corinthiens 13, un avis différent, une dispute n'aura aucune conséquence sur mon couple et mon foyer. Au même titre qu'un vilain rhume, cela doit passer très vite et ne laisser aucune séquelle. Le secret, c'est d'entretenir mon amour pour elle, ou pour lui, cette personne que Dieu a placé à mes côtés. Si je comprends que plus j'aimerai Dieu, plus j'aimerai ma femme (mon homme), alors nous savons ce qui nous reste à faire, non ?

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

24 commentaires