Qui es-tu, toi qui juges ton prochain?

Qui es-tu, toi qui juges ton prochain?

" Qui es-tu, toi qui juges ton prochain ? "Jacques 4.12
Dans ce passage de son épître, Jacques nous montre que juger son frère, c'est sortir de sa place d'homme tenu de pratiquer la loi, pour prendre celle du juge, voire de celui qui a édicté la loi. C'est prendre la place de Dieu.

Juger son frère est donc plus un état d'esprit qu'un simple acte. C'est se poser en supérieur, se mettre à la place du juge, qui est celle de Dieu ; c'est mettre son frère au banc des accusés et prononcer sa condamnation. La loi donnait déjà une grande valeur à l'amour l'un pour l'autre et à l'humilité. Le christianisme fait de mon frère " celui pour lequel Christ est mort " (Rom 14.15), celui en qui Dieu habite par son esprit (1 Thes 4.8). Oserais-je me constituer son accusateur et faire ainsi le jeu de l'ennemi (Apoc 12.10) ?

La même pensée se retrouve dans Romains 14. 10-13 : Christ domine sur les morts et sur les vivants, et nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu. Chacun rendra compte pour lui-même. Juger n'est donc pas notre affaire, mais celle de Dieu.

Dans Matthieu 7.1-5, jésus stigmatise cet esprit de supériorité et d'hypocrisie qui nous fait juger notre frère et prétendre pouvoir s'occuper du mal qui est en lui, tout en nous laissant aveugle sur notre propre état. Ceci ne signifie pas qu'il ne faille pas enlever le fétu qui handicape notre frère ; mais il faut au préalable être soi-même au clair avec le Seigneur. Paul nous montre qu'il est de notre devoir de " relever " notre frère surpris par quelque faute, mais à la condition d'être spirituel et de le faire avec douceur (Gal 6.1). C'est parler " avec " son frère et non pas " contre " lui.

Dans tous les cas, il s'agit de porter une appréciation sur les actes objectifs de notre frère, et non sur les motifs et les sentiments qui l'ont fait agir.

La sainteté de Dieu exige que nous manifestions notre désaccord avec le péché (1 Cor 5.12-13), mais un esprit de grâce nous conduira ensuite à intercéder pour celui qui est tombé (Jac 5.16), à rechercher sa guérison, et à l'accueillir avec amour lorsque le travail du Saint Esprit aura produit ses fruits (2 Cor 2.8). Dans l'Eglise, personne ne doit mettre de limites à la grâce de Dieu, à sa compassion, à son pardon.

" Toi, pourquoi juges-tu ton frère ? " Romains 14.10

Extrait de la revue " Plaire au Seigneur "

En partenariat avec www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

15 commentaires
  • quadmec Il y a 6 années, 3 mois

    je ne suis pas d,accord 1 corinthiens 2 ,15 aller voir ce message car pour moi tout comme le message de henri viaud murat juger par l'esprit que nous avons recue de Dieu n'est pas condamner http://www.michelledastier.com/avons-nous-le-droit-de-juger-par-henri-viaud-murat-2/
  • yunkmarc Il y a 7 années, 9 mois

    Merci,seigneur de nous rappeler que nous oublions souvent cette parole,qui nous fait réfléchir plus sérieusement . Pardonne nous père amen....
  • fanou Il y a 9 années, 1 mois

    BIEN VU!! je fias partie d'une église depuis 29 ans et depuis tout ce temps je n'ai cessé d'entendre dire du mal de chaque serviteur de Dieu qui se sont succédé!! les pasteurs anciens pensent que les nouveaux ne comprennent rien au réveil etc....les murmures et plus nous empêchent de recevoir les bénédictions qui nous sont réservées. Mais aussi les nouveaux ne prennent jamais conseil auprès des anciens et c'est un cercle vicieux qui régale satan qui est le prince de la division!! que le seigneur nous aide à obtenir le regard de jésus sur nos frères et soeurs
  • faveurdivine Il y a 10 années, 1 mois

    Pardonne moi Seigneur, toutes les fois que j'ai eu a juger mon frère ou ma soeur.Je te supplie de me pardonner et de me purifier par ton sang précieux au nom de Jésus.
  • parade Il y a 11 années, 6 mois

    Ô homme , qui que Tu sois, Toi qui juges,Tu es donc inexcusable; car, en jugeant les autres,Tu te condamnes Toi-même,puisque Toi qui juges,Tu fais les mêmes choses. Merci "Famille Je T"aime" !
  • vira Il y a 11 années, 7 mois

    Bon message! Des fois nous jugeons les autres avec dureté en oubliant la grâce de Dieu, Sa compassion et Son pardon.
  • RAOERA Il y a 12 années, 5 mois

    Que la Paix du Christ soit avec Vous chers frères, Remercions Dieu pour cet article et merci aussi à son serviteur "Famille je t'aime". Notre nature humaine fait qu'il nous est difficile voire imossible de ne pas juger, de se mettre toujours à la place des autres. C'est ce que j'appelle moi, c'est inné en nous tout comme l'égoisme et autre. Mais si l'on se fie à DIEU CORPS et AME, si l'on ne s'écarte pas de ses lois, je crois que on arrivera à vaincre ces mauvaises habitudes. RIEN N'EST IMOSSIBLE A DIEU on le sait mais que l'on ne se contente pas de cela QUI EXIGE DES ACTES DE NOTRE PART, acte d'HUMILITE ET D'ABNEGATION. Prions sans cesse prions dur et ferme. Eloignons nous de toute forme d'hypocrisie, soyons sincère et hônnetes envers nous même puis à DIEU. Et le résultat sera plus que positif. Gloire à DIEU .
  • Lorianne Il y a 12 années, 7 mois

    SEIGNEUR,apprends moi à ne pas juger les autres,car je ne suis pas mieux,que quiconque,aide moi ,seulement à discerner et prier pour ceux que tu m'auras mis à coeur de le faire.MERCI SEIGNEUR
  • Kanel Il y a 12 années, 8 mois

    Sommes nous toujours obligé de donner notre avis ? Et-il toujours nécessaire que les autres connaissent notre point de vu sur tout et rien du tout...? C'est une nature qui est en nous que nous devons combattre avec fermeté car elle est une occasion de chute pour nous. Seigneur aide nous par ton Saint Esprit à avoir en dégoût cette nature qui est en nous... Amen.
  • Bakary Fofana Il y a 12 années, 9 mois

    Je dois avouer que jusqu'à un passé récent, Le terme juger n'était pas encore clairement expliquer dans mon esprit. Mais quel est donc ce ''Juger'' qui est condamné et quel donc cet autre ''Juger'' dont l'apôtre Paul se fait l'écho dans l'un de ses épîtres? Il y a c'est sûr, une différenciation à faire. Je crois comprendre ici que c'est le mal commis qui doit être pointé du doigt et condamné. Est que dire que ce qui a été fait est un péché, c'est condamné le fautif? Beaucoup de réaction m'ont permis de comprendre que Juger est encore mal compris par plusieurs car plusieurs disent qu'on les jugent, condamnent parce qu'on leur aurait seulement montrer un péché commis par eux. Il ne faut surtout pas parler de ce péché car ce serait se montrer meilleur qu'eux, se serait se dire sans péché, parfait, irréprochable... et puis, si on ne veut pas être Jugé, nous n'avons qu'à bien nous conduire, bien nous tenir, Cela aiderait beaucoup à ne pas juger et beaucoup à ne pas être condamné.
    • Borivage Il y a 11 années, 4 mois

      Je dis Amen! à la pensée de mon frère Legracie. Si nous sommes ou si nous nous disons enfants de Dieu avec tout l'amour et la grâce que Dieu nous a donné à travers le sacrifice de Jésus sur la croix, alors conduisons nous dignes de ce nom que nous portons! Nous éviterons le jugement des autres pour nous mêmes et pour ceux qui nous regardent le jugement d'avoir juger! Dieu vous bénisse!!!
  • didou Il y a 12 années, 9 mois

    Ne laisser aucune parole blessante franchir vos lèvres,mais seulement des paroles empreintes de bonté(eph 4v29) Donne moi Seigneur un coeur toujours rempli de Ton Amour et pardonne moi d'avoir juger ou attrister une personne ,au nom de Jésus amen.
  • Patricia Héraud Il y a 12 années, 9 mois

    c'est un sujet bouillant et si actuel. J'ai été juge pendant des années et le Seigneur m'en à libéré(esprit critique)d'abord j'ai réalisé que je jugeait car j'ai été jugeait et malgré que j'étais chretienne je ne pouvait m'en empeêché et je dissait que je constatait, j'avais toujours le doigt pointé et j'en oubliait de regardait les trois autres qui était dans ma direction. Puis vient le jours de la guerison dans un séminairede bruce thomssonne "les murs de mon coeu"r et j'ai recu l'amour du père, celui que je n'ai jamais eureçu de mon père terrestre. Aujourdh'hui je comprend ceux qui juge et j'essaie de les orienté et de leur témoigné. Dieu à remplacé dans mon coeur de la compassion pour tous et un esprit d'intercession pour cet humanité qui souffre.A dieu soit la gloire.Je vous aime mes frères et soeurs en Christ.
  • Chris Pat Lavie Il y a 12 années, 9 mois

    une personne m'a jugée pas plus tard qu'hier en parlant de mon coeur et en se référant à la pensée du jour du top chrétien , c'est un jugement qu'il a porté à mon égard. Pourtant je ne suis pas sur une voie pécheresse, j'ai laissé parler mon coeur Seigneur, bien que les hommes nous fassent des sourires, nous disent de jolis mots, Toi seul connait chaque coeur, tu es omniscient ce n'est pas pour rien, alors ne permet à personne de me juger, tu es le juge des juges et ne me permet pas de juger un coeur que je ne connais pas car je n'ai aucun pourvoir de former un membre de ton corps comme tu l'as fait chez toute créature. Tu es l'auteur de toute la création, alors qui suis-je pour juger mon copécheur que chacun de nous rende compte de ses actes auprès de toi.
  • ronath Il y a 12 années, 9 mois

    Seigneur merci pour ce reproche que Tu nous fais de ne pas nous rendre juges des autres car Tu es le Seul Juge de tous. Donne nous l'amour pour les frères et un coeur de compensions afin de prier pour le faible qui les caractérise que de les juger.