Religieux ou spirituel : les différences N° 26

Religieux ou spirituel : les différences N° 26
Overdose de réunions et peu de vrais débouchés : grossir au lieu de grandir

Je rencontre nombre de chrétiens fidèles mais déboussolés par une overdose de réunions pourtant intrinsèquement valables. Comment cela est-il possible ?

L'Ecriture nous avertit : «Gorge rassasiée méprise le miel.» (Proverbes 27:7). Se rassasier de «miel» et s'en trouver bien portant, chacun peut le comprendre; ce que beaucoup ont du mal à saisir, c'est qu'une indigestion de miel est également possible. Après en avoir abusé sur une longue période, le phénomène suivant se produit: bien que la Bible nous affirme qu'il soit bon, nous ne le supportons plus. Que faire? Il suffit simplement de rééquilibrer son absorption et sa dépense énergétique, cesser de s'en goinfrer alors que nous sommes déjà rassasiés, gros et inactifs! Notons qu'un nourrisson, contrairement à un adulte, mange jour et nuit. Ainsi en est-il des nouveaux convertis et des églises naissantes; mais si le régime ne s'adapte pas avec l'âge, c'est l'indigestion assurée. Les bienfaits du «miel» se déploient dans la pratique, c'est-à-dire dans notre service au quotidien: famille, métier, détente, etc. Sans cet équilibre, il nous arrive ce que Paul a dénoncé: «Vous vous assemblez non pour devenir meilleurs mais pour devenir pires !» (1 Corinthiens 11:17)

Je me souviens, à ce propos, d'une équipe d'évangélisation réunie à Lausanne à l'occasion du 700 ème anniversaire de la cathédrale. Nous étions pleins d'élan, dans l'enthousiasme des premières années du mouvement Jésus people. Le pasteur de la cathédrale nous avait demandé d'évangéliser et d'inviter la population aux festivités.

Nous nous y sommes attelés de bonne grâce un matin ou deux mais, très vite, lors de la réunion d'équipe, certains ont suggéré que ce programme n'était pas très «spirituel». Selon eux, ce pasteur, au demeurant bien sympathique, ne savait pas ce qui était vraiment efficace. Il valait mieux rester en prière entre nous, confesser nos péchés et ceux de la ville et combattre les mauvais esprits.

Nous avons ainsi abandonné les activités extérieures, pour passer nos journées enfermés dans la bibliothèque du centre de JEM. Si les premières heures furent bénéfiques, progressivement l'atmosphère devint irrespirable: révélation sur révélation, suffisance, orgueil spirituel, sans parler de l'épuisement à rester claustrés au lieu de servir humblement, en furent les raisons. Rester coincé sur une chaise à assister à d'interminables réunions est plus dû à la formidable capacité d'adaptation de l'être humain qu'à un appel divin ! Au bout de quelques jours de ce régime, le responsable, à bout de nerfs, menaça de dissoudre purement et simplement l'équipe. Comme jeune équipier, j'avais suggéré à l'une de mes responsables de reprendre l'évangélisation, mais elle m'avait fait comprendre sans ménagement que cette idée était charnelle et, de toute évidence, due à mon immaturité.

Aujourd'hui je crois qu'une spiritualité déséquilibrée, teintée de crainte et de vanité, a terni et presque anéanti une équipe d'une trentaine de jeunes pourtant pleins de feu pour Dieu. L'erreur principale a été de remplacer la partie pratique de la journée par des réunions. Etre modéré en toute chose s'applique également aux rassemblements en tout genre et autres comités.

Mise en page de Marianne Dubois

Carlo Brugnoli est disponible pour enseigner dans votre groupe de jeunes, votre église, votre région. Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site :
www.carlobrugnoli.net

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

4 commentaires
  • geogui Il y a 8 années, 4 mois

    Tout-à-fait d'accord pour la modération en toute chose.Souvent,derrière "l'overdose de réunions" se cachent des motivations douteuses.
  • Strasbourgeoise Il y a 8 années, 4 mois

    Je pense qu'il aurait fallu laisser le choix aux jeunes : ceux qui ont envie d'évangéliser vont évangéliser; ceux qui ont envie de participer à un atelier vont à cet atelier et ceux qui ont envie de prier, prient! Enfin c'est comme cela que ça se passait dans la seule convention chrétienne à laquelle j'ai participé (à Chalon sur Saône, si mes souvenirs sont bons).Je ne voulais rien faire mais il y avait une tente de prière alors j'y suis allée, j'étais toute seule, mais dans cette tente j'ai été baptisée du Saint-Esprit !
  • Claude Calu Il y a 8 années, 4 mois

    Etre modéré en toute chose ... Grandir sans grossir ...C'est donner ce que l'on a reçu ...
  • Afficher tous les 4 commentaires