Sanctifié par la Parole

Sanctifié par la Parole

« Sanctifie-les par Ta vérité : Ta Parole est la vérité » (Jean 17.17).

Pourquoi l’accent est-il mis sur le fait d’être sanctifiés "par ta Parole : ta Parole est la vérité", plutôt que par toute autre doctrine ou enseignement humain ? Nous voyons la réponse en 1 Corinthiens 1.29-31 : "Afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. Or, c’est par lui que vous êtes en Christ Jésus qui, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, et aussi justice, afin, comme il est écrit : Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur." La personne du Seigneur Jésus Christ doit être au centre de tous nos enseignements.

L’enseignement de l’Esprit par la Parole de Vérité concerne l’esprit de la loi. Il traite du cœur. En l’absence de la Parole de Vérité qui est notre sanctification, nous tâtonnons dans les ténèbres. Lors de la Réforme, il était très clair que le salut était obtenu par la grâce et non par les œuvres. Beaucoup le savaient mais pourtant ils continuaient à vivre dans l’adultère, l’ivrognerie et dans d’autres péchés. L’Eglise réalisa la situation, et au temps des Puritains, ils prêchèrent sur le besoin de sanctification. Ainsi, les églises se réunirent et décidèrent que nul ne pouvait vivre dans l’adultère et les autres péchés et continuer à être membre de l’église. Apparemment, cela semblait juste, mais le problème était que cette approche était pharisaïque. Elle traitait des aspects extérieurs et n’allait pas au vif du sujet c'est-à-dire les péchés cachés dans le cœur. C’est la raison pour laquelle le Seigneur utilise la Parole de Vérité pour la sanctification de l’Eglise.

J’ai vu un jeune homme repris par son père parce qu’il n’avait pas fait "ce que je t’avais dit". Je dis par la suite au jeune homme que je n’étais pas d’accord avec son père. Nous n’obéissons pas à nos parents parce qu’ils nous disent de faire quelque chose. Nous obéissons parce que le Seigneur l’avait dit. Lorsque cet enfant deviendra adulte, il continuera toujours à honorer son père et sa mère, parce que Dieu le dit, parce que c’est la Parole de Vérité qui sanctifie l’âme.

Ceci est en accord avec l’honneur dû à Dieu et aussi en accord avec la nature déchue de l’homme, lequel est sous le lien et la tyrannie du péché. Il s’agit des attitudes, des motifs et de l’amour que nous avons pour Dieu dans notre cœur, notre âme et notre pensée, ainsi que de l’amour que nous avons pour notre prochain. Notre Sauveur a dit dans Jean 8.31-34 : "Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres. Ils lui répondirent : Nous sommes de la descendance d’Abraham et nous n’avons jamais été esclaves de personne ; comment dis-tu : Vous deviendrez libres ? Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dit, quiconque commet le péché est esclave du péché." Ils ne connaissaient pas les péchés du cœur. La religion des pharisiens ne pourra jamais arriver à comprendre le lien du péché dans le cœur. Les Pharisiens étaient les gens les plus religieux de leur époque, cependant ils n’étaient pas sanctifiés par la Parole. Ils n’avaient pas donné à la Parole l'occasion de purifier et de sanctifier leurs cœurs. La sanctification du Saint-Esprit ne concerne pas l’extérieur.

Ceux qui croient en Christ croient à la vérité de Son témoignage concernant le péché, le sacrifice du péché ainsi que Sa grâce qui accorde le pardon au moyen du sang de Sa croix. Satan voudrait que nous fassions de la justification toute une religion. Nous désirons être en mesure d’échapper aux conséquences du péché. Nous voulons être capables de nous tenir justes devant Dieu. Tel est le message contenu dans l’expiation, mais ce n’est là qu’une partie de la vérité. Le Seigneur Jésus a aussi mis en évidence la vérité sur la nature trompeuse du cœur. Nous devons comprendre que nos cœurs doivent être purifiés, et que sans la sanctification, il n’y a pas de justification. L’évangile de Satan n’a rien à faire avec cette partie de la vérité. L’évangile de Satan vous peindra le tableau intégral de la demi-vérité.

1 Jean 5.10 déclare: "Celui qui croit au Fils de Dieu, a ce témoignage en lui-même ; celui qui ne croit pas Dieu, le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils." Si nous ne croyons pas à toute la vérité, nous faisons de Dieu un menteur.

C’est le pouvoir de cette persuasion de la vérité de Christ et Ses témoignages qui libèrent la conscience et le cœur du pouvoir du péché et de son esclavage. Le Seigneur Jésus a dit aux Pharisiens qu’ils étaient des hypocrites. Ils avaient une forme de piété mais ils en déniaient la force. Romains 1.16 dit : "Je n’ai pas honte de l’Evangile: C’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit." C’est la puissance de l’évangile qui nous délivre du lien de Satan et du péché. Dieu n’associe pas la puissance sanctificatrice de l’Esprit avec toute autre doctrine que l’évangile de Christ. Jésus a dit : « Purifiez premièrement l’intérieur, et l’extérieur sera aussi pur. » Si nous voyons quelqu’un qui souffre des péchés du cœur, et ces derniers le poussent à commettre des péchés actuels, nous devons nous occuper des péchés du cœur. Les péchés actuels disparaissent lorsque le péché du cœur a été ôté.

David a parlé du pouvoir sanctificateur de la Parole de Vérité dans Psaumes 19.8-12: "La loi de l’Eternel est parfaite, elle restaure l’âme ; le témoignage de l’Eternel est véridique, il rend sage et simple. Les ordres de l’Eternel sont droits, ils réjouissent le cœur ; le commandement de l’Eternel est limpide, il éclaire les yeux. La crainte de l’Eternel est pure, elle subsiste à toujours ; les ordonnances de l’Eternel sont vraies, elles sont toutes justes, plus précieuses que l’or, même que beaucoup d’or fin ; plus douces que le miel, même que le miel qui coule des rayons [voyez la puissance sanctificatrice - et le résultat obtenu]. Ton serviteur aussi en est averti, pour qui les observe l’avantage est grand." La Parole de Dieu convertit l’âme – nos attitudes, nos désirs et nos affections. Nous ne convoitons plus les choses de la chair et l’orgueil de la vie. Nous désirons les choses qui plaisent au Seigneur. Nos cœurs ne peuvent pas être changés suite à des commandements extérieurs. Une religion pharisaïque peut de fois constituer un piège plus grand que les péchés desquels elle veut vous sauver car elle fait de ses adeptes des personnes justes à leurs yeux et critiques envers les autres.

Nulle doctrine de quelque origine qu’elle soit au monde – mises à part les Ecritures elles-mêmes – ne peut découvrir la nature du péché, la misère qu’elle a amenée sur le genre humain, ni la délivrance bénie qu’il y a en Christ.

L’effet de sanctification de la Parole de Vérité se trouve dans sa révélation et sa réflexion de la Personne et du caractère du Père dans la Personne du Christ. Hébreux 1.1-3 déclare : "Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu nous a parlé par le Fils en ces jours qui sont les derniers. Il l’a établi héritier de toutes choses, et c’est par lui qu’il a fait les mondes. Ce Fils, qui est le rayonnement et l’expression de son être, soutient toutes choses par sa parole puissante ; après avoir accompli la purification des péchés, il s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts."

Cette révélation bénie de la sainteté et du caractère de Dieu dans la Personne de Son Fils qui est insufflée dans la Parole de Vérité expose tout le contraste avec notre nature souillée. Ce ne sont pas que nos péchés actuels qui sont révélés, mais aussi nos péchés du cœur. Esaïe 6.3-5 dit : "Ils criaient l’un à l’autre et disaient: Saint, saint, saint est l’Eternel des armées ! Toute la terre est remplie de sa gloire ! Les soubassements des seuils frémissaient à la voix de celui qui criait, et la maison se remplit de fumée. Alors je dis : Malheur à moi ! Je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l’Eternel des armées." Ce n’était pas un pécheur non régénéré qui parlait, c’était bel et bien le prophète Esaïe lui-même.

Il y a dans la Parole de Vérité beaucoup d’exemples et modèles qui sont écrits pour notre instruction afin que nous puissions les suivre à la gloire du Père en Jésus-Christ. L’effet sanctificateur de la Parole se voit dans Romains 15.4-6 : "Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l’espérance. Que le Dieu de patience et de la consolation vous donne d’avoir une même pensée les uns à l’égard des autres selon le Christ Jésus, afin que d’un commun accord, d’une seule voix, vous glorifiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ." Pas besoin de se critiquer mutuellement ou de se jeter des pierres. Pas besoin de sortir et de se détruire mutuellement entre les membres du Corps de Christ.

Nous devons comprendre combien il est important de suivre le modèle de ceux qui nous ont précédés. C’est en forgeant qu’on devient forgeron. Voyez ce que le Seigneur Jésus dit de ceux qui ne suivent pas la voie tracée dans la Parole. Matthieu 15.14 dit : "Laissez-les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles. Si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse." Nous ne devons pas suivre ceux qui ne suivent pas la voie établie dans la Parole. Nous nous détournons de la foi de Jésus-Christ lorsque nous ne suivons pas les exemples montrés dans la Parole. Nous visons plus loin en visant une étoile plutôt qu’ un buisson. Lorsque nous regardons à notre Seigneur Jésus-Christ comme un modèle, nous tirons vers l’étoile. Mais lorsque nous regardons à ce que disent les gens, nous visons le buisson. Le texte de 1 Pierre 2.20-21 nous montre ce que devait être notre exemple : "Quelle gloire, en effet, y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir péché ? Mais si, tout en faisant le bien, vous supportez la souffrance, c’est une grâce devant Dieu. C’est à cela, en effet, que vous avez été appelés, parce que lui aussi a souffert pour vous et vous a laissé un exemple, afin que vous suiviez ses traces."

En suivant les traces de Christ, nous devrions aussi être en mesure de reconnaître les traces de ceux qui nous ont précédés. Ceci nous donne l’assurance de la foi car ils ont reçu leurs promesses. Hébreux 6.10-12 déclare : "Car Dieu n’est pas injuste pour oublier votre travail, ni l’amour que vous avez montré pour son nom par les services que vous avez rendus et que vous rendez encore aux saints. Mais nous désirons que chacun de vous montre jusqu’à la fin le même empressement en vue d’une pleine espérance, en sorte que vous ne soyez pas nonchalants, mais que vous imitiez ceux qui, par la foi et l’attente patiente, reçoivent l’héritage promis."

L’exhortation de l’Apôtre Paul, selon laquelle nous devons être Ses imitateurs, révèle la manière dont la Parole de Dieu nous sanctifie. Philippiens 3.17-20 dit : " Soyez mes imitateurs,[ou co-imitateurs de Christ] frères ; portez le regard sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. Il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix du Christ ; je vous en ai souvent parlé et j’en parle maintenant encore en pleurant : leur fin, c’est leur perdition ; leur dieu, c’est leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte ; ils ne pensent qu’aux choses de la terre. Pour nous, notre cité est dans les cieux ; de là nous attendons comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ." Ceci montre la distinction entre le fait de suivre leur exemple et celui de Paul qui était un imitateur de Christ. Nous trouvons la réponse en regardant où notre cœur se tourne, au ciel ou aux choses terrestres. Ceux qui suivent et imitent Christ sont "ceux qui, par la foi et l’attente patiente, reçoivent l’héritage promis" comme nous le voyons dans Romains 6.12.

Nous avons besoin de suivre ces dignes exemples de sainteté, afin que nous ne puissions pas nous baser sur quelque fondement charnel. Les excellentes récompenses qui couronnent la sainteté et qui sont révélées dans la Parole sont des arguments de poids pour nous inciter à pratiquer une vie de sainteté. 2 Corinthiens 6.15-18 dit : "Et quel accord entre Christ et Bélial ? Quelle part le croyant a-t-il avec le non-croyant ? Quel contrat d’alliance entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; Je serai leur Dieu ; et ils seront mon peuple. C’est pourquoi : Sortez du milieu d’eux ; et séparez-vous, dit le Seigneur ; ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. Je serai pour vous un Père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant."

Voyez dans le verset suivant l’effet sanctificateur de la Parole de Vérité. 2 Corinthiens 7.1 dit : "Puisque nous avons de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en développant jusqu’à son terme la sainteté dans la crainte de Dieu." Il ne parle pas de faites ceci, ne faites pas cela. Il parle du cœur.

Ces promesses nous sont présentées comme la loi de la récompense pour ceux qui marchent dans la sainteté, comme nous le voyons également en 2 Pierre 1.2-4: "Que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus-Christ notre Seigneur ! Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, en nous faisant connaître celui qui nous appelés par sa propre gloire et par sa vertu. Par elles les promesses les plus précieuses et les plus grandes nous ont été données, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise."

La Parole sanctificatrice de Vérité discute avec notre logique, mettant en évidence le don ineffable de Dieu, Son propre Fils, et Ses exemples, pour éclairer nos cœurs qui sont en quête d’amour, de patience et de sainteté. 1 Corinthiens 2.9-10 déclare : "Mais c’est comme il est écrit: ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, et ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment. A nous, Dieu nous l’a révélé par l’Esprit. Car l’esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu."

Non seulement la Parole de Vérité révèle les immenses avantages que nous avons en Christ, mais elle est également remplie d’encouragements pour la sainteté au moyen de la grâce, c’est-à-dire, l’influence Divine de Christ, laquelle se révèle dans nos attitudes et actions. 1 Pierre 2.24-25 dit : "Lui qui a porté nos péchés en son corps sur le bois, afin que, morts à nos péchés, nous vivions pour la justice ; lui dont la meurtrissure vous a guéris. Car vous étiez comme des brebis errantes, mais maintenant, vous êtes retournés vers le berger et le gardien de vos âmes."

Christ n’est pas uniquement venu pour racheter notre rédemption de la malédiction de la loi, mais Il a également racheté la grâce qui nous donne la capacité et le pouvoir de nous détourner du péché et servir le Dieu vivant. 1 Pierre 1.18-19 déclare : "Vous savez en effet que ce n’est pas point par choses périssables – argent ou or – que vous aviez été rachetés de la vaine manière de vivre, héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache." C’est une grâce qui donne la capacité et le salut.

Il n’y a plus aucune excuse pour la paresse spirituelle, et la faiblesse ne constitue plus un prétexte pour continuer à mener une vie de péché. La grâce de Christ nous accorde capacité et secours. Dire que tout dépend de Christ ne justifie pas la paresse spirituelle. Si vous désirez être délivré du pouvoir du péché, Christ vous délivrera, mais il doit bien y avoir ce désir. Cependant, nous demeurons dans le péché tant que nous le chérissons. Ce n’est pas que nous n’en sommes pas capables, c’est que nous ne voulons pas. Matthieu 11.28-30 montre l’invitation que le Seigneur lance à tous ceux qui ont besoin de la grâce d’habilitation. "Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est aisé, et mon fardeau léger." Si le péché devient un fardeau, si nous désirons en être délivrés, la grâce d’habilitation de Christ est disponible. Nous ne devons pas désespérer sous la doctrine de l’incapacité. Nous avons Christ qui nous rend capables. Nous ne manquons pas de capacité. Nous manquons de désir d’être délivrés du péché. Si nous sommes chargés par le fardeau du péché, l’invitation est là. La grâce d’habilitation nous attend lorsque nous venons à Lui.

La Parole de Vérité, laquelle enseigne de quelle manière l’amour de Christ nous contient, possède un effet sanctificateur sous la loi de la récompense, mais pour ceux qui refusent Sa Parole, il y a également la loi des conséquences. Hébreux 12.14-17 déclare : "Recherchez la paix avec tous, et la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur. Veillez à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu, à ce qu’aucune racine d’amertume ne produise pas des rejetons et ne cause du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés. Veillez à ce que personne ne soit débauché ni profanateur comme Esaü, qui pour un seul plat vendit son droit d’aînesse. Vous savez que plus tard, quand il voulut hériter de la bénédiction, il fut rejeté, car il ne trouva pas moyen d’amener son père à changer d’avis, bien qu’il ait cherché avec larmes." Beaucoup de gens ne comprennent pas ceci. Nulle fois Esaü n’a eu des remords du fait d’avoir vendu son droit d’aînesse comme nous le voyons dans Genèse 27.36-38. Il ne se repentit que sur les conséquences du péché. Même si nous lisons : "Esaü dit à son père: Tu n’as donc que cette seule bénédiction, mon père ? Moi aussi, bénis-moi mon père! Esaü se mit à sangloter", il n’y a aucune indication qu’il avait un quelconque remord du fait qu’ il ait, "pour un seul plat, vendu son droit d’aînesse."

Lorsque la Parole sanctificatrice de Vérité pénètre dans le cœur, cela est bien plus différent du simple fait de l’entendre avec des oreilles naturelles. Ephésiens 4.21-24 dit : "Si du moins vous avez entendu parler de lui, et si vous avez été instruits en lui, conformément en la vérité qui est en Jésus : c’est-à-dire vous dépouiller, à cause de votre conduite passée, de la vieille nature qui se corrompt par des convoitises trompeuses, être renouvelés par l’Esprit dans votre intelligence, et revêtir la nature nouvelle, créée selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité." Après que nous ayons entendu la Parole de Vérité, nous devons la traduire en actes. Nous devons cesser d’être critiques et commencer à traiter un frère comme un frère.

C’est cela l’effet sanctificateur de la Parole de Vérité – lorsqu’elle est mise en application par la puissance et l’onction du Saint-Esprit comme nous le voyons dans 1 Thessaloniciens 1.2-5 : "Nous rendons continuellement grâces à Dieu pour vous tous, et faisons mention de vous dans nos prières. Nous nous souvenons sans cesse, devant Dieu notre Père, de l’œuvre de votre foi, du travail de votre amour, et de la fermeté de votre espérance en notre Seigneur Jésus-Christ. Nous savons, frères bien-aimés de Dieu, que vous avez été élus, car notre Evangile n’est pas venu jusqu’à vous en paroles seulement, mais aussi avec puissance, avec l’Esprit Saint et une pleine certitude. Vous savez, en effet, ce que, à cause de vous, nous avons été parmi vous."

Les Samaritains vinrent nombreux à Christ suite à la confession d’une femme – mais voyez où fut trouvée la foi salvatrice. Jean 4.41-42 déclare : "Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire à cause de sa parole, et ils disaient à la femme : Ce n’est plus à cause de tes dires que nous croyons ; car nous l’avons entendu nous-mêmes, et nous savons que celui-ci est vraiment le Christ, le Sauveur du monde"

0 commentaire