Le périple de la foi

Le périple de la foi

Croire est un acte de foi. Lire la Bible, prier et vivre au quotidien selon la volonté de Dieu sont aussi des actes de foi. Mais qu'est-ce que la foi ? Il ne s'agit pas d'une croyance hasardeuse mais d'une confiance en ce que Dieu dit, en ce qu'il révèle et manifeste dans la vie de quiconque s'ouvre à son amour divin.

La foi n'est ni statique ni passive. C'est en quelque sorte un long voyage de découverte avec de multiples étapes.

Sans la foi, il est impossible de vivre pleinement sa vie d'homme ou de femme si ce n'est une existence factice sur les quais de l'insatisfaction humaine. Impossible de réellement lever les voiles et de prendre le large vers un horizon meilleur et assuré.

Regarder vers le lointain et avoir des projets ne suffisent pas. Il faut larguer les amarres, couper irrémédiablement avec tout ce qui entrave la vraie liberté, mais pas seulement. Sans un capitaine à bord, sans carte et sans boussole, l'intrépide qui se fie à ses capacités ne va pas bien loin. Il peut faire du cabotage, d'un triste port d'attache à un autre, ou pire sombrer dans l'estuaire de ses rêves et de ses ambitions.

Jésus Christ est notre commandant de bord indispensable. La Bible est notre carte et la boussole notre conscience, ajustée par la proximité de Dieu au quotidien.

Que l'un ou l'une fasse défaut et le voyage court à l'échec.

Le commandant de bord

Ceux qui sont étrangers à la foi pensent tenir la barre et décider des directions que leur vie prend. C'est une illusion qu'un vent contraire peut chasser ou qu'un penchant naturel peut contredire. Beaucoup encore s'imaginent qu'avoir embarqué un peu de religion et de l'avoir mise dans la soute suffira. Jésus doit être au poste de commandement et nulle part ailleurs. Le chef c'est lui et lui seul. Il connaît les cœurs et les dangers à affronter. Il a tout en sa main et saura calmer les tempêtes extérieures et intérieures. Si la mer et les vents obéissent à sa parole, combien plus les matelots qui l'ont fait monter à bord doivent lui obéir et lui faire confiance.

[Jésus] réprimanda le vent, et dit à la mer: Fais silence, tais-toi ! Et le vent s’apaisa, et il se fit un grand calme. Et il leur dit: Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? Et ils furent saisis d’une fort grande crainte, et ils se disaient l’un à l’autre : Qui est donc celui-ci, que le vent même et la mer lui obéissent ?
Marc 4.39-41

Lorsque l'on ouvre son cœur à Jésus, il en devient le divin Maître qui se révélera toujours plus grand en bonté et en puissance au fur et à mesure du voyage. Laissons-le tenir le gouvernail qui dirige notre vie et apprenons à ses côtés, fixant nos regards sur sa personne bénie et adorable. Alors, nous grandirons et nous nous affermirons pour devenir des marins aguerris et bienheureux car, par-delà nos expériences et nos découvertes, nous serons émerveillés par la beauté de Celui que nous avions invité à bord sans vraiment le connaître. Il sera d'autant plus obéi qu'il sera le centre de notre affection, Celui que chérira toujours plus notre âme.

La carte

La foi vient de ce qui est écrit dans la Bible et non de nos ressentis et nos expériences personnelles. Se passer de la lire, de la méditer et de la mettre en pratique relève de l'orgueil ou de la paresse, parfois des deux.

La foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.
Romains 10-17

Toute la Bible est utile pour former le cœur à l'obéissance et ouvrir les yeux sur le Seigneur Jésus, le Sauveur et le Chef de la foi. Elle est indispensable à tous et n'est jamais assez consultée, aimée et suivie.

Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre.
2 Timothée 3.16-17

Cette carte est vivante et agissante dans les cœurs et les esprits de ceux et celles qui en font leur nourriture et leur joie quotidiennes. Elle ne peut se lire correctement qu'avec le secours de l'Esprit de Dieu qui la déchiffre et la rend ainsi accessible par les exercices de la foi. Les voies de Dieu à notre égard découlent d'elle.

... Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles. Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne. Car Qui a connu la pensée du Seigneur, pour l’instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ.
1 Corinthiens 2.10-16

La boussole

Cet instrument de navigation permet de maintenir le cap et de le rectifier dès que l'on observe un changement. Son aide précieuse peut toutefois s'avérer trompeuse s'il y a dérèglement pour l'un ou l'autre cause. Il faut donc toujours s'assurer de son bon fonctionnement en l'ajustant régulièrement.

Ainsi en est-il de la conscience. Elle indique la bonne direction dans la mesure où elle est maintenue pure sous le regard et l'action de Dieu. C'est ainsi que la Bible nous recommande un amour qui procède d'un cœur pur et d'une bonne conscience et d'une foi sincère (1 Timothée 1.5).

Il faut veiller sur notre conscience pour ne pas la fausser voire l'abîmer, sous peine de s'égarer, étant influencé par les pensées et valeurs d'un monde qui rejette la Vérité.

.... conservant la foi, et une bonne conscience, laquelle quelques-uns ayant rejetée, ils ont fait naufrage quant à la foi.
1 Timothée 1.19

... conservant le mystère de la foi dans une conscience pure.
1 Timothée 3-9

Veillons sur notre conscience afin de ne pas perdre son efficacité. Ne la salissons pas. Ne l'étouffons pas. Ne la faussons pas. Sans son action, nous serions à la merci d'influences malsaines qui nous entraîneraient dans de malheureux détours, nous feraient arrêter à des escales inutiles et dangereuses et jetteraient le discrédit sur notre foi.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

10 commentaires
  • Malika Il y a 1 mois, 3 semaines

    Donne moi, Seigneur, de vivre pleinement ma foi. 🙏🏾🙏🏾🙏🏾
  • Georgette Joly Il y a 3 mois, 1 semaine

    Jésus est pour moi , mon guide , ma boussole et si je désire le suivre , pour ne pas m'égarer , je marche à Sa suite sans dévier du chemin qu'Il a Lui même préparé pour moi ! Dieu nous a donné une conscience et celle ci nous permet de savoir si nous sommes en ordre ou bien pas devant le Seigneur ! Bien avant de connaître le Seigneur , ma conscience me montrait déjà ce qui était bien ou pas ! Alors avec le Seigneur comme guide dans ma vie et ... SI ... je veux bien le suivre celà m’est possible ! Car avec Lui , je suis plus que vainqueur face aux problèmes et aux soucis de la vie !
  • isabellekollar Il y a 3 mois, 2 semaines

    Merci c'est détaillé et ca fais réfléchir 👍👍❤️❤️
  • Afficher tous les 10 commentaires