Seigneur au secours, je n'en peux plus !

Seigneur au secours, je n'en peux plus !

Il y a des moments dans notre vie de parents où nous nous sentons démunis et sans force  face à nos enfants ... Le Seigneur, par sa Parole, nous encourage :

Ni par puissance ni par force, mais par mon Esprit !
Zacharie 4.6


Vous arrive-t-il d'être à bout de souffle et à bout de ressources face à vos enfants, en particulier quand ils ont grandi ? Comment pouvez-vous encore manifester de l'amour et de la compréhension à votre adolescent quand il est complètement fermé, quand il fuit votre regard et ne manifeste que le désir de mettre le plus possible de distance entre lui et vous ? Vous reste-t-il encore un peu de patience quand vous ne le trouvez plus dans la maison et qu'il finit par rentrer sans dire un mot, avec l'air de vouloir vous sauter à la gorge ?

Le très évangélique « Tout va bien par la grâce de Dieu ! » est mis à mal dans de telles situations, n'est-ce pas ? Soyons honnêtes …

Alors que faire face à l'impossible ? Que faire face à un adolescent ou un jeune qui semble avoir l'idée fixe de faire n'importe quoi et se de mettre en danger, quelquefois de manière très tangible ?

Quoi faire ? Au risque de vous choquer, je dirai : Peut-être RIEN, justement.

Je me suis déjà retrouvée dans ce genre de situation, et en priant j'ai eu une image : j'étais au volant de ma voiture, mais à chaque fois que je voulais y toucher, c'était la catastrophe. Je devais juste garder les mains derrière le dos et laisser le Seigneur conduire toute chose. Concrètement ça voulait dire que je devais juste prier et intercéder pour mon enfant, et surtout ne rien tenter d'autre, car tout était voué à l'échec.

C'est totalement éprouvant, car nous aimons nos enfants. Nous sommes dans une situation que nous n'avons pas choisie, même si en tant que parents nous avons forcément une part de responsabilité, nous souffrons et nous voyons souffrir notre enfant, et nous avons une conscience aiguë et insupportable de notre impuissance. C'est là que le Seigneur nous attend. C'est là où le verset cité en entête prend tout son sens, car nous sommes mis au défi de le mettre en pratique. Obligés : non jamais, car le Seigneur ne nous contraint absolument jamais, mais si nous voulons être un peu logiques avec notre foi, alors c'est le moment d'oser avancer dans le brouillard ou marcher sur l'eau. C'est le moment où nous devons décider de continuer dans cette voiture sans toucher le volant. Et ça peut durer un certain temps, un temps certain même, un temps toujours trop long. Car malheureusement au début il semble ne rien se passer, alors nous nous précipitons souvent dans la culpabilité (c'est si facile) : j'aurais dû dire ceci, ou ne pas faire cela … Beaucoup d'entre nous rêvent de pouvoir remonter le temps et revivre de la bonne manière certains événements de leurs vies, mais ça ne marche que dans les films !

Seigneur, tu vois ma souffrance et mon impuissance face à mon enfant. Je ne le reconnais plus, et lui semble ne plus me connaître non plus. Seigneur j'ai besoin de Toi, de te sentir tout près de moi, en moi. J'ai besoin de ton Saint-Esprit pour accomplir le miracle d'aimer de manière nouvelle cet adulte en devenir, pour continuer de croire en lui, et pour oser voir en lui la beauté qu'il n'est plus en mesure aujourd'hui de regarder. Je désire de tout mon cœur être un soutien, un rocher pour lui, non par mes propres forces, mais par la puissance d'amour du Saint-Esprit en moi !

Seigneur, s'il te plaît, viens te glorifier dans cette situation !
Amen !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

82 commentaires
  • Fabienne Il y a 1 mois, 4 semaines

    Amen oui simplement prier et intercéder pour nos enfants et Te Laisser Agir Père.
  • teimary Il y a 2 mois

    Waou exactement ce que je vis..merci pour cet article je me sens moins seule. Déjà mon ado m ignore complètement, l autorité que j avais il y a une année encore , à presque complètement disparu à ses yeux , les techniques de persuasions d autrefois ne fonctionnent plus...même si malheureusement je réussi rarement à éviter les disputes par mon manque de lâcher prise , je dois dire que je n ai jamais été aussi dépendante de Dieu malgré tout , car l évidence est que moi seule je ne peux RIEN ! Particulièrement avec mon ado..st Esprit ne laisse pas mon coeur s endurcir ,et montre moi le chemin de la sagesse parentale, merci pour ta présence dans cette saison si douloureuses, protège mon fils dans son cheminement trouble ainsi que tout les ados dans cette situation. Amen
  • Laura-Alicia Martin Il y a 9 mois, 3 semaines

    Aimé son prochain. Selon le vécu que nous avons eu, nous ne voulons pas que nos enfants soufrent les mêmes choses que nous avons subit, nous ne voulons pas que notre mari ou amies souffrent, car nous connaissons trop bien le poids de la souffrance. Alors, quoiqu'il arrive, nous restons toujours positif, nous donnons jusqu'à donner notre chemise. Au bout du compte, nous ne recevons aucune reconnaissance, car nous avons trop gâté notre entourage. Ce schéma peut aller jusqu'au manque de respect, voir la violence. Notre passé douloureux a créé ce schéma, et pourtant, nous ne voulions que faire le bien autour de nous pour notre entourage et c'est l'inverse qui se produit. Quand on est capable d'être gentil, c'est que nous avons appris le goût amère de la méchanceté. À force de vouloir trop protéger cela créé un effet boomrang. Comment inverser la vapeur? Notre entourage connait trop bien notre faiblesse et à chaque fois nous disons OUI. Et si une fois nous disions NON! Est-ce que notre entourage va moins nous aimer??? La réponse est non, car poser des limites, c'est rassurant pour nous, mais aussi rassurant pour notre entourage. Je demande à Jésus au nom de son père qu'il soutienne toutes les personnes qui se sente concerné pas cette difficulté.
  • Afficher tous les 82 commentaires