Si j'étais président?!

Si j'étais président?!

Vous connaissez certainement cette chanson de Gérard Lenorman " Si j’étais président ".
Et vous-même, combien de fois ne vous êtes-vous pas aussi dit : " Ah, si seulement j’étais le président, tout irait bien mieux ! " ou bien " Si je pouvais commander au boulot, ce serait l’apothéose, j’aurais atteint mon but professionnel " ?

Et pourtant, nous sommes tous déjà des chefs et nous avons des responsabilités comparables à celles d’un président de la République : tout naturellement envers notre famille.

Au cours de la vie, il nous arrive au moins une fois d’avoir l’ambition de prendre la place du chef. Cela peut arriver dans la vie associative, mais plus fréquemment dans la vie professionnelle, en entreprise.

Les motivations qui nous poussent à plus de responsabilités sont multiples, et certaines sont légitimes.

À vous de juger, je citerai par exemple :

  • l’attrait du pouvoir,
  • l’incompétence flagrante du hiérarchique (en tous cas de notre point de vue…) et la frustration que cela engendre en nous,
  • gagner plus d’argent,
  • l’envie de surpasser (voire écraser !) ses collègues,
  • et, plus rarement, le désir sincère de servir les autres, avec les dons que Dieu nous a octroyés.
Malheureusement, c’est difficile de devenir chef : Il y a plus de 60 millions de Français et seulement un président…
Et si les proportions sont meilleures en entreprise, elles n’en restent pas moins défavorables à notre égard : il y a énormément plus d’employés que de patrons !
Alors, comment faire pour " devenir chef à la place du chef " ?

Voyons plutôt quelles sont les attributions du chef de l’Etat, pour pouvoir les comparer à celles d’un chef de famille :
  • Le Président de la République française veille au bien-être de plus de 60 millions de personnes.
  • Il délègue la gestion d’un budget d’environ 260 milliards d'euros, distribués à l’éducation, la défense, le travail, la justice, la culture, la santé, etc. Il n’y a d’ailleurs jamais assez d’argent et l’État est endetté au-delà de toute mesure.
  • Le Président s’occupe des relations avec les autres pays du monde et œuvre pour la paix.
  • Il est mandaté par le peuple pour une durée de 5 ans. Il a certes d’autres attributions, mais je retiens celles-là, car, honnêtement, quelle est la différence entre le rôle d’un président de la République et celui d’un chef de famille, si ce n’est le facteur d’échelle ?
Voyez par vous-même :
  • Un père de famille veille au bien-être spirituel et physique de son épouse et de ses enfants.
  • Il doit équilibrer le budget de sa famille entre les frais scolaires de ses enfants, la sécurité de son foyer, la sauvegarde de son emploi, les activités culturelles et de détente, l’éducation des enfants (aide aux devoirs, apprentissage de la vie), etc.
  • Un chef de famille gère les conflits de voisinage éventuels.
  • Son mandat dure toute une vie envers son épouse et ses enfants.
  • etc.
Waouh, que de responsabilités, vous ne trouvez pas ?

Ces responsabilités sont, somme toute, similaires à celles d’un président, ou d’un patron d’entreprise, bien qu’à une plus petite échelle.
Remarquez aussi que nous sommes appelé à accompagner/gérer ceux que nous aimons le plus : notre épouse, nos enfants. C’est bien différent d’une relation " chef/subordonnés ".

Ainsi, que Dieu nous aide à prendre la mesure de notre rôle, et ses effets, qui auront un prolongement éternel.
Que nous puissions nous focaliser sur l’essentiel : sur nos proches plutôt que sur notre carrière ou notre " pouvoir ".

Que Dieu bénisse votre famille pour cette année 2009.

Lecture biblique : Matthieu 25:14-29 (La parabole de l'argent à faire fructifier)

Le texte de la chanson " Si j’étais président " de Gérard Lenorman peut se trouver ici : http://www.frmusique.ru/texts/l/lenorman_gerard/sijetaispresident.htm

En partenariat avec www.famillejetaime.com

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires