Si on parlait de témoignage

Le témoignage, l’un des sujets les plus importants quant au chrétien.
D’abord demandé par Dieu à son peuple, par la bouche d’Esaïe, chapitre 55/4: « Voici je t’ai établi comme témoin auprès des peuples …. »
Toujours par Esaïe, il dira: «A la loi et au témoignage, si on ne parle pas ainsi il n’y aura pas d’aurore pour le peuple» (Esaïe 8 /20)
Imposé ensuite par Jésus à ses disciples avant de repartir vers son Père: «Vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre ….» (Actes 1/8)
Jésus dira aussi: «Vous êtes la Lumière du monde, que votre lumière luise …. devant tous les hommes » (Matthieu 5 /14 à 16) .

Mon frère, ma sœur, qu’en est-il réellement de ton témoignage ? Actif ? Fructueux ?
Ou comme le dira Jésus, mis plus ou moins sous le boisseau ?
Car ce que recherche le diable c'est empêcher que ton témoignage ait un impact sur ton environnement, ou alors, l’amoindrir, l’atténuer, le corrompre d’une manière ou d’une autre !

On pourrait citer deux sinistres personnages qui essaieront d’amoindrir, voire annuler le témoignage apporté par Moïse auprès de Pharaon, à savoir Jannès et Jambrès … (2 Timothée 3/8).
J’ai d’ailleurs choisi le peuple de Dieu, alors qu’il se trouvait en Egypte, pour parler du témoignage, et tout ce que Pharaon a tenté de faire pour l’affaiblir voire l’annihiler, l’anéantir.
Tout d’abord, ne peut-on pas y voir une analogie de situation.
Ce peuple ne se retrouvait-il pas en Egypte de par la volonté de Dieu ? (revoir l’histoire de Joseph).
De même le peuple de Dieu aujourd’hui est dans ce monde hostile pour une raison majeure, celle d’y manifester la réalité et la puissance de Dieu!

Jésus dira d’abord: « je ne te prie pas de les ôter du monde mais de les préserver du malin … je les ai aussi envoyés dans le monde … et aussi : vous êtes la lumière du monde » (Jean 17/15 à 17 et Matthieu 5/14)

Ce peuple, en Egypte, va tellement multiplier qu’il va sérieusement inquiéter Pharaon ! (Exode 1/8 à 10)
En est-il de même quant aux enfants de Dieu dans ce monde ?
Inquiétons-nous le prince de ce monde et cela par la puissance du Saint-Esprit qui agit en nous et par nous ? (voir le triste exemple des fils de Scéva …) Actes 19/ 13 à 17.

Pour Dieu, il fallait, donc, pour que son peuple puisse le servir, le glorifier, être un témoin puissant, non seulement auprès de Pharaon mais, d’une manière générale, auprès de tous les peuples, qu’il soit libre, libéré de toute servitude, de tout esclavage !
Exode 8/16: « laisse aller mon peuple afin qu’il me serve » et pour empêcher cela,
Pharaon usera de tous les moyens de compromissions pour arriver à ses fins.

C’est ce que nous allons méditer ensemble….

Première tentative
Il va surcharger le peuple de travail, l’accabler de toutes sortes de fardeaux (Exode 5/ 5 à 18)
N’est-ce pas aussi une des tactiques du diable pour empêcher l’enfant de Dieu de travailler, de témoigner pour le Seigneur?
L’occuper, le distraire, l’accabler par toutes sortes de choses?
Combien le manque de temps est mis en cause par bien des croyants pour essayer d’excuser l’absence, le manque de réelle volonté!
Le problème en fait, n’est pas le temps lui-même, mais la priorité que nous donnons dans nos choix!
Quelles choses faisons-nous passer en premier, avant toutes les autres?
Rappelons-nous ces paroles de Jésus: «cherchez, premièrement, le Royaume et la Justice de Dieu …» (Matthieu 6/ 25 à 34)
Et rappelons-nous le reproche fait à Marthe par Jésus: «tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses … » (Luc 10/41).

Deuxième Tentative
Devant l’intransigeance de Moïse, Pharaon lâchera un peu de «lest » et dira: « allez, sacrifiez à votre Dieu, mais, dans le pays !» (Exode 8/21).
Il voulait empêcher, de cette manière, le témoignage qui devait être rendu à Dieu, qui se rattachait à une évidence: la séparation complète de ce peuple d’avec l’Egypte!

Pour nous, n’est-ce pas, aussi, une grande vérité ?

Il ne peut y avoir de véritable témoignage tout le temps qu’il n’y a pas, n’y aura pas de séparation complète d’avec le monde! Dans le monde, certes, mais plus du monde disait Jésus! (Lire 2 Corinthiens 6 /14 à 18)

Il était impossible que les israélites soient placés sur le même terrain que les égyptiens, ces derniers auraient pu dire: « aucune différence entre vous et nous…Vous avez votre culte et nous avons le nôtre …. Où est la différence ?

N’entendons-nous pas, aujourd’hui, des réflexions plus ou moins semblables ?
A chacun sa religion…On peut cohabiter,…, partager ensemble!
L’important n’est-il pas d’être sincère dans ce que l’on croit ?
Mais être sincère signifie t-il être dans la vérité, celle qui sauve ?

Attention, également, à se contenter d’une piété mondaine, ce mélange de religiosité et de mondain! Notre témoignage n’aura aucune valeur, aucun impact si nous refusons ce principe vital, celui de «sortir» et de «se séparer» du monde (2 Corinthiens 6/17).
Sinon le but du diable serait atteint, le témoignage anéanti! Le diable n’a jamais eu peur des religions, à condition qu’elles n’obligent pas à se séparer du présent siècle mauvais, qu’elles n’empêchent pas d’aimer le monde et les choses qui sont dans le monde!

Moïse a refusé catégoriquement ! Puissent, tous les enfants de Dieu l’imiter !

Troisième Tentative
Devant le nouveau refus de Moïse, Pharaon lâchera encore un peu de lest et dira: «allez, mais, seulement, ne vous éloignez pas trop …» (Exode 8/24).
Quand l’adversaire ne peut pas retenir, il donne, alors, un peu de lest supplémentaire pour pouvoir maintenir une certaine influence, comme Pharaon a cherché à maintenir Israël près de ses frontières de manière à pouvoir agir sur lui par toutes sortes d’influences.

Le peuple pourrait toujours être ramené, le cas échéant, et le témoignage anéanti plus que s’il n’avait jamais quitté l’Egypte!
Combien il est dramatique quand, ayant accepté Jésus comme leur Sauveur et le témoignent, des croyants se laissent reprendre par l’adversaire et retournent au monde…confessant ainsi publiquement que les choses d’en bas sont finalement, préférables!

Terrible pour le Témoignage quant à Christ et grave avertissement de la part de Pierre!
(2 Pierre 2/ 20 à 22).
Cette tentative de l’adversaire montre aussi que l’on ne peut être tiède: un pied dans le monde et un pied avec le Seigneur! (Matthieu 6/24)
Si l’on n’est prêt à quitter définitivement le monde alors mieux vaut ne pas bouger du tout! D’où cet important chemin de trois jours exigé par Moïse!

S’éloigner le plus loin possible de Pharaon!
Puissent tous les chrétiens vivrent spirituellement cette grande vérité afin d’être loin de toutes les influences du diable et du monde par qui il essaie d’influencer et qu’ainsi la lumière du témoignage puisse briller constamment!

Quatrième Tentative
Moïse refusant toujours, Pharaon va encore tergiverser …il dira: «seuls les hommes iront…» (Exode 10/11). C’est-à-dire: les parents au désert et les enfants en Egypte!

Les parents pouvaient-ils quitter définitivement l’Egypte sans leurs enfants ?
Et puis, d’une certaine manière, les parents auraient servi Dieu et les enfants Pharaon!
C’était inacceptable! Que tous les parents chrétiens puissent réaliser cette vérité et manifester ce témoignage réel auprès de leurs enfants afin qu’ils puissent aussi jouir du même privilège qu’eux! Tout faire pour que leurs enfants soient aussi sauvés du présent siècle mauvais et de ses dramatiques influences!
Nous pourrions développer ici toutes les instructions concernant l’éducation et l’instruction des enfants contenues dans la Parole de Dieu afin que tôt ou tard ils appartiennent aussi au Seigneur (Ephésiens 6/4 par exemple).

Dernière Tentative
Après le nouveau refus catégorique de Moïse, Pharaon fera une dernière objection: «seuls votre menu et votre gros bétail resteront ici» (Exode 10/24).
Nous voyons par cet exemple que l’adversaire ne lâche pas si facilement sa proie.
Pharaon disputait à Israël chaque pouce de terrain de son chemin hors d’Egypte!
Nous avons vu qu’il a cherché d’abord à les faire rester dans le pays d’Egypte.
Ensuite, à les garder dans le voisinage du pays…
Ensuite à retenir une partie du peuple, à savoir les enfants, dans le pays…
Et, enfin, accepte de les laisser partir sans leur donner aucun moyen pour servir Dieu!

Voilà ce que cherchera aussi le diable quant aux chrétiens.
S’il ne peut les empêcher de servir, il cherchera à retenir ce par quoi ils pourraient servir!
Et l’on pourrait parler entre autres: de l’avarice, de l’amour de l’argent, de l’attachement aux richesses ….
Moïse répondra: «tous nos troupeaux iront aussi avec nous, il n’en restera pas un ongle, nous les prendrons pour servir l’Eternel»

Mon frère, ma sœur, tes biens, ta force, ton esprit, ton âme et ton corps sont ils vraiment au Seigneur, appartiennent ils réellement à Jésus et à son œuvre, rien pour toi, le monde ou le diable mais tout pour le Seigneur et son épouse, pour la manifestation de sa gloire ?

1 Corinthiens 6/19 dit: «vous ne vous appartenez plus à vous mêmes, car vous avez été rachetés à un grand prix ! Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit qui appartiennent à Dieu» (voir aussi Romains 12/1 et 2)

Qu’en est-il de notre consécration ? (Romains 14/7 et 8)

Je dirai, pour terminer, que c’est devant l’intransigeance de Moïse que Pharaon finira par céder, Dieu, alors, pouvant accomplir son œuvre, glorifier son nom, manifester sa puissance ! Que le Seigneur puisse voir, en ce qui nous concerne, la même intransigeance devant toutes les ruses, les compromissions du diable et du monde par qui il influence, afin que notre témoignage puisse porter son fruit et par lequel il pourra agir, se manifester de manière glorieuse !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires