Stratégies de victoire

Stratégies de victoire

Cette semaine, nous fêtons les 50 ans d’amitié entre la France et l’Allemagne. C’est une étape importante aux vues de ce qui a déchiré nos deux pays par le passé.
Quand deux pays signent des traités de paix, après une période de guerre, les deux parties entrent dans une période de restauration des relations entre les deux peuples.

La mort de Jésus sur la croix et sa résurrection ont vaincu Satan sans discussion possible. Satan pensait avoir gagné au moment où Jésus a remis son esprit entre les mains de son père, mais Il a donné le coup de grâce à l’adversaire de nos âmes en triomphant de la mort et revenant à la vie après ces trois jours passés dans le séjour des morts. Oui, la victoire est vraiment scellée dans les lieux célestes !
Cependant, Satan n’a pas signé un traité de paix avec Jésus. Les deux parties ne sont donc pas en paix ! Nous, le peuple de Dieu, sommes toujours la cible des attaques du diable.
 

Jean 10:10 (version Louis Segond) : “Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.”

Mon grand-père, Pierre Dupret, avait l’habitude de dire que le diable était comme un lion rugissant: il peut rôder autour de nous, nous bousculer, mais il n’a plus de crocs ni de griffes... parce que nous connaissons la fin de l’histoire : à la fin, nous gagnons la guerre !
 

1 Pierre 5:8 (version Semeur) : “... Votre adversaire, le diable, rôde autour de vous comme un lion rugissant, qui cherche quelqu'un à dévorer.”

Jésus a écrit la fin de l’histoire, Il a gagné la guerre, mais en attendant Sa deuxième glorieuse venue sur terre, il nous faut mettre en place des stratégies pour gagner notre bataille personnelle contre Satan.
 

  • Restons en alerte : 1 Pierre 5:8 : “Ne vous laissez pas distraire, soyez vigilants...”


Sur un terrain de bataille, on ne peut se permettre de s’endormir, d’être en “pilote automatique”, de se laisser porter par les flots ! Prenons la responsabilité de notre propre vie, de nos propres décisions. Posons-nous les bonnes questions pour pouvoir faire le point :

Quels sont les domaines, au niveau de nos émotions, pensées, paroles, actions... où le diable essaye de prendre le contrôle sur notre vie ?

Quels sont les domaines où il a eu notre permission de mettre un pied dans la porte de notre coeur ?

Quelles sont les faiblesses sur lesquelles nous avons besoin de “muscler” notre foi, notre volonté ?

Quelles sont les zones de ma vie où j’ai laissé les circonstances, les autres ou même le diable prendre la barre ?


Se connaître soi-même et connaître nos points faibles est la première stratégie à mettre en place pour marcher vers la victoire !
 

  • Soumettons- nous à notre commandant en chef, soumettons-nous à Dieu : Jacques 4:7 : “Soumettez-vous donc à Dieu... ”


Le salut ne nous fait pas entrer dans un club religieux, mais concrètement, nous enrôle dans l’armée du Seigneur ! Partir à la bataille sans avoir reçu les ordres d’en haut est de la folie ! Il y a un plan bien plus grand que nous, le plan du Rois des rois. Dieu a une vue d’ensemble que nous n’avons pas. L’obéissance aux ordres reçus est donc une stratégie essentielle pour gagner notre bataille personnelle contre notre ennemi. Encore faut-il être sûr des ordres reçus !
Ne partons pas en guerre sans avoir passé du temps devant Dieu et en étant certains que nous sommes bien et restons bien dans Son plan pour notre vie. C’est l’endroit le plus sûr au monde, même si des bombes et des coups pleuvent autour de nous.

Jésus a dit dans Matthieu 28:18 : “Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.” Nous combattons donc sous les ordres du “plus fort” !
 

Zacharie 4:6 : “Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Éternel des armées.”

  • Résistons ! Jacques 4:7 : “...résistez au diable, et il fuira loin de vous.”


Donc, restons réveillés sur le champ de bataille, ne nous laissons pas endormir, soyons alertes quant aux domaines dans lesquels nous avons besoin de nous battre, restons soumis à Dieu quant à nos ordres de batailles, faisons le point régulièrement pour être sûrs que nous sommes au coeur du plan divin pour notre vie... ainsi, nous pouvons résister au diable.

Lorsque toutes ces conditions sont réunies, nous ne combattons pas seuls mais en tant que représentants de Jésus lui-même. Il nous délègue Son autorité !
 

Luc 10:19 (LSG) : “Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi ; et rien ne pourra vous nuire.”

Matthieu 4:10 (Semeur) : “...Alors Jésus lui dit : Va-t'en, Satan ! Car il est écrit...

Matthieu 4:11 : Alors le diable le laissa...”

Jésus nous montre l’exemple de ce que “résister au diable” produit... il ne peut résister à la Parole de Dieu, il s’enfuit...

à suivre...






 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

10 commentaires