Suivre les modes de passage ou écouter Dieu? N° 24

Suivre les modes de passage ou écouter Dieu? N° 24

Un jour, Jésus, crachant par terre, a fait de la boue avec sa salive pour l'appliquer sur les yeux d'un aveugle Jn 9:6. Celui-ci a été guéri. Pourtant Jésus n'a pas ensuite ouvert une industrie de "sainte boue". Il n'a pas non plus conçu une lettre de nouvelles avec une petite pastille de boue accrochée en en-tête et accompagnée d'une explication: " Décollez, appliquez soir et matin et vous serez guéris. " Lorsqu'on cherche une règle à observer dans la manière dont Jésus guérissait les malades, on s'aperçoit qu'il n'y a pas de règle. Jésus ne nous enseigne pas des rites à suivre mais il nous enseigne la dépendance du Père.

Le succès, la réussite, comportent une tentation: celle d'entrer dans une habitude qui deviendra un rite et finalement une ornière de laquelle on ne sortira plus.

Voici une liste, bien incomplète, de quelques modes qui passent et repassent:

- jeter tous ses médicaments à la poubelle,

- répéter sans arrêt une promesse,

- faire systématiquement l'onction d'huile,

- pousser le malade par terre,

- faire tousser les gens pour que les démons sortent,

- secouer la tête du malade en lui imposant les mains,

- répéter d'innombrables fois "au nom de Jésus",

- crier,

- faire de grands gestes en se prenant pour un chef d'orchestre.

Si plusieurs de ces pratiques sont condamnables, d'autres n'ont qu'un défaut: elles sont devenues des traditions qui finissent par sentir mauvais. De la fraîcheur d'une action de l'Esprit, on a fait une boîte de conserve. On sous-entend, par nos paroles et nos pratiques, que " ça doit se passer comme ça " si l'on veut être guéri. Comme il est bien plus facile de faire des disciples légalistes que spirituels, ces modes font rapidement le tour de la planète.

Je connais un homme que Dieu emploie pour accomplir de nombreuses guérisons et miracles. Un jour, il a enlevé ses lunettes " au nom de Jésus " et les a jetées à la poubelle. Deux semaines plus tard, il s'est rendu chez l'opticien pour en acheter une nouvelle paire... Parfois, des témoignages de ce type sont positifs mais l'initiative en revient à Dieu. La foi peut nous amener par exemple à mettre un doigt dans l'oreille d'un sourd et à dire: " Ouvre-toi "; mais l'observateur qui, voyant cette scène, la copie, ne verra aucun résultat. C'est ce qu'on apprend de la tentative périlleuse des sept fils d'un grand-prêtre juif, nommé Scéva (Actes 19:11-16). La vie n'est pas dans un " truc ", la guérison non plus. Dieu se laisse toucher quand nous agissons sur sa parole, mais il est certainement affligé quand nous croyons pouvoir nous servir de lui.

Carlo Brugnoli est disponible pour enseigner dans votre groupe de jeunes, votre église, votre région. Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site: http://carlobrugnoli.net



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

5 commentaires