Trouver la recette d'une vie juste

Trouver la recette d'une vie juste

Nous vivons une époque de relativisme moral où le mot d’ordre qui prévaut, c’est : ‘Il n’y a pas de vérités absolues !’ Dans de nombreux cas, la frontière entre le bien et le mal est devenue brouillée, voire effacée. Et pourtant, au fond, la majorité des gens s’accorderait assez facilement pour convenir de ce qui est bien ou mal, dans la plupart des cas.

Par exemple, personne ne pense que c’est bien de voler, on n’aime pas que les autres nous racontent des mensonges et un comportement malhonnête peut facilement briser la relation, que ce soit au travail, à la maison, entre amis ou au sein d’une institution. Personne n’est prêt à justifier un conducteur en état d’ébriété qui occasionne des blessures ou la mort d’autres personnes. Nous sommes tous d’accord qu’il est malhonnête qu’un dirigeant profite d’informations privilégiées pour son bénéfice personnel. On n’accepte pas qu’un athlète triche durant la compétition. Et l’on pourrait bien sûr allonger cette liste. On n’est peut-être pas d’accord avec tout le monde sur tous les sujets, mais il semble que nous ayons tous un sens inné de ce qu’est une bonne façon de vivre – ce que la Bible appelle la ‘justice’.

Si l’on regarde les choses dans une perspective positive, la majorité d’entre nous serait d’accord pour dire que le fait d’aider quelqu’un qui se trouve dans le besoin – que ce soit sur le plan de sa santé, sur le plan financier ou tout autre plan – c’est la ‘bonne’ chose à faire. Si nous remarquions que quelqu’un est physiquement menacé, il serait juste que nous venions à son secours. Les actes de bonté et de compassion, de même que les paroles encourageantes, sont considérés comme ‘justes’ et souhaitables.

Néanmoins, il y a de nombreux aspects de la vie où la question du bien et du mal n’est pas facilement tranchée. Comment peut-on définir ce qui est ‘juste’ quand on passe de sujets évidents à d’autres que l’on pourrait qualifier de ‘zones grises’ ? Bien que le livre des Proverbes n’offre pas d’avis sur la totalité des aspects de l’existence, il nous donne malgré tout de nombreux conseils éclairés et de précieux préceptes :

· Une vie juste révèle une voie droite. Quand on voit quelqu’un vivre et travailler selon des standards moraux et éthiques élevés, cela nous inspire. La plupart du temps, cela nous incite à copier de telles attitudes honorables parce que nous sentons que c’est la bonne chose à faire. « Le sentier des justes est comme la lumière resplendissante, dont l’éclat va croissant jusqu’au milieu du jour. La voie des méchants est comme les ténèbres ; ils n’aperçoivent pas ce qui les fera tomber » (Proverbes 4 ; 18-19)

· Une vie juste garde le cap. Les gens qui cherchent à faire ce qui est juste ne se laissent pas distraire et ne prennent pas des raccourcis. Leur engagement à vivre droitement les amène à suivre une voie étroite plutôt qu’à prendre des chemins qui semblent plus attrayants et plus rentables personnellement. « Considère le chemin par où tu passes, et que toutes tes voies soient bien réglées ; n’incline ni à droite ni à gauche, et détourne ton pied du mal » (Proverbes 4 ; 26-27) 

· Une vie juste procure sa propre récompense. Il n’y a pas toujours une relation de cause à effet entre faire ce qui est juste et sa conséquence sur un plan personnel, mais on peut constater - la plupart du temps – que le résultat en est tout de même une récompense tangible. De plus, la conscience tranquille, la satisfaction du travail bien fait et le respect de ses pairs, voilà des conséquences très valables et des ‘récompenses’ en soi. « Celui qui poursuit la justice et la bonté, trouve la vie, la justice et la gloire » (Proverbes 21 ; 21)

· Une vie juste n’est pas fondée sur les sentiments. L’une des expressions populaires aujourd’hui, c’est : ‘Si ça te tente, fais-le donc !’ Les émotions sont cependant très mauvaises conseillères. On peut parfois ressentir une profonde colère – au point de vouloir frapper quelqu’un – mais cela n’en donne pas le droit pour autant. Et on peut penser que l’on n’est pas suffisamment récompensé pour son travail, mais cela ne justifie pas que l’on pique dans la caisse de l’entreprise. « Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue c’est la voie de la mort » (Proverbes 16 ; 25)

A la semaine prochaine !

 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

9 commentaires