Un temps de planter

Un temps de planter, et un temps d’arracher...
Un temps de pleurer, et un temps de rire...
Un temps de chercher, et un temps de perdre...
Un temps de guerre, et un temps de paix...
Ecclésiaste 3:1-8


Vivez à fond la journée d’aujourd’hui.

Si nous n’y veillons pas, une grande partie de notre temps et de notre énergie peut se perdre à regretter le passé et à attendre anxieusement l’avenir. Nous espérons en vain que les circonstances seront un jour toutes favorables et en même temps, nous avons cette peur secrète que le malheur survienne et bouleverse notre tranquillité et nos projets.

C’est là un vrai piège de Satan. Jésus, nous enjoint expressément à vivre avec lui le moment présent : “Ne soyez donc pas en souci disant : que mangerons-nous? ou que boirons-nous? ou de quoi serons-nous vêtus ?... mais cherchez premièrement le royaume de Dieu... à chaque jour suffit sa peine.” Matthieu 6

L’Ecclésiaste dans sa sagesse, nous rappelle que la vie est en effet constituée d’évènements qui se succèdent, différents l’un de l’autre, chaque moment apportant son propre lot de joie ou de peine, de travail ou de repos...

La vie est ainsi, et nos regrets et nos inquiétudes ne peuvent rien y changer. Mais nous chrétiennes, nous ne nous arrêtons pas à cette constatation qui engendrerait facilement le fatalisme. En effet, nous sommes en relation aujourd’hui avec une personne vivante, qui nous aime aujourd’hui et que nous pouvons connaître et aimer aujourd’hui.

Dieu dispose les circonstances. Elles changent. Mais lui ne change pas; et il désire que dans chacune d’elles, nous le rencontrions, lui, et que nous nous confions en lui. Est-ce la tranquillité ? Jouissons-en pleinement avec un cœur reconnaissant. Est-ce la difficulté ? Apprenons qu’il est encore là, Lui, le Dieu d’amour, et qu’il suffit à tout.

Paul avait appris à être content dans chaque circonstances (Philippiens 4). Dieu veut nous l’enseigner aussi, en sorte que toute notre énergie se dépense à chercher, dans notre vie journalière, à plaire à celui qui s’est révélé à nous.

Ne vivons pas hier ou demain. Notre relation avec notre Dieu n’est pas virtuelle dans ce qui aurait pu être ou ce qui pourrait arriver. C’est une relation confiante, joyeuse et présente.


                                                                                        Méditation extraite de « Plaire au Seigneur »
                                                                            Tous renseignements « luiplaireabo@wanadoo.fr »


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire