Une amitié avec Dieu N° 20 Savoir attendre en silence

Une amitié avec Dieu N° 20 Savoir attendre en silence

Poser une question, c'est donner à notre interlocuteur le droit de répondre. David disait: «J'ai imposé le calme et le silence à mon âme.» Et Esaïe prophétise: «Iles, faites silence pour m'écouter !» (Psaumes 131 :2, Esaïe 41 : 1a). Il est étonnant de constater combien peu de disciples, de conseils d'anciens, de comités divers et de groupes de maison ont appris à faire silence, ne serait-ce que deux minutes, pour écouter le conseil de Dieu. Nous sommes remplis de questions, nous en parlons, nous intercèdons, nous gémissons, nous supplions puis nous nous séparons sans avoir écouté un seul instant ! Pourquoi ? Parce que nous n'avons jamais appris à écouter Dieu en silence, à attendre dans sa présence, ou que nous ne croyons tout simplement pas que ce soit utile... Le président d'une rencontre où le conseil de Dieu est recherché, doit avoir le courage de conduire les personnes présentes dans un temps concret d'écoute. Le débat est clos, les prières cessent et chacun écoute en silence. Le partage qui suit ne doit pas redevenir conversation avant que tous ceux qui ont discerné une pensée de l'Esprit ne se soient exprimés. Celui qui dirige proposera un condensé de toutes ces pensées qui, si tous les membres le jugent inspiré, orientera les décisions à prendre.

Avez-vous déjà vu un maître entraîner son chien à se dresser sur les pattes arrière pour obtenir le biscuit qu'il lui tend ? Beaucoup s'imaginent que c'est ainsi que Dieu dispense ses conseils, attendant que nous fassions «le beau» une quinzaine de fois avant de daigner nous parler. Cette vision est injuste, bien qu'elle soit sous-entendue par une certaine théologie. Un père ne «teste» pas ses enfants chaque fois qu'il leur adresse la parole; Dieu non plus ! Pourtant, la réponse se fait parfois attendre; que devons-nous en penser?

Il arrive que Dieu nous fasse comprendre que, pour l'objectif recherché, une ou plusieurs personnes manquent dans le groupe d'écoute présent. Lorsque la Samaritaine demande à Jésus l'eau de la Vie, il lui répond: «Va appeler ton mari et reviens ici.» Jean 4 : 16
Il peut aussi arriver que notre demande soit indiscrète, c'est-à-dire que la réponse ne nous concerne pas vraiment ou encore que les options entre lesquelles nous hésitons soient toutes mauvaises.
Un autre élément suspend ou brouille parfois la communication; il s'agit du cas où l'événement futur, pour lequel nous prions abondamment, n'aura pas lieu. Dieu le sait, mais nous ne pouvons le concevoir avant que l'information nous parvienne. Il ne va cependant pas construire un plan avec nous pour rien.
Tout cela peut engendrer une attente difficile à comprendre; restons cependant confiant que son désir est de nous éclairer.

Désirer fermement obéir


Dieu dépose le diamant de sa pensée quand l'écrin de notre cœur est prêt à le recevoir comme un trésor. Il ne s'est pas engagé à révéler sa volonté à ceux qui veulent seulement la connaître, mais à ceux qui veulent l'accomplir.
Une échéance qui se rapproche peut aiguiser notre sérieux. Dieu aurait bien voulu nous parler plus tôt, mais notre insouciance aurait rendu son conseil à bien plaire. Il attend alors que notre désir d'accomplir sa volonté se renforce. David lui-même semble en avoir fait l'expérience quand il s'écrie: «Ne reste pas sourd envers moi, de peur que, si tu gardes le silence, je ne sois comparable à ceux qui descendent dans la fosse.» Ps.28 : 1

Si nous voulons grandir dans l’écoute de la voix de Dieu, nous devons obéir quand il nous parle, que ce soit pour nous-mêmes ou pour un groupe réuni. Si, dans une réunion d'intercession, nous recevons un sujet de prière, exprimons-le à haute voix; si nous recevons quelques paroles d'encouragement, transmettons-les. Si nous avons l’intuition de devoir lire tel verset, lisons-le. Dieu donne la semence au semeur, non à celui qui la cache. Celui qui ne prend aucun risque ne progresse pas.
Donnez et il vous sera donné, sans quoi la flamme pourrait s'éteindre. Si c'est votre cas, confessez votre faute et engagez-vous tout à nouveau sur le chemin de l'obéissance. Il vous restaurera.

Mise en page de Marianne Dubois


Carlo Brugnoli
est disponible pour enseigner dans votre groupe de jeunes, votre église, votre région. Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site: www.carlobrugnoli.net

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires