Une amitié avec Dieu N°9 Que faire de nos faiblesses de caractère?

Une amitié avec Dieu N°9 Que faire de nos faiblesses de caractère?
«Faites tous vos efforts pour ajouter à votre foi la bonne conduite et à la bonne conduite la vraie connaissance de Dieu; à la connaissance ajoutez la maîtrise de soi [...]. Si vous avez ces qualités et si vous les développez, elles vous rendront actifs et vous feront progresser dans la connaissance de notre Seigneur Jésus‑Christ.» 2 Pierre 1:5-8

Luis Palau, s'adressant à quatre mille évangélistes, a donné une parole courageuse et salutaire en dénonçant les trois tentations principales attachées à ce ministère: l'orgueil, l'amour de l'argent et la séduction sexuelle. Son message se voulait préventif, cherchant à initier un travail conscient et honnête (faites tous vos efforts) de sanctification, de consolidation, de recherche de la crainte de Dieu pour affermir une marche dans la lumière.

J'ai parlé dans mon livre "Comment réussir son mariage" des «zones rouges» qui affaiblissent l'amitié dans le couple, de la manière de les identifier et de les soigner. Il en est de même pour nos faiblesses chroniques; elles peuvent être traitées et réformées: «Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme en un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en cette même image.» 2 Corinthiens 3:18, Bible de Jérusalem.

Dieu est d'accord de nous transformer. Si nous le sommes également, ce sera plus rapide et beaucoup moins douloureux.

Une adolescente alla trouver son pasteur en lui déclarant: «Dieu ne me parle jamais!» Il lui répondit: «Désires-tu qu'il te parle dans les cinq minutes qui viennent? Retire-toi seule et demande-lui: Seigneur, qu'aimerais-tu changer dans mon caractère?» La jeune fille releva le défi; le Seigneur également... Il existe des questions qu'il aimerait bien que nous lui posions. Discerner nos forces, nous en réjouir ainsi que reconnaître nos carences pour en guérir représentent un grand pas vers le chemin de la maturité. Rien n'est plus difficile à changer qu'un être humain ignorant ou fier de ses travers.

Telle personne sera très serviable mais d'une curiosité malsaine; telle autre sera d'un tempérament joyeux mais instable ou terriblement colérique. Il ne s'agit plus ici de confesser nos péchés, mais de traiter nos tendances coupables: bassesse, complaisance, partialité, maniaquerie, lâcheté, médiocrité, désordre, bavardage, apathie, étroitesse d'esprit, avarice, pensées coupables et bien d'autres choses qui doivent être identifiées. Cela fait, la guérison pourra commencer. Ces faiblesses seront comme «baignées» devant Dieu, c'est-à-dire soignées tel un membre convalescent. Elles seront l'objet d'une prière attentive et fervente. En collaboration avec le Saint-Esprit, nous nous en éloignerons en nourrissant une nouvelle attitude. Une personne avare, par exemple, mettra un soin particulier à donner. Un homme facilement impur dans son regard prendra l'habitude d'éteindre son poste de télévision dès qu'une image suggestive apparaîtra. Une personne bavarde se fixera des objectifs pour garder le silence et écouter. Si nous nous jugions nous‑mêmes, nous ne serions pas jugés, affirme l'Ecriture (1 Corinthiens 11:31). Il ne s'agit ni de se morfondre ni de pratiquer une introspection malsaine, mais d'exposer au Soleil de justice nos défaillances pour qu'il les métamorphose. Cela nous concerne tous.

Dans votre cahier de culte personnel, vous pouvez noter:
- vos points forts, c'est-à-dire vos dons naturels et spirituels pour lesquels vous êtes reconnaissants et que vous mettez au service de Christ,
- vos faiblesses, que vous exposerez régulièrement par la prière au Soleil de justice, au niveau de vos pensées, de vos habitudes, de votre caractère, de vos manquements.

Mise en page de Marianne Dubois

Carlo Brugnoli est disponible pour enseigner dans votre groupe de jeunes, votre église, votre région. Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site: www.carlobrugnoli.net

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • caramelle Il y a 9 années, 1 mois

    Le Seigneur nous laisse le choix de vouloir changer ou de ne pas vouloir changer.Le Seigneur n'a pas regardé à ce que j'étais quand il a posé la main sur moi.Seigneur casse mon coeur de pierre.Montre moi les pierres qui font obstacles, qui me pourrisse la vie et qui m'empêcher de te servir mieux, je suis ta servante, je suis bloquée par mon travail, la maladie de mon fils, ce sont des pierres qui me font barrage, brise ce mur de pierres Seigneur, que mes enfants soient des pierres vivantes pour ton église spirituelle Soit bénis Jésus pour ton amour qui me transforme chaque jour pour ta gloire!
  • fanou Il y a 9 années, 1 mois

    TELLEMENT VRAI, Dieu est un Dieu de liberté, il nous laisse le choix de vouloir ou pas. J'ai pensé que jésus était venu dans ma vie, parce qu'il avait vu ma souffrance (ça c'est vrai), mais surtout parce que je le méritais vu la belle famille dans laquelle j'étais!! Le seigneur n'a RIEN changé en moi tant que je ne le lui ai pas demandé avec foi. Je me suis débattue pendant des années à cause de mon égo. OUI je souffrais injustement, oui je subissais la sorcellerie, mais je ne méritais pas, c'est par amour pour moi qu'il est venu me sauver, a donné sa vie, ça s'appelle la grâce!! jusqu'à il y a quelques mois, j'avais une pierre , grosse pierre dans ma vie, je démarre au quart de tour!! j'ai demandé à en être libérée c'est fait!! je vais encore fouiller , NON demander au seigneur de fouiller et de me montrer (comme d'habitude) ce qui ne va pas et qui risque de me pourrir la vie!! SEIGNEUR aide nous