Une femme ordinaire : Agar

Une femme ordinaire : Agar

Agar (Genèse16)

Chaque fois que nous lisons le récit d’Abraham et sa femme, nous passons sans le vouloir à coté d’un fait important pour les femmes.
Agar était une esclave qui avait été donnée à Abraham pour porter son fils.
Nous voyons les relations conflictuelles entre Sara et Agar. Relations qu’illustrent certaines difficultés que les femmes ont toujours eu entre elles ( v-5,6 Gén.21 : 9 à 11.)

Agar représente les femmes ordinaires, souvent ignorées, celles qu’on méprise, qu’on rejette …
Pourtant Agar est un témoin de la vraie nature de Dieu.
Deux fois dans le désert elle arrive au bout de ses forces, désespérée, seule, assoiffée, sans ressources, et chaque fois l’Eternel l’appelle et lui donne ce dont elle a besoin.

La louange d’Agar dans ces moments difficiles est révélatrice de l’omniscience de Dieu. Il voit tout, et dans Son omnipotence, Il pourvoit.

" Ai-je rien vu ici, après qu’il m’a vue ? " (Gén 16 : 13)

Le Dieu d’Agar est un Dieu qui va vers les exclus, les étrangers, les " laissés pour compte " du monde pour les aider à se réinsérer.
Dans son histoire, comme dans beaucoup d’autres femmes de la Bible, nous pouvons voir quelques dons que les femmes peuvent mettre en pratique.


a) Comprendre La Souffrance

La conviction que Dieu souffre avec l’humanité sans pour autant désirer cette souffrance.
Dans l’histoire les femmes ont porté la plus grande part de souffrance, maltraitées, privées des droits, violées, torturées, et tuées.
Enfermées à vie pour leur fidélité envers Dieu.
Nous avons le cas de Marie Durand, qui est restée pendant 38 ans enfermée dans la Tour de Constance, où encore aujourd’hui nous pouvons lire un mot gravé sur la pierre RESISTER.
Comme la puissance du mal sur le monde ne faiblit pas, les femmes ne peuvent échapper à la souffrance.
Mais les femmes ont su témoigner sans relâche d’un Dieu qui les voit, qui entend leurs cris, qui les soutient et partage leur peine.


b) Prodiguer Attention et Soins

Dans toutes les sociétés, ce sont les femmes qui prennent soin des autres.
Les femmes donnent la vie, allaitent les enfants et s’occupent d’eux. Elles cultivent, récoltent et préparent les repas pour la famille : elles prennent soin de leurs parents âgés ou malades.
Cette faculté d’amour concret a toujours été une des caractéristiques des croyants.
Dans Actes 9 36-42, nous trouvons le récit de DORCAS, qui s’occupait des veuves et de leurs enfants en leur fabriquant des vêtements.
Actuellement la proportion des femmes infirmières est plus importante que celle des hommes.


c) Témoignage


Des le début de l’église, les femmes ont eu une participation particulière, elles ont trouvé le tombeau vide, elles ont toujours proclamé l’amour de Dieu.
Dans les foyers, ce sont elles qui soutiennent le plus souvent dans la prière leurs maris, convertis ou non. Et dans nos assemblées, la plupart des louanges sortent de la bouche des femmes.
Elles parlent (en général) plus facilement de l’évangile avec leurs voisins, collègues de travail et amis…


d) Annoncer un Dieu Libérateur

Jésus fut abordé par deux femmes qui osèrent lui demander ce dont elles avaient besoin.
La femme qui avait des hémorragies a enfreint la loi concernant la pureté pour recevoir la guérison de Jésus (Marc Ch.5 v24-34).
La femme syro-phénicienne lui demande d’étendre son ministère au-delà de son propre peuple (Marc 7 : 24-30).
Avec leurs attitude, elles ont démontré que Jésus est le Libérateur.
Mes sœurs, nous pouvons constater, que même dans notre état de femmes ordinaires, nous avons reçu des dons de la part de l’Eternel.
Des aptitudes qui nous sont souvent réservées à nous, genre féminin.

Prière

Merci Seigneur car nous pouvons aider, aimer et comprendre quand nous nous trouvons face à ces souffrances. C’est un don de ta part pour nous, cette compréhension.

Merci Seigneur pour l’attention et les soins que nous savons apporter aux nôtres et à ceux qui en ont besoin
Merci Seigneur, car nous savons témoigner de ta personne à ceux qui ne te connaissent pas, de nous donner la parole facile, pour ne pas avoir honte de parler de toi.

Merci Seigneur, car nous pouvons annoncer un Dieu libérateur, dans toutes circonstances, un Dieu qui guérit, qui répond à nos prières, qui écoute les cris de ses enfants ;

Merci mon Seigneur de faire de moi une femme ordinaire, avec une multitude de dons pour le bien de mes semblables.

Merci


20 commentaires