Une perle

Une perle

Je la vois encore au milieu du groupe, en posant des questions sur le texte que nous venions de lire.
Elle était différente des autres, on ne la sentait pas très sûre d’elle, mais quand elle parlait, on pouvait voir que cette petite femme avait un cœur tourné vers notre Seigneur, une femme en voie de transformation par l’amour de Dieu, voilà pourquoi elle était là au milieu de nous, car son désir était de servir le Seigneur.


Depuis le matin, dans mon cœur je me demandais si je me trouvais à ma place dans ce groupe ; bien que j’aime les âmes perdues, depuis quelques années, j’étais dirigée par Dieu pour m’occuper des femmes.

Pendant que nous étions en face de la sortie de la gare, j’ai placé ma toison au Seigneur en lui priant : « Seigneur, je veux faire ta volonté, alors je te prie, si tu veux que je continue à faire partie de ce groupe, je te demande d’envoyer une personne de paix vers moi pour lui parler de toi, si tu le fais je saurai que tu veux que je reste là, amen. »
Et je suis restée dans cette attente, je vous avoue que je regardais chaque personne qui sortait ou rentrait dans la gare en me disant : « C’est elle ? ». De longues minutes passèrent mais rien.

Je me trouvais avec deux femmes et un jeune garçon américain qui était venu pour nous aider ce jour-là. Les gens sortaient, parfois sans nous regarder, d’autres étaient curieux de nous voir là avec la petite table où il y avait des prospectus et les thermos avec le café.

Une de ces femmes était Claire. Elle s’est approchée de moi après avoir croisé un ancien pasteur de la congrégation où elle allait avant, nous avons entamé une conversation et je ne sais pas comment elle a commencé à me raconter les fois où elle avait changé d’église, ne se sentant ni aimée ni acceptée par les autres…
Je lui ai demandé : « Et ici ? Tu te sens acceptée ? ». Elle était chez nous depuis un an, sa réponse a été : « Oui, ça va ».
Mais je voyais qu’au fond de son cœur il y avait une gêne, sa réponse n’était pas sûre, car elle avait ce malaise que tant de femmes ont sur cette terre : un manque d’estime de soi.

Tout de suite dans mon cœur, l’appel que j’avais eu quelques années en arrière a résonné :
« Encore une fois, tu dois dire aux femmes combien Je les aime… »

Voilà, j’étais en face d’une perle, unique, une princesse qui ne connaissait pas sa valeur aux yeux de l’Eternel.
Mon cœur a été rempli d’amour pour elle, et je lui ai dit :
« Claire, arrête de courir en cherchant à être acceptée par les autres. Dieu t’aime et tu es une perle pour lui. Est-ce que tu sais que tu es unique et qu’il n’y a personne d’autre comme toi sur la terre ? Ce que tu peux faire, personne d’autre ne peut le faire à ta place, car tu es la seule à le pouvoir. »

Nous avons parlé encore, elle m’a fait part de ses besoins et elle m’a demandé de prier pour elle. Nous nous sommes enlacées comme des vieilles connaissances et j’ai prié pour ma sœur…

Voilà comment cela m’a rappelé que ma place n’est pas dans ce groupe sinon avec les femmes, pour partager l’amour de Dieu avec elles, pour les encourager.

Je n’ai pas la prétention de croire que je suis l’unique à être appelée pour le faire, mais j’ai la conviction que chaque personne est unique et qu’elle a un appel unique, et qu’elle seule peut faire ce que Dieu attend d’elle.

C’est mon cas, et c’est le tien aussi, quand nous ne serons plus, personne ne pourra faire ce que nous devions faire.
C’est incroyable comme les femmes, pour une grande majorité, se sentent misérables, petites et seules, malgré la foule, malgré la famille.

Mais comment faire ? Si nous ne nous sentons pas capables, s’il y a autant de choses dans nos vies qui nous rabaissent, nous handicapent et nous empêchent de nous voir comme Dieu nous voit ?
Pouvons-nous avoir une nouvelle vision ? Pourquoi ce sentiment ? Où aller pour retrouver notre véritable valeur ?

Courons vers Jésus, Il nous attend avec les bras ouverts. Laissons-le nous envelopper dans l’étreinte de son amour, nous les grains de sable, nous devenons des perles uniques, des perles de valeur.
Tu es une perle de valeur !

Soyez bénies perles du Seigneur !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

19 commentaires