Une Salle des Miroirs

Une Salle des Miroirs

Mettant tout aspect politique de côté, j'ai une grande admiration pour Michelle Obama. Au delà de ses nombreuses aptitudes et qualités, c'est une conférencière remarquable. Elle parlait récemment à des dirigeants d'entreprises, surtout à ceux qui recrutent.  Elle les encourageait fortement à 'élargir' leur façon de recruter en disant notamment : 

  • Au lieu d'engager ceux et celles qui pensent comme vous, qui viennent du même arrière-plan que vous, qui partagent les mêmes opinions que vous... engagez ceux et celles avec les talents les plus pertinents pour l'entreprise. Ne cherchez pas une salle des miroirs !

  • Mettez de côté vos propres idées et prêtez attention aux idées des autres. La plupart du temps, quand quelqu'un d'autre parle, on se focalise sur la défense de notre propre point de vue au lieu d'écouter vraiment ce qu'il dit.

  • Or, les bonnes idées viennent des personnes qui ont mené des vies bien différentes de la nôtre, qui ont vu d'autres choses et qui ont vécu des expériences hétéroclites'

Aujourd'hui, je dis franchement AMEN à ça ! 

Mais j'avoue que je n'ai pas toujours pensé ainsi... 

Ce verset de la bible m'a toujours interpellée : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n'invite pas tes amis, tes frères, ta parenté ou de riches voisins, car ils pourraient t'inviter à leur tour et te payer ainsi de ta peine »

J'ai fini par comprendre que ce verset ne voulait pas me dire d'arrêter d'inviter mes proches et mes bien-aimés mais plutôt de sortir de ma zone de confort ; j'avais un problème avec ceux qui ne pensaient pas comme moi, qui ne vivaient pas la Parole comme moi, qui n'éduquaient pas leurs enfants comme moi... ma liste était longue.
Dans la non-diversité, tout baignait ; les disputes étaient rares juste parce que tout le monde était presque toujours d'accord. Je me sentais ainsi en sécurité. Je ne réalisais pas que j'étais en train de stagner. Je ne pouvais pas grandir dans la conformité.

J'étais mal à l'aise dans la diversité, ce n’était pas confortable du tout. Et n'étant pas sûre de moi-même, la diversité représentait une menace à ce château-fort d'assurances et de certitudes que je m'étais construit. 

Mais l'Auteur de la diversité avait des projets pour Sa petite canadienne ! Il m'a sortie du pot dans lequel je m'étais installée pour me rempoter dans un autre pot, en France. Au début, j'ai essayé de trouver des choses concrètes sur lesquelles je pourrais construire de nouvelles certitudes. Mais, dans ce nouveau pays, les boîtes de conserves s'ouvraient chacune différemment, la position des klaxons changeait d'une voiture à l'autre, il y avait des volets aux fenêtres à fermer chaque soir et à rouvrir le matin, on me demandait sans cesse de fermer les portes dans la maison... Bref tout était différent et cette soi-disant belle diversité dans ce pays m'exaspérait.

Au fur et à mesure, malgré tout, j'ai pris mes marques. 

Un dimanche le pasteur a dit à l'assemblée : “ Ce matin, j'aimerais bien que vous alliez vers une personne que vous ne connaissez pas, saluez-la et prenez rendez-vous afin de faire plus ample connaissance.”

Oulàlà... Ça, c'est pas du tout ma tasse de thé. 

Bon, vous avez bien compris, je n'ai pas un caractère facile. En plus, je n'aime pas quand quelqu'un me dit quoi faire, ni comment. 

Well, je suis allée vers une magnifique et douce Togolaise qui s'occupait de la garderie. On ne s'est jamais quittées depuis...  Avec elle, j'ai appris comment gérer nos différences d'une façon qui ne culpabilise pas l'autre ; nous n'avions pas besoin d'être d'accord sur tout et les discussions étaient toujours riches, procurant matière à réfléchir. Avec elle, j'ai appris comment vraiment écouter. Et j'ai compris que c'est sans doute le péché qui a fait de cette merveilleuse diversité une source de division entre les hommes. Moi y compris, pendant une période de ma vie. J'ai fini par raconter cette histoire à mon pasteur, en le remerciant beaucoup pour son inspiration, ce jour-là.

Comme j'ai dit, notre Dieu est l'Auteur de la diversité. Nous la voyons dans Sa création, Ses peuples et leur façon de s'habiller, l'organisation dans les églises, les dons des uns et des autres... elle est partout, partout. Il suffit de s'arrêter 15 minutes, de regarder, sentir, et écouter autour de nous pour prendre conscience de cela.

Madame Obama a terminé sa conférence en disant que la diversité est le moteur qui nous conduit vers de meilleures réponses et de meilleurs résultats. La créativité mène vers l'innovation et un élargissement de notre horizon. 

C'est encourageant de savoir que cela s'applique aussi à nos églises.

Je ne serais pas la personne que je suis aujourd'hui si je n'avais pas adopté le charme de la diversité. Elle m'a donné du discernement et m'a enseigné beaucoup au sujet de moi-même.

« Dieu considéra tout ce qu'Il avait créé, et trouva cela très bon. »

Merci Seigneur

Love,

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

20 commentaires