Et si on jouait au baseball avec les boules de Noël ?

Et si on jouait au baseball avec les boules de Noël ?

Je suis maman de quatre mignonnes fillettes aux yeux pétillants d’idées farfelues. Il y a quelques années, par un après-midi froid de décembre, nous avons entrepris de décorer la maison pour notre Noël en famille. L’activité terminée, satisfaite du résultat final, je me suis assise à la table de la cuisine avec une bonne tasse de café pour contempler l’ensemble de l’œuvre. Quand tout à coup, des rires et des cris espiègles m’ont sortie de ma béatitude.

Non, le sapin !  À quoi ai-je pensé en laissant le sapin de Noël à mes filles !?

Soudain, j’ai entendu l’une d’elles lancer aux autres :

— Et si on jouait au baseball avec les boules de Noël ?

J’ai bondi aussitôt de ma chaise pour courir au secours de mes ornements. Arrivée dans le salon, j’ai aperçu ce qu’il restait du magnifique sapin. C’était une scène digne d’un film : mes deux aînées, hilares, s’étaient lancées dans une partie de baseball à saveur de Grinch. Avant que je ne puisse intervenir, les boules frappées par le jouet (qui leur servait de batte), s’étaient fracassées sous son impact, faisant virevolter en éclats de verre la promesse d’un joyeux temps des Fêtes.

Avez-vous l’impression que votre temps des Fêtes rime avec baseball ? Vie de couple, et hop, un bon coup de batte ! Famille, coup de batte ! Emploi et finances, coup de batte !

Vous avez peut-être le sentiment que votre vie s’envole en éclats alors que les Fêtes devraient être synonymes de joie ?

Rappelons-nous de cette Bonne Nouvelle annoncée par l’ange aux bergers : un sauveur nous est né ! Le messie est venu au monde pour nous et il a tout vaincu sur la croix ! C’est avec cette perspective que nous devrions célébrer chaque Noël. Jésus est le sauveur dans chacune de mes épreuves !

ALORS… Comment rester dans la paix ?

Premièrement, je peux choisir de ne pas être inquiète.

Deuxièmement, je demande à Jésus d’intervenir en m’assurant que le fardeau est maintenant sur ses épaules et non les miennes.

Troisièmement, armée de foi, je remercie mon Sauveur pour ce qu’il fera.

Dieu me promet que sa paix gardera mon cœur et mes pensées en harmonie avec Jésus.

Ne vous inquiétez de rien, mais en toute circonstance demandez à Dieu dans la prière ce dont vous avez besoin, et faites-le avec un cœur reconnaissant. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut imaginer, gardera vos cœurs et vos pensées en communion avec Jésus-Christ.
Philippiens 4.6

Je crois que dans chaque moment chaotique qui se présentera pendant ces fêtes se trouve une grâce, un cadeau inestimable qui peut changer la peur en paix, la tristesse en joie, la pauvreté en richesse, la mort en vie. Il s'appelle Jésus, le sauveur !

Si je pouvais revenir à ce moment où les boules de Noël s'envolaient de tous les côtés, je changerais certainement de perspective. Au lieu d’entendre les éclats de destruction, je choisirais les éclats de rire qui dominaient les décombres.

Aujourd’hui, bien que j’aie beaucoup de plaisir à raconter cette histoire, je peux vous assurer que plus aucune boule de Noël n’entre dans ma maison !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires